Article 84 : Les romans Détective Conan, chefs d'oeuvres inconnus ?

Détective Conan, c'est un manga, de facto, japonais. Et le japonais est une langue aux antipodes du français : soit on le parle, soit on ne le parle pas. Ce que cette situation produit, c'est que, il y a quelques années, la plupart du contenu Détective Conan accessible au Japon était complètement inconnu des fans occidentaux. Depuis que le Kudo Project est là, la liste s'est incroyablement réduite... mais un sujet reste, encore et toujours, en suspend. Les romans Détective Conan.
 Lorsque quelque chose est créé, c'est qu'il correspond à un besoin, une envie, de la part des fans. Dès les premières heures d'Internet au Japon, les fans japonais ont utilisé ce média comme moyen de publier en ligne leurs fictions Conan, les idées que eux avaient en tête, et qui ne seraient jamais utilisées dans l'oeuvre originale (Shinichi qui touche l'entrejambe de Kaito, cherchez pas, c'est pas dans le manga).

Suite à cette multiplication de fictions au Japon, ainsi que la hausse de l'intérêt des fans japonais pour les romans Conan, les éditeurs ont sauté sur l'occasion.
''Les fans veulent des romans Conan pour leur fan-attitude, et nous on veut faire du chiffre d'affaire. Qu'est-ce qu'on attend ?''. Et voilà, les romans estampillés ''Détective Conan'' étaient lancés.

Le premier tome est sorti en mai 2005, au prix de 720 yens (soit légèrement plus cher qu'un volume de Conan classique). Celui-ci, ''La Légende du Trésor Enfoui de Koshu'', a été écrit par Yutaka Tani, un auteur de romans policiers très peu connu en France.
 Le synopsis fait penser à un mélange entre un filler et un film : les Détective Boys, Agasa, Haibara et Conan vont faire du camping, et se perdent à Koshu, où ils restent une nuit, hébergés dans une auberge. Le lendemain matin, ils découvrent une trappe sous un temple, qui mène au corps du fondateur de l'auberge.
Tout comme tous les autres romans qui suivront, ce premier roman contient des dessins, qui donnent une idée visuelle de ce qu'il se passe dans l'histoire. Malgré cette volonté (pourtant bonne) d'inclure des dessins dans le livre, l'erreur faite par Shôgakukan est majeure : aussi bon soit-il en conteur d'histoires, Tani n'est pas un dessinateur professionnel, et le laisser dessiner les personnages de la série était une grave erreur... erreur qui ne sera rectifiée que bien plus tard.

Malheureusement, nous n'avons pas du tout les chiffres des ventes des romans Conan. Ils ont probablement été achetés par les plus fans, puis relégués au second plan des plus grosses ventes des romans dans les librairies japonaises. Leur tirage relativement limité les a rendus rares, et il est d'autant plus rare d'avoir, dans notre communauté, des résumés de ces livres.

Un an plus tard, le 15 mars, est sorti une nouvelle tentative de Shôgakukan de faire des aventures du petit détective en roman : ''Murder Symphony''. Toujours écrit (et dessiné) par Tani, le roman met cette fois-ci en avant Ran, Sonoko et Kogoro. L'affaire se passe, comme son nom le dit, dans le domaine de la musique, et on a droit à une sorte de mélange, une fois de plus, entre un filler de bonne qualité et un film. L'action en moins, évidemment. Le plus appréciable dans ces deux romans reste le fait d'avoir une fanfiction entre les mains, mais une fanfiction officielle (comme ce fut le cas avec l'OAV 9). Pouvoir lire des enquêtes de Conan dans un livre, il y avait de quoi rêver pour les lecteurs japonais. Les chiffres de vente sont aussi inconnus. Ce que l'on sait, cependant, c'est qu'après deux livres à un an d'intervalle, Tani s'est retiré de la scène Détective Conan, une bonne fois pour toute...

Mais en juillet de l'année suivante, 2007, a été annoncé une nouvelle qui allait faire trembler la communauté de l'époque : Détective Conan allait être adapté en drama (comprenez, un film avec de vrais acteurs), et que le rôle serait attribué à une star japonaise du petit écran, Shun Oguri. Mieux encore, de gros moyens publicitaires ont été mis en œuvre, et parmi eux, une novélisation.
Ce que l'on appelle ''novélisation'', c'est lorsque l'on part d'un média (films, série, jeux-vidéo), et qu'on l'adapte en livre. Ce fut ici entièrement le cas : le scénario du drama fut écrit en début d'année par Mutsuki Watanabe, scénariste japonaise, qui collabora avec Takahisa Taira, auteur de polars engagé par Shôgakukan, pour faire l'adaptation du drama en roman.
Le résultat, c'est que, outre le fait que les dessins soient meilleurs car plus dessinés par l'auteur, nous avons droit à l'adaptation du premier drama, au scénario déjà assez bon, avec le mauvais jeu des acteurs en moins, et un scénario plus long et plus complets (les parents de Sonoko, absents dans le drama, sont présents ici).

La même chose s'est produite en décembre de l'année suivante, lorsque, deux jours après la sortie du drama 2, est sorti le roman tiré dudit drama, toujours écrit par Taira. Même s'il diffère moins de son drama d'origine que le roman du drama 1, il apporte son petit lot de changements : l'hôtel inauguré par les Suzuki n'est plus du tout le même, il y a plus de concurrentes pour le concours de Miss Japanesque, Ran porte une robe de mariée (pour le fun de porter une robe de mariée, chacun son trip), et les scènes avec Gin et Vodka sont bien plus angoissantes (probablement parce que l'on n'a pas en face de nous le magnifique acteur de Gin...).
Mais une fois le hype du drama 2 retombé, les éditeurs se sont retrouvés pour décider du sort des dramas Détective Conan. Pour multiples raisons obscures, un drama 3 avec le même casting a été tout bonnement annulé, et l'adaptation en roman qui serait allé avec, aussi.

A la place, est sorti en juillet 2008 un nouveau roman centré sur Conan : La Sorcière d'Ejinbara. Dans la même veine que les premiers romans Conan, celui-ci est écrit par, une fois de plus, Taira, décidé à ne plus lâcher le morceau (et il restera le romancier attitré de Détective Conan jusqu'à 2012, un record). Le casting de base est là, on a même droit à une apparition de l'officier Tome (marque de la connaissance de l'auteur dans l'univers de la série), et les dessins sont, pour la première fois, faits par Denjiro Maru, un des dessinateurs de Tokubetsu Hen.

Il a fallu attendre 2011 pour que la machine de production des dramas se remettent en marche. Sous une impulsion des éditeurs, un nouveau casting a été réuni (mis à part pour l'acteur de Kogoro, Jinnai), et un nouveau script a été écrit, par Takehijo Hata, cette fois-ci.
 Taira a été embauché à nouveau, et a écrit son adaptation en roman, sortie le jour suivant la diffusion du drama éponyme. Le scénario reste à peu près le même, à la différence que, afin de rallonger le livre, un morceau de scénario entier a été rajouté : Shinichi, Ran, Sonoko, Eri et Kogorô ne sont pas les seuls Tokyoïtes qui partent dans le village de l'Oiseau Légendaire, car une équipe de télévision filme tout.

Le drama 3 ayant fait des audiences satisfaisantes, et donc rapporté suffisamment d'argent, les éditeurs ont lancé la série de dramas, une série en 13 épisodes racontant différentes affaires de Shinichi avant qu'il ne se fasse rajeunir à Tropical Land. Trois livres parmi les plus longs jamais écrits pour Conan (258, 290 et 398 pages) ont été publiés 16 septembre et 14 décembre 2011, et 12 avril 2012, pile à temps pour faire la promotion du film 16, qui sortait cette année-là. Chaque tome est une adaptation de trois ou quatre épisodes de la série, avec beaucoup de détails rajoutés en plus (les affaires rallongées grâce à des coupables en plus, des scènes supplémentaires, etc.). Les dessins sont toujours présents, et à partir de maintenant, c'est Yutaka Abe (assistant de Gôshô qui dessine le mieux l'univers de Détective Conan) qui les dessine. Il n'a toujours pas lâché le morceau non plus jusqu'à présent, et continue de dessiner les illustrations des romans Conan à ce jour.

Suite au succès de la série télévisée (elle-même due au succès du drama 3), le drama 4 a été commandé. Une fois de plus scénarisé par Takehiko Hata (qui a, à son actif, deux dramas et 13 épisodes Conan, pas mal), le drama a été diffusé en avril 2012, et le mois suivant, le roman, écrit par Takahisa Taira, est sorti.
Construit sur la base du drama 4, il a aussi été rallongé à plusieurs points de vues. L'affaire dans l'avion a été rallongée pour durer la moitié du livre, et, dans le roman, Shinichi enquête sur le lieu de tournage du film d'Heiji en faisant lui-même partie des figurants (alors que dans le drama, il reste en temps que spectateur derrière la caméra). Quelques personnages ont aussi été rajoutés, une mini-intrigue romantique entre Shinichi et Ran aussi, des superbes illustrations d'Abe... c'est du (quasi) tout bon.

Malheureusement, à partir de 2012 et l'arrêt de la production des dramas, l'écriture des romans Conan a été, une fois de plus, mise en stand by. Plus aucune novélisation n'est sortie jusqu'au 24 décembre 2014 : la novélisation de ''La Disparition de Conan Edogawa – Les Deux Pires Jours de l'Histoire''.
Cette fois-ci, c'est un nouvel auteur de Shôgakukan, Shinobu Momose, qui a travaillé en coopération avec Kenji Uchida, le scénariste du TV special éponyme. Momose, en travaillant main dans la main avec Uchida, a réussi à embellir le scénario du spécial : alors que l'on pourrait croire que des éléments superflus ont été rajoutés dans la novélisation, la novélisation est en réalité l’œuvre la plus fiable, car elle explique le spécial plus en profondeur, et fait comprendre aux lecteurs ce qu'il était impossible de comprendre en regardant le spécial.

Cependant, même s'il n'y a eu aucune sortie Conan jusqu'à présent, les éditeurs n'ont pas lésiné sur Magic Kaito 1412. Ayant sentis le filon (et surtout, les excellentes audiences des épisodes), six tomes ont été publiés entre décembre 2014 et le 27 mai, qui a marqué la sortie du dernier tome de MK1412 à ce jour. La publication de ces tomes, qui reprennent la série animé, reprendra probablement si une saison 2 est annoncée.
Tous ces tomes ont été écrits par Tatsuya Hamazaki, en coopération avec Toshiya Ono, qui lui a scénarisé une dizaine d'épisodes de Magic Kaito 1412, et qui, donc, connaissait bien son terrain. Aucune information n'a été communiquée à propos des ventes des tomes, mais on peut se douter que les ventes ont été assez suffisantes pour que six d'entre eux soient commandés par les éditeurs.

A la question ''Y'aura-t-il à nouveau des romans Conan ?'', la seule réponse est, si elle peut en rassurer certains, : oui.
Même si leur publication est en pause depuis 2012, il y aura toujours des occasions pour que les éditeurs en publient. Nous pouvions nous attendre à une novélisation de La Disparition de Conan Edogawa, tout comme on pourrait s'attendre à une novélisation du film 20, qui s'annonce déjà épique, et extrêmement attendu.
 Qui plus est, un nouveau roman Conan a été annoncé pour le 29 juin de cette année. Celui-ci ne porte pour le moment que le nom ''Case 1'', et sera une novélisation du MANGA Détective Conan, illustré par Aoyama lui-même. Il fera 196 pages, et coûtera 680 yens (à peu près le prix d'un volume Conan classique). Nous vous tiendrons au courant dans une news prochaine...