Détective Conan épisode 841 : L'Arrêt de bus pluvieux

L’épisode 841 de Détective Conan est sorti le 26 novembre 2016 et s’appelle « L’Arrêt de bus pluvieux ».
Il est scénarisé par Junichi Îoka et Yûki Nôzuka, et est storyboardé par Atsuko Kase. Le directeur d’animation est Makoto Takahoko.


Conan et Kogorô profitent du fait que Ran ne soit pas à la maison ce soir-là pour aller manger dehors. Alors que la pluie s’abat sur eux, ils entendent le dérapage d’une voiture au loin. Se précipitant vers la voiture, ils trouvent un homme, Toshiaki Kikuchi, au volant, dans les pommes. Il a renversé un homme dont le cadavre se trouve plusieurs mètres plus loin, Tsutsumi Naohiro.

La police arrive sans que Conan ni Kogorô n’aient à l’appeler. Megure et Takagi commencent à inspecter les lieux. Il leur paraît clair que l’affaire est un accident. Lorsqu’il sort de son évanouissement, Kikuchi se rend compte qu’il connaissait la victime, qui était un collègue de travail. La police retrouve une lettre de suicide dans la poche de la victime.

Pour Conan, quelque chose cloche. Le parapluie de la victime est retrouvé au seul fermé, alors que le conducteur a dit que la victime a traversé la route en courant le parapluie ouvert. Une seule partie du costume du conducteur est mouillée. Conan endort Kogorô et expose sa déduction : le meurtre était prémédité par Kikuchi, qui avait voulu se venger de Naohiro. Celui-ci avait raconté des mensonges sur lieu sur son lieu de travail pour qu’il soit viré de l’entreprise.

I – Graphiquement

L’épisode 841 est une surprise. Nous avions été plus que sceptique en apprenant que l’épisode allait voir son animation être dirigée par Makoto Takahoko. Non pas que l’homme soit mauvais – il n’a simplement jamais dirigé l’animation d’un épisode de Détective Conan. En faisant quelques recherches approfondies, on apprend qu’il n’a eu qu’une autre expérience Conanesque par le passé, en tant qu’assistant d’un directeur d’animation sur Lupin III vs Conan : Le Film. Voilà de quoi rassurer.

Et en effet, il n’y a rien à craindre de tout l’épisode. Il est beau, bien dessiné, et bien animé. Les personnages ont le visage qu’ils doivent avoir, et il n’y a aucune fausse note de l’introduction jusqu’à la résolution de l’affaire. La seule fausse note est, étonnamment, l’épilogue, où le visage de Kogorô devient soudainement très mal dessiné. On peut imaginer que dans l’empressement de la sortie de l’épisode, Takahoko ait oublié de vérifier la qualité graphique de l’épisode. Cela ne change rien à la qualité générale de l’épisode, et au fait que l’on espère que Takahoko sera embauché à nouveau.

Ce que l’on doit saluer, dans l’épisode 841, c’est également l’ambiance. Elle est le fruit de la conjonction d’un certain nombre d’éléments : la musique, les bruitages, les arrière-plans, les décors, et les dialogues. Tout contribue à créer une atmosphère intéressante et prenante, qui nous fait penser aux anciens épisodes de la série. La pluie est très bien rendue, et on sent la mayonnaise prendre très rapidement. Avant une enquête, ce qu’un épisode de Conan doit vendre, c’est une ambiance.

II – Scénaristiquement

L’épisode 841 marquait également le retour du duo constitué de Junichi Îoka et Yûki Nôzuka. Îoka est un ancien de la série, car il tient le rôle de script doctor. Son rôle est de vérifier la cohérence des scénarios et des scripts, que tout s’emboîte bien, qu’il n’y ait pas d’incohérence, ou de personnages qui sortent de leur comportement habituel. Il a fait deux fillers seuls, mais est généralement en duo avec Nôzuka. On ne sait quasiment rien de lui.
Ensemble, Îoka et Nôzuka produisent un travail qui varie entre le très mauvais et le bon. Ils signent ainsi un de leurs meilleurs scénarios.

Quasiment rien dans l’épisode ne cloche. Le set up est bon (Ran qui laisse Kogorô et Conan manger seuls), l’enquête est intéressante, le personnage du coupable est intéressant, chose rare, et l’atmosphère est, comme on l’a dit plus haut, plus que prenante. C’est quasiment un carton plein ; toutes les cases sont cachées, et même plus encore. Rarement dans cette saison 21, qui pourtant a connu quelques bons fillers, a-t-on autant été absorbé par un épisode.

On remarque aussi que l’épisode traite du chômage et de ses conséquences dans la société japonaise, ce que peu de fillers de Conan font. La plupart des fillers de Conan traitent ou mettent l’emphase sur des personnes riches ; l’épisode 841 essaie donc, à ce titre, de se démarquer.

III – Bilan

8/10. Un filler à l’ancienne, dont l’ambiance transporte le fan et conquiert le spectateur. Ce n’est certes pas le meilleur filler de la série, ni l’un des meilleurs, mais il s’agit probablement de ceux qui donneront le plus de plaisir aux fans dans cette 21ème saison.