Article 68 : Réflexion sur le Conan actuel (2013-2014)

Détective Conan, c'est un manga long.
 Parce que oui, j'avais aucun idée de comment commencer cet article. 


Ce n'est pas faux, celui-ci dure depuis maintenant vingt ans, accumule les arcs scénaristiques plus ou moins bien menés, le tout guidé par un chef d'orchestre, Gosho Aoyama, et... et le chef du chef d'orchestre, l'éditeur de Gosho. Ainsi que le chef du chef du chef, le comité des éditeurs, mais osef.

Conan, au Japon, est devenu un culte. Le personne est connu de tous, et la série éponyme est deuxième ou troisième chaque semaine sur le podium des animés les plus vus. Les mangas se vendent très bien, et des milliers d'exemplaires s'écoulent en quelques jours. Et tout ça, toujours, grâce au travail inlassable de Gosho et sa direction.

Un article-dossier sur les éditeurs et la direction de Conan est en préparation, et vous devez déjà en savoir beaucoup sur les éditeurs grâce aux articles précédents. Ils sont au dessus de Goushou hiérarchiquement, et s'occupent du marketing de la licence, ainsi que la direction de la trame. C'est eux qui co-dirigent, en quelque sorte, la série, et son à l'origine de beaucoup de choses dans le scénario. La création de Masumi Sera et de Kazuha Toyama, par exemple, sont des commandes de l'éditeur, tout comme l'Arc de Vermouth.

Mais quel rapport avec ''le Détective Conan actuel'' ?, me diriez-vous. Et c'est justement par là que cette petite réflexion va commencer.

Une fois n'est pas coutume, et je vais une fois de plus refaire la liste des arcs narratifs de Détective Conan, en exprimant les points de repère en épisode, pour que tout le monde puisse se repérer :


L'Arc de Conan, épisode 1 à l'épisode 128.
L'Arc d'Haibara, épisode 129 à l'épisode 175.
L'Arc de Vermouth, épisode 176 à l'épisode 345.
L'Arc du Téléphone Portable, épisode 346 à l'épisode 424.
L'Arc de Kir, épisode 425 à l'épisode 508.
L'Arc de Bourbon, de l'épisode 509 à un épisode encore iconnu (775?)
L'Arc de Rum, du chapitre 898, à un chapitre inconnu.

Ces arcs sont séparés à chaque fois par une confrontation avec l'Organisation décisive, pour leur début et leur fin. L'Arc de Vermouth commence avec Réunion avec l'Organisation, pour se terminer en beauté avec Confrontation avec l'Organisation. L'Arc de Kir débute avec Black Impact, et s'achève sur la célèbre confrontation du Clash Rouge-Noir. Cette règle est présente dans Conan depuis le début, et elle sera vraie jusqu'à la fin.


L'Arc de Rum est encore tout nouveau. Cette réflexion est écrite en septembre 2014, et l'Arc de Rum a commencé à peine en juillet/août, avec Scarlet Showdown (qui devrait être dans les épisodes 770-790 environ), il est donc tout nouveau. Les premières bases sont posées par Gosho au fil des affaires qui s'enchaînent, et ces bases sont les suivantes, et ce depuis le tout début :

-Qui est le personnage principal ?
-Quel est le statu quo ?
-Quels sont les acteurs de cet arc ?

Le personnage principal est proposé dès le premier chapitre de cet arc, le chapitre 898, dans lequel Subaru Okiya tend un téléphone sur lequel est écrit les trois lettres majuscules ''RUM''. On a notre personnage ''principal'', ou en tout cas, le personnage autour de qui la conclusion va tourner.

Le statu quo, c'est une mesure du temps et de la situation. Chaque nouvel arc est une preuve que le statu quo a changé et vice versa, parce que le statu quo c'est en quelque sorte ''la journée de base du personnage principal''.

Le statu quo de l'Arc de Conan, c'est : Conan est seul avec Agasa, et ils ne savent rien sur l'Organisation.

Haibara apparaît, et peut les aider à traquer l'Organisation.

Le statu quo de l'Arc d'Haibara : Conan et Agasa s'allient à Haibara, il savent beaucoup sur l'Organisation.

Leur comportement et les personnages principaux ont changé d'un chapitre à un autre, donc il y a changement de statu quo, donc on change d'arc. Et c'est ce qu'il se passe depuis l'Arc de Rum, ou depuis l'Arc de Bourbon.

Vient après le problème que Gosho a un peu emmêlé les choses à cause d'un arc parallèle, l'Arc Serakai, qui se passe en même temps que l'Arc de Bourbon et l'Arc de Rum, tout en étant ni l'AdB, ni l'AdR. C'est une exception à la règle, n'en prenons pas compte.

Le statu quo de ce nouvel arc de Rum est donc : ''Conan s'est trouvé un nouvel allié, Okiya se planque à nouveau, Masumi a un secret partagé avec la fille chez elle, etc.''. Il y a eu un gros changement de statu quo, nouvel arc, nouvelles histoires.


Et pour finir, ''Les acteurs de l'arc''. Nouvel arc, nouveaux acteurs : Gosho ne peut pas changer son casting en entier évidemment, mais il peut certainement rajouter des personnages. Vermouth et Itakura se sont rajoutés à l'Arc de Vermouth, Bourbon et Okiya se sont rajoutés à l'Arc de Bourbon, Masumi s'est rajoutée à l'Arc parallèle Serakai, etc., etc..


C'est de là que vient la réflexion, qui n'était à la base qu'un débat entre Koko et moi. De quoi est fait le Conan actuel ?

Tout dépend si l'on considère le manga, l'animé, le reste, ou tout en même temps. Nous n'allons nous concentrer dans le premier temps que sur le manga, son scénario, son déroulement, et sa création.

Gosho a bouclé l'Arc de Bourbon, un arc de 8 ans environ, dans lequel lui-même semblait s'être perdu. Les raisons de la durée de cet arc sont multiples, mais elles incluent par exemple le fait que les éditeurs aient voulu rajouter randomly des personnages, créant ainsi un arc parallèle peut-être non désiré à la place, rallongeant l'Arc de 3 ans par rapport à sa durée d'origine.

Nous sommes là donc comme des patients qui sortent d'un hôpital : selon Gosho lui-même, le pire est passé, et celui-ci nous affirme qu'il n'y aura plus d'arc dans Conan aussi long que l'Arc de Bourbon. Donc que se passe-t-il APRES la sortie de l'hôpital ?


Si on reprend la métaphore du patient sortant de l'hôpital, la question est la suivante : comment se passe les années suivant la sortie de l'hôpital ? Comment Gosho est-il en train de négocier la remise en marche du moteur qu'est le scénario de Conan dans la trame ?

Le mangaka n'est pas nouveau dans le milieu de l'écriture de scénario, et il nous a déjà sorti des scénarios épiques et bien ficelés, comme l'Arc de Kir ou de Bourbon, que j'ai moi-même particulièrement appréciés, il sait donc comment faire pour écrire son scénar'. Mais la situation est là différente, il n'est plus question de ''juste'' écrire un scénario complexe, mais de réussir à boucler et maîtriser les scénarios précédents, qui ne se sont toujours pas finis.


DC a toujours eu des arcs scénaristiques, mais même une fois l'arc fini, certaines questions restaient, comme l'affaire de la disquette d'Itakura, encore jamais résolue. C'est donc normal que Gosho ait laissé certaines questions en plan même après la fin de l'Arc de Bourbon. Seulement... les mystères laissés n'ont jamais été aussi grands.

Avec cet arc de 8 ans, le début fut, en résumé, ''Il y a un nouveau membre, Bourbon'', et s'est terminé par ''Bourbon est cette personne et travaille en faite pour cette personne''. Le progrès qui s'est fait est grand, vu que 80% des questions posées à la base de l'arc ont été répondues. Mais les 20% restants, eux, n'ont toujours pas eu de réponse.

Pire encore, si on considère 100% le scénario et les mystères de l'Arc Serakai, nous n'avons eu pour le moment que 40% de réponses. Nous avons là 20% du scénario de base et 60% du scénario parallèle encore en attente de réponses.

La mission à partir de maintenant d'Aoyama est donc de ''rafistoler'' son intrigue : répondre aux questions lourdes, faire patienter les questions destinées à être répondues dans longtemps, et faire avancer le plus rapidement possible son scénario. Voilà la mission de Gosho.

Pour approfondir cette idée de ''mission'' donnée à Gosho, donnée certainement par les éditeurs, et nous verrons pourquoi après, il suffit de lire les dernières questions Ask envoyées au KP. Il nous est très courant de recevoir des questions du type ''DC me lasse !'', ou ''DC va trop lentement !''.

Chacun a évidemment son avis évidemment, et il est libre à vous de penser ce que vous voulez. Mais, en toute objectivité, nous allons passer en revue les derniers chapitres sortis, pour pouvoir dire si oui ou non, DC va vraiment trop lentement, ou pas.


Partons de la file 862, pour aller jusqu'à la 908. Nous couvrirons ainsi presque un an de publication.
(pour rappel : File = Chapitre. ''File'' est le nom donné par Gosho pour indiquer les chapitres)


Files 862-863-864 : Kaito Kid.

Files 865-866-867-868 : Le Chat et Ses Maîtres. Une affaire en quatre files, rafraichissante, avec Bourbon de la partie.

Files 869-870-871 : Ce Qui n'Etait Plus La. Trois chapitres pour une affaire un peu basique, mais avec une astuce de meurtre ingénieuse. Une affaire avec du TakagiSato.

Files 872-873-874-875 : Une Major Case, une grosse affaire à propos de la trame principale, avec Masumi, et qui nous rappelle la vieille époque de DC.

Files 876-877-878 : Une affaire en trois chapitres, astuce de meurtre ingénieuse quoique sentant un peu le déjà vu, et qui nous fait avancer sur la trame, avec Masumi et la Gamine.

Files 879-880-881 : Heiji Hattori est de retour, dans une enquête plaisante et nouvelle, et une touche de HeiWa pour les fans.

Files 882-883-884 : Une affaire qui aurait pu être basique, si Shinichi Kudo n'avait pas été de la partie. Un grand plaisir de voir Shinichi de retour.

Files 885-886-887 : Affaire banale au stratagème banale, une affaire à oublier.

Files 888-889-890 : Trame principale et Eri Kisaki hospitalisée, une bonne affaire, et de la trame en cadeau.

Files 891-892-893 : Scarlet Prologue, Vermouth et Bourbon collaborent pour une affaire visant Jodie et une amie à elle professeur.

Files 894-895-896-897-898 : Grosse confrontation avec les Hommes en Noir, résolution de l'Arc de Bourbon.

Files 899-900-901-902 : Rançon de Shogi, une Major Case fun en compagnie de Shuukichi, et très intéressante.

Files 903-904-905 : Avancement de l'intrigue avec des indices, Masumi et la Gamine dans un meurtre ingénieux à la piscine.

Files 906-907-908 : Informations sur Rum.


A n'en juger que par ces descriptions, qui sont le plus objectif possible, j'ai du mal à voir ce que l'on peut critiquer au rythme actuel de Détective Conan ! Les affaires s'enchaînent mais ne se ressemblent pas, elles sont variées, et parlent pour beaucoup des Hommes en Noir. En réalité, DC n'a jamais été en aussi bonne santé, niveau scénario et rythme, depuis bien longtemps !

La critique à propos du rythme de Conan était juste il y a 4 ans, au plein milieu de l'Arc de Bourbon, lors du Vide Intersidéral. Mais c'est maintenant une idée préjugée, les 20 derniers chapitres au moins ne sont plus du tout à l'image de ce que Conan a été pendant deux/trois/quatre ans lors de l'Arc de Bourbon, c'est à dire 80% de vide et 20% de trame/action.


​L'année 2014 a été une très bonne année pour Conan : le renouveau marketing des éditeurs, l'augmentation des audiences de l'animé, une accélération du rythme de la série, TROIS films (Lupin III vs Conan : The Movie, Le Sniper Dimensionnel et La Disparition de Conan Edogawa), une série animée Magic Kaito, 3 chapitres de Magic Kaito, un jeu vidéo, un art book, la conclusion de l'Arc de Bourbon, etc., etc.. C'est pour cela que mon jugement dans cette réflexion n'est pas le jugement définitif, il faudra attendre de voir l'année 2015 pour juger si les éditeurs et Gosho ont vraiment changé leur stratégie marketing sur le court terme ou le long terme. Pour le moment (de septembre 2013 à septembre 2014), on ne peut pas nier qu'il y a une accélération des moteurs et une volonté de faire plus et mieux.

Ne nous voilons pas la face d'ailleurs, tout ce ''progrès'' en 2014 a pour but de faire augmenter les ventes et d'engranger plus d'argent, ce à quoi certains crient. Mon point de vue, qui n'est peut-être pas celui de tout le monde, est que j'incite les éditeurs à multiplier leurs techniques marketings, à sortir plein de films, des spin-offs, des jeux-vidéos, etc., quitte à se faire plus d'argent. Si la licence DC est bien exploitée, et c'est le cas actuellement, alors incitons les éditeurs à en faire encore plus.

Le KP fera une moyenne de l'audience de l'animé Détective Conan dans la dernière semaine de décembre (semaine lors de laquelle nous aurons tous les chiffres d'audience), et nous aurons aussi les chiffres d'audience de Magic Kaito, série qui espère aussi avoir du succès. Nous comparerons les audiences par rapport à celles de l'année dernière (et par rapport à celle de la dernière série Kindaichi, dans le cas de MK), pour voir l'évolution qui s'est faite.


Le prochain pari des éditeurs, par exemple, est le film 19. Celui-ci aura aussi une certaine concurrence, tout comme le film 18. Mais là où l'argument du film 18 était un certain danger pour les personnages et de la trame principale, le film 19 n'aura ''que'' Kaito Kid, même si sa popularité est haute au Japon. Les éditeurs le savent, et les éditeurs étant des éditeurs, des personnes capables autant de mal que de bien, ont déjà commencé leur stratégie marketing : une série animée Magic Kaito, qui sort en même temps que trois chapitres de MK qui s'annoncent explosifs dessinés par Gosho... et un jeu-vidéo sur 3DS ''La Nocturne du Voleur Fantôme'', d'ailleurs, est à prévoir...