Article 24 : Les fanfictions Détective Conan

Bien le bonjour !

Aujourd’hui, le KP vous a concocté un pitit article sympathique et relaxant où nous allons parler d’un des grands piliers de Détective Conan : la fanfiction.

La fanfiction, comme son nom l’indique, c’est une fiction (une histoire) faite par des fans (moi, toi, le lecteur au fond de la salle, bref, tout le monde qui aime l’univers), à propos d’un univers déjà existant. Et vous l’imaginez bien, Détective Conan a énormément de fictions.

Mais avant de nous lancer dans le vif du sujet où nous allons décortiquer le pourquoi du comment, il faut se remettre, une fois de plus, dans le contexte JAPONAIS, bien loin de la mentalité et société française.
Au Japon, Conan est populaire. Avec une autre poignée de mangas, il fait partie des « grands mangas » du Japon, les mangas qui sont de vraies icônes culturelles, tels que Lupin III, Kindaichi, Dragon Ball.

Conan réalise le troisième meilleur score généralement d’audimat pour ses épisodes, il a donc un très large publique.


Donc, vous êtes dans la peau de quelqu'un qui regarde DC depuis bientôt 20 ans, et qui adore la série. Je pense que vous êtes en droit de vous dire ''bon, c'est quand que Conan il regrandit, dit à Ran qu'il l'aime, et qu'il y a la fin ?''. Et à cette question, il y a une réponse : la fanfiction.

Effectivement, la fanfiction, avec le doujinshi (manga amateur, et non forcément hentai, merci bien), est LE moyen pour les fans de s'exprimer, d'exprimer leurs idées. Et les plus talentueux, ou tout du moins les plus passionnés d'entre eux, se lancent dans l'écriture d'une... fanfiction.



Ainsi, dès l'arrivée d'Internet (1997 pour que ce soit démocratisé au Japon), les sites Internets de fans explosent, et des sites reservés aux fanfictions émergent. Enormément de ces sites sont morts à l'heure qu'il est, mais certains autres sont toujours debout, et alimentés par des irréductibles écrivains de fanfiction : Gokugirl pour Dragon Ball Z (la plus ancienne bibliothèque de fictions DBZ), et dans le cas de Détective Conan... c'est fanfiction.net.



Fanfiction.net, c'est ZE endroit où les écrivains de fanfictions se retrouvent, publient leurs fictions, se font critiquer en beauté, c'est l'endroit qu'il faut avoir visité dans sa vie.

Certains disent que Conan n'est pas populaire. Vous voulez des chiffres ? Conan, c'est 8500 fanfictions, seulement sur ff.net. C'est beaucoup, plus qu'Evangelion, Gundam Seed, Tsubasa, Hell Sing, Yu-Gi-Oh, Inazum Eleven, etc.. Conan a donc une belle popularité en fictions.



Mais voilà, la loi vient se mêler à ça, et c'est justement pour cette raison que nous allons devoir approfondir notre explication du ''système japonais''. Au Japon, comme partout ailleurs d'ailleurs, ce sont les fans qui font vivre la série. Mais les ventes de DVD de Conan, vu le nombre faramineux d'épisodes, n'est pas fantastique, et ainsi, l'animé ne vit que par les sponsors (Being Group et McDonald's, notamment).

Il y a peu d'années, Shogakukan, l'éditeur de DC, a interdit tous FAN ARTS de leurs licenses, donc les fan arts de Conan japonais, sont passés à la trappe (dans fan arts, dites-vous aussi doujinshis). Mais le marché des fanfictions, lui, est resté vivant.



Dès les années 2003, les fictions de Conan fusent, et la section ''Detective Conan/Case Closed'' de fanfiction.net grimpe les échelons, pour arriver et stagner à la 31ème place, derrière Naruto (349 000 fictions), Inuyasha, Bleach, etc.



Il y a deux raisons pour lesquelles ces fictions existent : le lassement des lecteurs qui veulent voir du nouveau, et de la fan atitude, soi le fan qui veut en voir plus, ou autre chose.

Si je vous dis que plus de 40% des fanfictions de DC sont yaoi ? Ca laisse à réfléchir, cela signifie que les fans de yaoi ont bien vu l'interêt qu'il y avait d'écrire quelque chose qui n'existait pas, et ne pouvait PAS exister dans le manga.

Allons voir ces fictions de plus prêt.

En regardant les fictions, on peut noter plusieurs choses. La plupart des fictions Conan (95%), sont basées sur la ROMANCE. Rien d'autre que de la romance. On ne trouve que dans très peu de fictions des enquêtes, je trouve ça dommage, mais mieux vaut une enquête inexistante qu'une enquête mal ficelée.
Dans ces 95%, autre chose à remarquer, c'est qu'au moins 40% meurent en cours de route, sont arrêtées. Ainsi, nous voyons des centaines de fictions de Conan, pourtant très prometteuses, mourir du jour au lendemain, souvent à cause du manque de reviews/commentaires des lecteurs.



La chose que je trouve assez inquiétant dans ces fictions, c'est que dans les 8 500 fictions de Conan de ff.net, 6,2 sont en anglais, et... 274 sont en français. Effectivement, il y a très peu d'auteurs français de DC. Manque de popularité du manga en France ? Possible, mais la popularité du manga aux US est encore plus faible que celle en France. Les français sont donc assez peu gâtés, et ne trouvent que 4 ou 5 fictions mises à jour régulièrement (comptez plus d'une fois par mois) en français, sur DC.



Un autre point que je voudrais aborder, c'est à quel point ce désintéressement des français est dommage. Alors que des vrais forums de fanfictions existent en anglais (ou même en italien, qui semblent en être très friands), les français n'ont qu'une petite partie de fanfictions sur les forums.
Pourtant, le potentiel de créativité des fanfictions sont gigantesques. Dans les fanfictions, on peut vivre des choses que l'on ne vivrait jamais dans le manga (c'est l'interêt principal des fanfics en même temps :p), et je tombe régulièrement sur des petites pépites de fanfictions en français, que ce soient celles de Claude le Noctambule (auteur de la fiction la plus longue en français de DC : 300 000 mots), ou de Dagron (personne qui a, pendant longtemps, converti les gens aux fanfictions, avec ses superbes fanfics), ou même les fictions d'Ai-chan, certes là depuis moins longtemps, mais d'une excellente facture (à part pour le titre. C'est un tacle x)).



Dans les choses ''inédites'' et que je qualifiais de ''pépites'', je pourrais citer notamment- outre toutes les fictions de Claude le Noctambule-, une fiction qui verra prochainement le jour, et qui tentera de reconstituer le film 18. Ou encore, une adaptation des meilleurs moments/films de DC en fictions.



DC a peut-être les fanfictions avec les couples les plus improbables. Si vous avez toujours souhaité lire du EriConan, je vous en prie, ça a été fait. Du GentaHaibara ? C'est fait. (je viens de pourrir la journée de MeitanteiEdogawa là je pense). Ou encore, pour les amoureux de la pédophilie (je sais que j'ai des lecteurs qui aiment ça, alors je ne ferai pas de blague XD), les dizaines de fictions de Conan et Ayumi..... yeah... O/........



Les fictions de DC nous transportent dans un vrai monde à part, mais malheureusement, à cause du manque d'écrivains, les fictions DC n'ont pas de communauté, les auteurs arrêtent d'écrire du jour au lendemain, et la communauté est morte.

Je vous conseille donc VIVEMENT de visiter ce site : fanfiction.net.

De cliquer sur ''animé'', puis ''Detective Conan/Case Closed'', de mettre ''french'' pour les filtres de langue, et vous lancer dans la lecture. C'est bien dommage qu'il y ait si peu d'auteurs.

Donc, je disais, il y a des excellentes fictions, comme il y en a des moins bonnes. Mais le monde des fictions DC est tellement vaste que tout peut-être intéressant : j'ai lu, il n'y a pas plus loin que hier, une fiction ShihoxKaito (pour les non-familliers avec les termes, le ''x'' signifie ''avec'', ''en couple avec''). Et avant-hier, j'ai trouvé une fiction... *hum hum* un peu pédophile, qui avait comme résumé ''FICTION PEDOPHILE ! SI VOUS PAS AIMER, VOUS PAS LIRE !!''. Et oui, on trouve de tout.



Je ne peux donc que conseiller à vous, lecteurs et fans de Conan, de faire un tour sur ce site Internet, lire des fictions et laisser des commentaires (il est inutile d'être inscrit sur ff.net pour laisser un commentaire!), et si possible, écrire des fictions. La petite communauté d'écrivains sera ravie de parler avec vous ^^



Bref, ce petit article (écrit principalement pour me faire de la pub malsaine, mais on s'en fout /SHBAFF/) est désormais terminé... à vos claviers.

Startold Ryuu