Agents Sextuples

Nous remercions du fond du coeur AmazingBluie de nous avoir autorisés à traduire son excellente fiction, à peine sacastique à propos des membres de l'Organisation, mais all to enjoyable nonetheless. Thanks! =D

« C'est la fin, détective. »
 Les bruits des sabots d'un cheval s'approchant résonnèrent dans l'entrepôt. Des ombres rentrèrent au fur et à mesure dans la pièce, illuminées par une vieille lampe accrochée au plafond, et formèrent un cercle d'une cinquantaine de mètres de rayon environ. Tout en dehors de ce cercle était noir, ténébreux. Mais ce n'était rien, comparé à la noirceur intérieure de ces hommes.

Neuf personne vêtues intégralement de noires étaient tournées vers deux enfants, au centre du cercle.
Mais ce n'étaient pas vraiment des enfants.

Le lycéen détective Shinichi Kudô avait été rajeuni, il y a un an de cela, alors qu'il avait surpris des hommes, membre d'une Organisation, faire une transaction suspecte dans un parc d'attraction. Un des deux hommes qu'il avait rencontrés plus tôt, Gin, avait décidé de le faire taire avec un poison expérimental développé par l'Organisation. Mais une fois partis, au lieu de mourir, son corps avait rétréci, pour redevenir celui d'un enfant. Quelques heures plus tard, il avait pris le nom de Conan Edogawa, et s'était juré de détruire cette organisation criminelle.

A côté de lui se tenait Shiho Miyano, un scientifique prodige, qui avait été une membre de l'Organisation sous le pseudonyme de Sherry. Elle avait développé le poison qui l'avait fait rajeunir, et l'a utilisé sur elle-même afin de s'échapper de la prison dans laquelle Gin l'avait mise, parce que sa sœur avait causé des ennuis à l'Organisation. Après avoir à son tour rajeuni, elle avait pris le nom d'Ai Haibara.

Et la vue de neuf hommes armés devant eux ne présageait rien de bon.

Le cheval blanc s'arrêta devant eux, et l'homme qui le chevauchait regarda en contrebas. Il était le bras droit du boss : RUM. Son regard était aussi lourd que sa musculature et l'aura qu'il émettait dans la pièce.

« Wooh, Gin, c'gens là ont vraiment foutu l'merde dans les plans, hein ? »

Son accent aussi, était lourd.

« V's'en êtes bien sortis mes cocos, on vous avait pas r'marqués dans l'Organisation. Bah on â eu d'lâ chaaance, votre p'tit secret a été trahi par un d'nos agents. »

Conan regarda Yoko Okino. Un sentiment de trahison l'avait parcouru lorsque l'idole s'était approchée d'eux et leur avait révélé qu'ils avaient été mis à découverts à cause d'elle. Son nom de code était Marsala, un membre exécutif de ce groupe de meurtriers. Et aucun regard triste qu'elle affichait sur son visage ne pourrait la pardonner.

« Ben va falloir traite c'sujet avec délicatesse hein, ça serait un peu la merde si c'garçon disparaissait, tabernacle ! Qu'est-ce qu'on d'vrait faire d'toi, hé ? »

Mais Gin avait déjà décidé de quoi faire d'eux. Elevant sa main au bout de laquelle était son pistolet, il prit son temps pour choisir sa cible. Il sourit et pointa le bout de son pistolet sur le cœur de Conan, en réarmant le canon. « C'en est fini de toi. »

Haibara laissa s'échapper un gémissement de peur. Elle avait déjà accepté sa mort il y a plusieurs mois de cela, mais elle avait commencé à apprécier les personnes qu'elle avait côtoyées après s'être échappée de l'Organisation. Surtout Shinichi. Et elle savait qu'après leur mort, toutes les personnes qu'ils connaissaient seraient exécutées. Ainsi fonctionnait l'Organisation.

Conan foudroya du regard Gin. Il n'y avait pas de peur dans ses yeux, et il faisait attention à ne pas regarder une certaine personne dans la pièce. Gin était très malin, et il ne fallait pas qu'il comprenne qu'un traite était parmi eux. Le petit détective avait donc décidé de soutenir le regard du monstre en face de lui, calmement, en attendant la fin.

Gin continuera probablement son travail avec le traite qui s'était faufilé. Son seul regret sera Ran, à qui il n'aura jamais pu révéler la vérité.

Gin sourit et commença à, lentement, appuyer sur la gachette.
Conan ferma les yeux et retint sa respiration.
 Il entendit un tir.

Après quelques secondes d'attente, il ouvrit les yeux, interloqué.

Gin avait couvert son bras avec sa main, et tout le monde dans la pièce avait sorti leur pistolet. Mais les différentes directions dans lesquelles ils étaient pointés étaient étranges.

Avant que son cerveau ne puises analyser et comprendre ce qu'il se passait, il vit l'agent du FBI, Shûichi Akai, qui, jadis, était le membre de l'Organisation Rye, un fusil à pompe dans la main, sur la rampe à l'étage supérieur.

« FBI ! Vous êtes cernés ! »

Conan ouvrit ses yeux en grand lorsqu'il entendit la voix de l'agent Jodie Starling venir d'un coin obscur de l'entrepôt. Les caisses disséminées dans l'entrepôt cachait les agents présents, mais il réussissait à voir des personnes s'agiter derrière. Le son des pistolets en train d'être armés était la preuve que le FBI n'était pas venu sans se préparer.

Vodka fit un pas en arrière, choqué. « Quoi ? »

Son mouvement de recul brusque eut l'air d'attirer l'attention d'une personne à quelques mètres de lui : Kir. Elle dégaina son arme et visa vers lui. « CIA, les mains en l'air ! »

Des tirs fusèrent dans tous les sens dans la pièce, chacun tirant avec son arme dans une direction opposée.
Choquée, Chianti cria : « La CIA ?! »

Un peu plus loin derrière elle, Bourbon, sourit. « On est surprise ? »
Il sortit de sa veste un pistolet, et le pointa sur elle : « Police Secrète Japonaise. Mains en l'air ! »

« Hé, oh ! », dit Chianti en abaissant son arme. Elle rentra son bras droite dans sa veste, et sortit une carte sur laquelle était écrit « SRR ». « Je suis une espionne des Services de Renseignements Russes ! »

Conan sentit ses yeux sortir de ses orbites. « Une espionne russe... ? »

Bourbon cligna des yeux, surpris par le revirement de situation.
Chianti pointa Korn avec sa main : « Et lui vient d'Interpol ! »

Korn hocha de la tête.

Hébété, Conan regarda les deux snipers. « Mais combien y'a-t-il d'agents doubles dans cette pièce ? »

Rum retira les mots de la bouche de Conan : « Uhh putain, ça d'vient vraiment un bordel ici ! »

Gin ouvrit sa bouche en grand, et dit, d'une voix basse : « Vous êtes tous des rats ? Comme... »

« Moi », dit Vodka en pointant Gin avec son pistolet. « Cela fait plus d'un an que j'attends que tu baisses ta garde. Qui l'eût cru que ce fut dans de telles circonstances ? »

Gin regarda son partenaire, choqué. « Vodka ? »

Vodka sortit un badge de sa poche et dit, avec un accent anglais parfait, « Scotland Yard ! »

Conan ne sentait plus ses pieds, et commençait à avoir mal à la tête. Scotland Yard était une police locale, ils n'avaient rien à faire dans les affaires étrangères, non ?

Rum fit un sifflement avec sa bouche. « Ehh bah, ça fait pas mal de traîtres tout ça. Rye du FBI, Kir de la CIA, Bourbon de la Police Secrète... »

Il fut interrompu lorsqu'un couteau tranchant arriva à quelques centimètres de sa tête, se coinçant dans une colonne en bois derrière lui. Il regarda Yoko Okino.

Elle croisa ses bras et le regarda d'un regard ferme. « Services Secrets Israëliens. »
Rum aquiesça de la tête et la rajouta. « Marsala des SSI, Chianti du SSR, Korn d'Interpol, Vermouth agente du S.H.I.E.L.D.... »
Vermouth cria, indignée : « Eh, c'était entre toi et moi ça ! »

L'ignorant, Rum enleva d'un coup sa tenue noire, révélant ainsi sa tunique rouge et son pantalon noir et jaune. Il sortit d'on-ne-sait-où un chapeau de cow-boy et le mit sur sa tête, en sortant un badge de sa poche, sur lequel était inscrit GACDC.

« Et moi, Rum, d'la Gendarmerie  Cheval du Cânâdâ. »

Tout le monde le regarda.

Vodka prit la parole. « Comment n'ai-je pas fait pour le remarquer ? Je t'ai même vu te promener avec le chapeau parfois ! »
Rum haussa les épaules. « Bah, au finâl, y'a que Gin qu'soit pas un agent double ici. »

Gin haussa un sourcil et regarda son ancien collègue. Il commença à rire, d'un rire qui paraissait amer. « Et qu'est-ce qui te fait dire que je ne le suis pas ? »

Akai arma son fusil, et tout le monde se retourna vers lui. Il jetait des dagues avec ses yeux en direction de Gin, le défiant d'essayer d'esquiver la sentence qu'il lui réservait. Il avait aimé la sœur de Shiho, Akemi, et Gin l'avait assassinée.

Mais ce fut Vodka qui prit la parole : « Qu'est-ce que ça veut dire, Aniki ? »

Tous les canons en direction de lui, Gin mit sa main dans la poche de sa veste et en sortit un badge.

Choqué, Vodka fit un pas de recul. « L'agent 0047... du MI6 ?! »

Gin hocha de la tête. « Au service sa Majesté. »

Conan ne pouvait plus se contenir. Il cria, d'une voix tremblante « Quoi ?! Comment tu as pu... comment vous... qu'est-ce que... »
Son cerveau décida de ne plus coopérer avec lui, et il s'assit, maintenant sa tête avec ses mains.

Gin roula des yeux. « J'ai le permis de tuer, et comme mission de m'infiltrer au plus haut niveau de l'Organisation. Je n'allais pas laisser la vie d'une seule personne mettre en danger celle mission.

Vodka grogna. « C'est méchant. »

« Si ça peut te rassurer, j'ai fait semblant de tuer à chaque fois que c'était possible, d'où mon utilisation de l'APTX sur Kudô. »

« Tu... tu savais que ça ne le tuerait pas ?! »

Gin foudroya du regard son partenaire. « Evidemment que je le savais ! J'ai saboté les expériences scientifiques de Sherry afin que tout le monde croie que le poison était intraçable. J'avais besoin de quelque chose qui ne tuerai pas, mais qui tromperait l'Organisation. »

Les maux de tête de Cnoan avaient repris de plus belle. « Gin... », murmura-t-il. « Un gentil … ? »

« En vérité, j'ai tout fait pour gêner l'Organisation. » Gin se retourna et pointa Rum du doigt. « Mais toi, tu aurais pu tuer le boss n'importe quand ! Je ne sais même pas à quoi il ressemble ! »

Rum fit un « non » avec ses bras. « Eh oh mon gars, j'suis p'têtre son brâs droit, mais j'sais pâs à quoi il r'ssemble, hein ! »

Il rajouta, en voyant la surprise sur le visage de chaque personne dans la pièce. « Et en plus, c'Vermouth sa préférée, nan ? Elle a dû l'voir, elle ! »

Vermouth émit un léger « Peuh », tout en touchant ses cheveux. « Non. Il sait que je le tuerais si on se rencontrait. Notre relation a toujours été... spéciale. Personne ne voulait détruire l'Organisation plus que moi. »

Gin grogna. « Je n'en suis pas si sûr. »
Kir : « C'est plutôt à moi de dire ça, ils ont tué mon père ! »
Vodka bégaya : « Eh, m... moi aussi j'ai eu des 'blèmes avec eux ! »

Rum croisa ses bras. « J'veux la détruire depuis plus longtemps que tout le monde. »

Revenant à la réalité, Conan les regarda en criant : « Y'a-t-il quelqu'un dans l'Organisation qui ne souhaite PAS la détruire ? »

Chianta leva la main, à la surprise générale.

« A vrai dire, la Russie la voulait intacte. Pour ensuite la détruire elle-même. »


« 82%. »

Akai haussa en sourcil vers son supérieur.

« C'est le pourcentage de membres de l'Organisation qui étaient des espions. Quasiment tous les agents executifs en étaient. ».

Soupirant, James Black retira ses lunettes et les nettoya avec ses vêtements, en révélant à Akai ce qu'il avait appris ces quelques dernières semaines.

Les deux agents du FBI étaient en train de se promener dans un parc, qui commençait à montrer des signes de l'arrivée du printemps. Les oiseaux sifflaient, comme pour fêter la fin de l'hiver. Il n'y avait que très peu d'activité humaine autour d'eux. Des enfants passaient parfois en skateboards, ou des mères avec une poussette. Le ciel était splendide, et le soleil commençait à se coucher.

« La plupart pensait qu'il était le seul espion. Certains connaissaient la véritable allégeance de certains autres membres, c'est d'ailleurs de cette façon que l'on a appris que Pisco venait d'Hydra, et que Tequila était des Marins. Nous avons aussi reçu récemment une information confidentielle révélant que Calvados était membre d'une équipe de black ops américaines. »

« Oh ? »

James haussa les épaules. « Le seul nom que nous ayons, c'est ''Suicide Squad'', l'Escadron Suicide. »

« Hm. »

Les deux hommes tournèrent à droite, pour sortir du parc. Il commençait à se faire tard, et ils avaient encore du travail à faire. Beaucoup de travail de ''rangement'' était requis après une destruction de si grosse ampleur.

« La plupart des membres que tu aurais rencontrés avaient le même genre d'allégeance que toi. Personne n'aurait deviné que l'infiltration de l'Organisation, commencée il y a vingt ans, avait prise une si grosse ampleur. »

Akai fit un sifflement. « Depuis si longtemps ? »

James hocha de la tête. « Les Canadiens l'ont commencée, mais d'autres pays avaient des idées similaires. Et les répercussions sont devenues très visibles depuis quelques années : même si beaucoup de membres de l'Organisation agissaient pour faire croire à leur dévotion envers l'Organisation, ils sabotaient leur propre travail. »
« Donc l'Organisation était déjà sur le chemin de l'échec ? »

James regarda son collègue. « Etant donné que la grande majorité de ses membres se concentraient sur la détruire ? Notre estimation est que, si tous les traitres se connaissaient, l'Organisation serait déjà détruire depuis au moins deux ans. »

Akai regarda le sol, le regard dur.
James le regarda avec surprise. « Akai... on ne te l'a pas dit ? »

Une fois de plus, Shûichi Akai regarda son supérieur avec un regard interrogateur.

« Akemi Miyano aussi, était une agente du S.H.I.E.L.D. Nick Fury l'a forcée à faire semblant d'être morte depuis ces deux dernières années. Elle viendra probablement te retrouver une fois qu'elle aura fini sa réunion à bord de l'avion du S.H.I.E.L.D. »

Aucun mot n'aurait pu décrire le choc total qui était lisible sur le visage d'Akai. Il se figea complètement, et James se retourna pour être en face de lui. Sa bouche était grande ouverte, et ses yeux écarquillés. Il n'avait pas à faire autre chose que regarder droit devant lui.

« C'est pouir cela que Vermouth voulait absolument tuer Sherry. Elle avait un plan de prêt pour faire semblant de la tuer, et ensuite, la ramener voir sa sœur. Elle a dû mettre son plan de côté plusieurs fois à cause de tes interruptions, et celles d'Edogawa... euh, de Shinichi Kudô-kun.

Akai recommença à respirer lentement. « Monsieur, avec votre permission... »

James bougea sa main devant lui comme pour lui dire de partir. « Vas-y, vas-y, je suis sûr que vous avez beaucoup à vous dire. »

En regardant son meilleur agent courir, le soleil se couchant en arrière-plan, il se dit « Eh bien, voilà une belle fin. »

Il continua sur son propre chemin, en se posant soudainement une question. « Mais au final, qui est le boss qui a construit une organisation si extraordinaire ? Qui a été assez malin pour faire fonctionner une organisation dirigée par ses ennemis... »


« Mais comment peux-tu manger autant ? »

Il ignora la question d'Ayumi en avalant un gâteau de riz qu'il tenait dans sa main droite.
« Tu n'aurais pas dû prendre le bentô à moitié fini de cet homme ! »

Il regarda Ayumi, énervé, en faisant une grimace. « Idiote ! Il l'a laissé derrière lui, non ? Il aurait été gâché si je n'avais pas été là ! », dit-il en se pointant du doigt. Il prit un nouveau morceau de nourriture dans le bentô.

« Il allait aux toilettes, Genta-kun ! »

Genta roula des yeux à ce que Mitsuhiko venait de dire. L'homme allait probablement l'oublier après être allé aux toilettes. Et il n'aurait pas su qu'il avait mangé son repas.
« Mais qu'est-ce qui t'arrive, Genta-kun ? »

Ayumi fit un signe de la tête, ne remarquant même pas son magasin de poupées favori devant lequel ils venaient de passer. « Tu ne manges jamais autant, d'habitude ! »
 Genta y réfléchit. C'est vrai, il était plus glouton que d'habitude. Mais il ne pouvait pas leur expliquer pourquoi. Comment deux enfants pourraient comprendre ce que ça fait, de perdre le travail acharné de toute une vie ?

Il avait créé à partir de rien une Organisation, avant qu'une douzaine de services de renseigments de pays différents ne viennent la détruire. Il savait qu'avoir fait rentrer tant de traîtres avait été risqué, mais il avait confiance en le fait que leurs atouts lui donneraient accès à son but secret avant que la situation ne soit révélée.
 Et ça aurait marché, s'il n'y avait pas eu ces gamins fouineurs !

Genta roula des yeux. Il aurait mieux eu fait de s'occuper de Kudô-kun dès qu'il avait appris son secret. Mais ça avait été amusant, de le regarder courir dans tous les sens à la recherche d'informations, sans se rendre compte que celui qui tirait toutes les ficelles était devant ses yeux. Genta ne s'amusait pas énormément dans ce corps d'enfants, ses journées n'étaient faites que de monstres fictifs et de cartes à collectionner.

Mais Genta secoua la tête et tenta de revenir à la réflexion à propos de son prochain plan. Il allait avoir besoin d'une nouvelle organisation, plus grande et plus forte ! Avec moins de traîtres ! Et il faudra qu'il y ait des nouveaux noms de code, évidemment, avec des nouveaux membres. Il allait peut-être devoir appeler son pote, qui lui était à la recherche d'une stupide pierre, pour recruter certains agents.

Heureusement, il avait encore quelques biens. Il pourrait aussi sortir beaucoup d'argents si nécessaire, comme celui de ses ''parents''. Au final, il serait prêt pour cette nouvelle opération avant la fin de l'année suivante.

Une fois que ça serai fait, il cherchera à obtenir...
Genta regarda la devanture du magasin devant lequel lui et les deux enfants venaient de passer. « Hé, dégustation gratuite ! »

Ayumi et Mitsuhiko crièrent alors que Genta rentrait à toute allure dans le magasin.

Il ne les écouta pas. Il y avait sur le comptoir des cure-dents, auquels étaient attachés des morceaux de sushis, d'anguilles, de crabe, et plein d'autres bons plats qui étaient offerts aux clients pour qu'ils se dirigent ensuite vers un buffet. Et tous ces petits plats étaient excellents. Et un buffet à un prix si peu élevé ?

Ca lui faisait presque oublier ce qui s'était passé le mois dernier.
 Genta sourit. Il venait juste de trouver un nouveau thème pour ses noms de code.