Chapitre 5 : J'ai à lui dire...

"Conan-kun !" hurla Ran dans sa tête.
 Lentement, Conan s'éloigna d'elle, avec des yeux doux. Il resta comme cela pendant une ou deux secondes, mais tout à coup, ses yeux s'écarquillèrent sous le choc. Il venait de réaliser ce qu'il venait de faire. "Non !"

Ran fixa le garçon, avant de commencer à lentement s'approcher de lui, quand tout à coup, il partit en courant. Tout le monde était en train de regarder Ran, et l'empêchèrent de le poursuivre, en lui posant de nombreuses questions sur leur relation, tout en bloquant la sortie. La majorité des filles était juste en train de s'assurer qu'elle ne le poursuivrait pas, parce qu'elles appréciaient ce garçon.

Conan s'arrêta enfin chez lui, haletant. Il tomba en avant, mais se raccrocha au canapé, pour ne pas perdre l'équilibre. Finalement, il se remit debout et frappa le mur violemment, avant de crier. "Comment pourrais-je aider Ran à trouver un garçon de son âge, se je ne peux même pas me contrôler moi-même ?!"

Il se frappa les joues et se gratta la tête, visiblement frustré. Il fit des allers-retours dans la pièce, incapable de penser correctement. Il savait qu'il avait le même problème que Ran, mais pensait qu'il serait capable de le dominer et le contrôler. Il venait de s'appercevoir qu'il avait faux : il n'avais pas pu s'arrêter à temps, cette fois-là. Pourquoi ? Parce qu'elle était magnifique ? Parce qu'elle était proche de lui ? Non. C'était uniquement parce qu'il l'aimait et il ne pouvait plus cacher cela.

"Je l'aime..." pensa-t-il, alors qu'il était étendu sur le sofa. "Mais je ne peux pas être avec elle, à cause de notre âge. Je dois lui dire ce que j'ai sur le coeur, je ne pourrais pas tenir jusqu'au moment où je craquerai. Si ça arrivait, je ne saurais pas comment gérer la situation... Je vais lui dire, allons-y." Conan s'assit là, pendant quelques minutes, avant de se rappeler qu'il était parti sans dire un seul mot. "Merde !" Il se leva brusquement et courut, à travers l'entrée.

~~~~~~

"Oui, je le connais ! Non, je ne sais rien de tout cela ! Ce ne sont pas vos affaires !" criait Ran, en essayant de s'échapper de la foule de fans de Conan. Ils ne lui rendaient vraiment pas la vie facile. Ran commençait réellement à s'échauffer, lorsqu'elle sentit que quelqu'un lui avait attrapé la main. Elle allait crier, quand une main se plaça sur la bouche ; elle entendit alors la foule qui se calmait, jusqu'à que l'on ne pouvait plus rien entendre. Une fois que Ran et son agresseur s'étaient extripés de la foule, elle frappa la personne qui la tenait d'un coup de coude au ventre, et lui mit un coup de poing en plein dans le visage.

La personne tomba en arrière, contre le façade d'un immeuble. Ran se tenait là, jusqu'à qu'elle vit des lunettes voler dans les airs et tomber à ses pieds. Elle les prit alors dans ses mains. La femme les regarda un instant avant d'observer la personne qu'elle avait envoyée contre le mur. Elle se courba pour mieux la voir. "Et bien, c'est sûr que tu frappes fort" fit la personne avec un sourire.

-Conan-kun !, cria-t-elle en l'observant. Il se tenait douloureusement l'estomac et transpirait. Sa respiration saccadée était visible dans l'air froid. "Pourquoi est-ce que tu m'as attrapée comme ça ?" lui demanda-t-elle.

-Si j'étais simplement venu te voir, nous serions encore dans cette foule, répondit Conan. Il se releva en utilisant le mur pour ne pas tomber. La douleur était intense et il était encore en train de se remettre de cette puissante attaque.

-Je suis désolé, Conan-kun ! Je ne voulais vraiment pas te blesser !, dit Ran en essayant de l'aider à se rétablir, mais il la repoussa. Elle commença à se demander pourquoi il ne voulait pas de son aide.

-J'ai quelque chose à te dire, Ran-neechan, fit-il en se repoussant du mur. Il prit ses lunettes des mains de Ran, tandis qu'elle le regardait fixement. Conan prit une profonde inspiration, il ouvrit la bouche, avant de la refermer. Sa voix restait coincée dans sa gorge, et il se passa un long temps avant qu'elle pu sortir. "Ran, je... je t'aime !" cria-t-il.

Les yeux de Ran s'ouvrirent et elle serra Conan fortement dans ses bras. Elle s'éloigna de lui pour pouvoir le regarder dans les yeux. "Je t'aime aussi, Conan-kun !" lui répondit-elle alors.

Conan était heureux, mais il était plus jeune qu'elle de dix ans et savait qu'on parlerait d'eux, dans le futur.

-Et à propos de notre âge ? Je suis beaucoup plus jeune que toi.

-L'âge n'a rien à voir dans l'amour, Conan-kun.
  Et elle lui sourit. Les fans de Conan étaient alors arrivés et les encerclaient.

Conan les regarda, d'un air ennuyé, et s'en retourna à Ran. Il la regarda, au travers de ses yeux bleus ; Ran lui rendit la pareille. "Tu ne tiendras pas compte de..." commença-t-il à murmurer, mais il fut coupé.

-Non, je n'en tiendrais pas compte, lui chuhota-t-elle en retour.

Conan prit le menton de Ran et souleva doucement sa tête. La foule était en train de crier. Alors, Conan embrassa le front de Ran, devant tous ses fans, plusieurs crièrent, pendant que certaines filles tombèrent dans les pommes. Ran entoura le cou de Conan avec ses bras et le serra fort contre son corps. Quand ils eurent finis cela, ils se repoussèrent, avant de se sourire mutuellement. "Je t'aime, Ran Mouri" dit doucement Conan.

"Je t'aime aussi, Conan Edogawa." répondit Ran avec un sourire, alors qu'ils rentraient chez eux, ensemble.
-Fin.



Et voici la fin de la fanfiction "Shinichi, c'est fini".

 Qu'en avez-vous pensé ? Si vous avez quelque chose à dire ou une remarque, n'hésitez pas à le faire en commentaire. Nous nous retrouverons dans quelques jours pour la suite de la fanfiction "A brand new detective" !