Article 60 : Première critique de Lupin III vs DC : Le Film

Bien le bonjour à tous, amis Kappétiens !

Aujourd'hui, je vais faire part de ma première impression quant au film Lupin III vs DC : Le Film, que j'ai pu visionner en japonais il y a de ça une semaine. J'ai laissé le temps de regarder le film plusieurs fois, y réfléchir, sortir de l'influence maléfique du hype et du fanservice, et c'est bon, la critique de ce film est lancée.

Sorti le 7 décembre 2013, ce film naît certainement dans le climat marketing que l'on connaît à Conan aujourd'hui : faire le maximum d'argent sur la franchise, l'exploiter au maximum, pour lui donner une nouvelle vie, avec un nouveau publique. Bref, faire le maximum, et ce sur tous les fronts (les livres, les mangas, les goodies, les jeux-vidéos, et les films).

Et évidemment, les projets ''films'' ont été lancés dès mi-2013, les éditeurs avaient déjà prévu leur ''calendrier marketing'' de 2014.

Ils ont mis le max sur le film 18.
Ils ont mis en place un spécial 20 ans.
Ils ont parlé d'un spécial avec un crossover pour automne 2014.
La seule chose qui manquait, leur dernière issue pour exploiter la franchise et donner le plus possible au fan, c'était bien... la suite du crossover, Lupin III vs DC.

Lupin III vs DC : Le Film est né dans le but de faire rencontrer une fois de plus les deux personnages cultes japonais (bien que Conan le soit un peu plus que Lupin III), et ainsi faire le maximum d'argent.
 Les fans de Lupin allant aussi voir au cinéma le film, ce film pouvait devenir assez ''facilement'', scénario bancal ou pas, un film à fort bénéfice, exactement ce qu'il fallait à Détective Conan pour bien démarrer 2014, et refaire de DC une série culte, aimée, avec un publique tout jeune et tout neuf.

Lupin III et DC avaient déjà été dans un crossover, Lupin III vs Meitantei Conan (2009), qui avait fait environ 19% d'audience, un très bon score pour un programme DC, qui faisait rarement dans les plus de 13% a l'époque.

Et lorsqu'une recette marche, selon la loi du marketing, non seulement on ne la change pas, mais on réitère l'expérience... et  4 ans après, LIIIvsDC:The Movie était né.

Je ne vais pas trop m'étendre sur les détails dans cette critique : en plus d'être non-spoiler, ce n'est pas mon avis final auquel vous avez ici droit. La critique finale sera écrite lorsque j'aurai visionné le film en français, pour me faire un vrai avis.

N'allons pas par 4 chemins, le film est bon. Il n'est pas le joyau que certaines critiques nous ont présenté, et il n'est pas non plus la merde ou le nanard soi-disant "sans scénario" dont d'autres critiques ont pu nous parler. Non, selon moi, nous avons droit a un bon film, voir un très bon film.

 J'ai vu le film trois fois pour me faire un vrai avis, et j'emmétrai la critique finale lorsque la VOSTFR sera sortie par le KP (en juin!).

Le film rompt déjà avec ce que l'on a l'habitude de voir dans les films Conan, c'est a dire que, à l'image de la série Lupin III, le coupable nous est donné depuis presque le début, on comprend rapidement ce qu'il veut, et l'intrigue derrière tout ça. Donc aucun meurtre, mais des course-poursuite, du développement de personnages, un final excellent, bref, du vrai DC dans Lupin III.
 Alors que certaines critiques ont trouvé l'intrigue de ce film bof, et le fait qu'il n'y ait pas de meurtre horrible, j'ai eu une réaction très positive de ce côté-la : nous avons pour une fois depuis longtemps dans DC (film13/film 15) une vraie bouffée d'air fraît dans cet univers de détective vieux de 20 ans, aux schéma narratifs sans cesse rabâchés. Certes il n'y a pas de meurtre dans un film Conan, mais... il y a tant d'autres choses à remarquer, que beaucoup auront vite fait d'oublier ce détail, pour prendre leur pop-corn et apprécier cette production hollywoodienne.

Une des premières questions revenant sans cesse est : "Comment le crossover entre les deux univers est-il géré ?". Et à tout vous dire, il est bien mieux géré que dans le premier téléfilm.

 Dans le premier téléfilm, Conan était dans le monde de Lupin. Alors que dans sa suite, le temps de film est reparti très équitablement entre des décors Lupin-esque et des décors Conan-esque, voir des mélanges des deux. Ainsi, le crossover (donc la rencontre entre les deux mondes) est bien mieux gérée dans le film que le téléfilm, que ce soit visuellement, ou scénaristiquement. Et on doit admettre que les deux mondes se prêtent a merveille au crossover, tant ils sont dans leur idée (le vol et le sauvetage, le voleur et le volé, la justice...) semblables, et voir Lupin aider Conan à survivre ou vice-versa nous parait tout a fait plausible.

Visuellement parlant, c'est du quasi tout bon : décors variant entre le bon et le sublime, personnages à 90% en traits noir (premier film DC en traits noir O/), c'est très bon. Quelques petites remarques traversent a certains moments notre esprit, comme le fait que Conan soit parfois dessiné en mode "Lupin III", et que les dessinateurs de Kaito Kid lorsqu'il est dans le bateau au début semblent être les mêmes que dans l'animé Magic Kaito. Mention spéciale pour les musiques, qui sont des remix de musiques Lupin III et de Conan, comme le thème de Conan sur le snowboard du film 15.

Un point que j'aimerais aussi aborder a propos de ce film, c'est le fanservice. Comme certains l'ont remarqué lots du visionnage du film, il y a du fanservice, assez "souvent". Que ce soit le fanservice yuri de la scène du bain FujikoHaibara, les plans sur les fesses d'Haibara, le chanteur au centre de l'intrigue fan de yaoi, l'apparition plus ou moins inutile de Kaito Kid au début, ou ce que l'on peut voir a la fin film (CLIQUEZ ICI POUR LE SPOIL), il y a effectivement du fanservice. Seulement, je n'ai que très peu été touché par les fanservices mis en avant, donc je considère ma critique comme claire, et pas erronée par l'influence maléfique du fanservice. :p

Ce fanservice, s'il ne vous touche pas, vous fera certainement légèrement ourire : la petite-copine de Lupin III parlant de l'APTX a Haibara jusqu'à la "retraite" de Nakamouri, en passant par l'apparition de CE personnage (PASSER LA SOURIS ICI POUR SE FAIRE SPOILER), ça a le mérite d'être un petit clin d'oeil sympathique aux fans de la franchise du détective.

Quelque chose d'admirable, c'est que Sato est beaucoup mise en avant au début du film, et que surtout, Ran ait une assez grosse importance dans le film. Pas au point du film 4 certes, mais pour la première fois, elle agit plus qu'elle ne chiale, et ne pleure PAS UNE SEULE FOIS pour Shinichi, ce qui est remarquable (le "Shinichi..." de Ran pleurant dans le trailer, cherchez pas, il n'apparaît pas dans le film). Et rien que pour ça, je dis bravo.

Ensuite, c'est  une suite directe avec le téléfilm, et vous devez absolument regarder le téléfilm un jour avant le film environ pour apprécier les 20 dernières minutes du film. Les rapports entre les deux longs-métrages sont impressionnants, et on découvre que peut-être que la suite était planifiée des la sortie du téléfilm.... à voir.

Vous pouvez lire un spoil important a propos de la trame prinipale a la toute fin de cet article.

Bieen, la critique est terminée, il est temps de donner une note.
 Pour un film plein d'humour et d'action, réunissant tout le casting de Lupin et Conan, dans une aventure mémorable et qui nous permet de souffler de la routine de DC habituelle, sans avoir un scénario renversant, je donne au film un...

9/10. Aussi bonne note que les films 5, 6 et 13.
Cette note est cependant PROVISOIRE et je referai un article avec ma critique définitive lorsque le film sera disponible en VOSTFR. Ciao tout les Conan-patriotes ! ;) 


SPOILER ALERT :

Fait étonnant, Jodie et James Black apparaissent vers la fin du film ! Ceux-ci étaient apparemment en contact avec Conan pour mettre Lupin en prison.
 Pas une super apparition, ni même une longue apparition, mais ça a le mérite de nous introduire au film 18 de la meilleure des façons, et ça rajoute un petit plus a un film déjà loin d'être monotone...  

FIN DU SPOIL