Article 92 : Ce que l'on attend de 2016

Bonjour à tous et à toutes, Conan-patriotes !
Comme chaque début d'année, après avoir fait un récapitulatif retrospectif de l'année passée, nous nous attaquons à l'année actuelle : qu'est-ce que les fans de Conan peuvent attendre de l'année 2016, sur le plan du manga, des films, de l'animé, et des produits dérivés ?

Comme nous l'avions dit dans l'article retrospectif, l'année 2015, bien qu'assez « vide » en terme de chapitres, a été fructueuse au niveau de la trame principale, ainsi que des trames secondaires. Un certain nouveau personnage est apparu sur le tard, des nouvelles informations ont été délivrées à propos de l'Organisation ou de sujets qui touchent à la trame principale, et les trois quarts des chapitres donnaient des informations ou faisaient apparaître ou l'intrigue Serakai, ou celle de l'autre membre de l'Organisation. En bref, une bonne année, bien chargée.
 Mais voilà : malgré le boost conséquent qu'a donné à Gôshô sa longue pause (qui l'a incité à moins étaler son intrigue), ainsi que le coup de boost donné par la clôture du long Arc de Bourbon, rien n'assure que le manga continuera avec un rythme si soutenu à nous délivrer des informations à propos de l'intrigue principale, et des intrigues secondaires : les éditeurs peuvent tout autant avoir décidé de ralentir un peu le rythme en 2016, afin d'amortir toutes les informations données en 2015.
 Seulement, il ne faut pas non plus tomber dans un pessimiste absolu. Les éditeurs peuvent très bien demander à Gôshô de moins donner d'informations, de plus les distiller, et de faire avancer le tout plus lentement, mais ceux-ci se souviennent de ce qu'a été l'Arc de Bourbon : une interminable suite d'affaires, parfois tramesques, parfois hors-sujet, et qui a eu tendance à décevoir certaines communautés de fans hardcores japonais. Ils ont très bien compris, et ce avant-même la fin de l'Arc de Bourbon (les dix derniers tomes avant Scarlet Showdown sont régulièrement cités comme les meilleurs de tout l'arc), qu'il fallait impérativement tenir les lecteurs en haleine, en donnant des informations régulièrement, et en faisant apparaître des visages familiers. Il y a donc relativement peu de chance que les éditeurs décident de faire une pause totale de trame en 2016.
La trame mise à part, car il n'y a pas que les Hommes en Noir dans Conan (inutiles de vous cacher, adorateurs de Agasa x Genta!), on peut aussi espérer des évènements « importants » dans le manga en 2016, c'est-à-dire des scènes marquantes, des scènes qui deviendront « cultes », ou, dans tous les cas, des histoires qui feront réellement avancer la situation : le mariage de Satô et Takagi, ou une vraie déclaration d'Heiji à Kazuha, par exemple... ce dont l'année 2015 ne manquait pas vraiment, et ce dont, on l'espère, 2016 ne devrait pas non plus manquer.


La situation est encore différente quand il en vient aux films.
Le film annuel, à savoir le film 20, célèbre les vingt ans de la série animée, et a souhaité faire cela en toute beauté, grâce à un scénario soi-disant basé sur le thème de l'espionnage dans l'Organisation. Les premiers teasers/trailers ont été diffusés en 2015, mais le « gros » du marketing reste encore à venir entre février et mai, lorsque des affiches seront placardées partout au Japon, que les nouveaux trailers (d'une minute trente et de quelques dizaines de secondes) seront diffusés à la télévision, que des épisodes en rapport avec le film 20 seront remasterisés et diffusés au Japon, et caetera. Le film 20 sortira en DVD/Blu-ray entre septembre et novembre 2016.
 Bien que cela reste pour le moment uniquement de la spéculation, il n'est pas compliqué d'imaginer qu'un special d'une heure ou d'une heure et demie, à la manière de La Disparition de Conan Edogawa en 2014, soit diffusé à la télévision japonaise, afin de surfer sur la vague des 20 ans de la série animée. On peut espérer un special uniquement basé sur Détective Conan, ou, si la production de l'animé décide de faire comme pour La Disparition de Conan Edogawa, faire un crossover entre Conan, et, par exemple, Lupin III, Magic Kaito ou Kindaichi. Ces trois séries étant toutes populaires, une bonne audience serait assurée au special, et donc sa réussite commerciale.
 Mais si les films Conant font des bénéfices, c'est aussi que sa série animée agit en amont pour préparer le terrain, et inciter les japonais à, mécaniquement, aller voir le nouveau long-métrage d'animation chaque année.

Bien que l'année 2015 ait été une année basique en terme d'épisodes, une quarantaine ont été diffusés, il y a eu énormément d'épisodes fillers (assez pour rentrer dans le top 3 des saisons Détective Conan les plus filleresques), et leur répartition était très mauvaise, créant au passage une suite d'une dizaine de fillers en fin d'année.
Cette avalanche de filler, que nous avions prédite dans le « Ce que l'on attend de 2015 » écrit en décembre 2014, est due à une volonté de la production de se distancer au maximum du manga : les épisodes de la série sont tous millimétrement réglés pour que le nombre de fillers par an suffise à garder une distance de x affaire avec le manga. Mais à cause de Gôshô, le manga s'est arrêté, et l'animé a continué sa course. Les épisodes ont commencé à rattraper le manga, et la distance w entre les deux médias s'est dramatiquement réduite. Pour s'éloigner au maximum du manga, la production a donc décidé de rajouter une dizaine de fillers de plus qu'il n'y en aurait eu besoin dans la saison 2015 ; mais bien que leur nombre ait été bien réglé, leur fréquence d'apparition ne l'a pas été, et la saison 2015 ne contient presque aucun filler au début de l'année, pour finir sur une avalanche à la fin. Un mauvais choix de la part de TMS, et une erreur qui, on l'espère, ne se reproduira plus...
 … ce qui est mal parti pour 2016. En effet, tous les épisodes de l'animé entre janvier et février ont été confirmés comme étant des fillers, une remasterisation mise à part. Plus qu'à espérer.

Et vous, qu'espérez-vous de l'année 2016 ?