Détective Conan épisode 940 : La Petite-amie disparue

L’épisode 940 de Détective Conan est sorti le 11 mai 2019 et s’appelle « La Petite-amie disparue ».
Il est scénarisé par Tatsurô Inamoto, et est storyboardé par Mitsuko Kase. Les directeurs d’animation sont Michitaka Yamamoto, Keiko Sasaki, Miho Tanaka (assistante), et Masanori Hashimoto (assistant).


Un jeune homme tape à la porte de l’agence de Kogorô. Il s’appelle Jun Naruse. Sa petite-amie, Kaho Mizunuma, a récemment disparu. Naruse emmène Kogorô, Conan et Ran visiter l’appartement de la disparue. Alors qu’ils y arrivent et que Conan remarque une poudre blanche étrange au pied des rideaux, la concierge de l’immeuble les prévient que la police a appelé : les chaussures de Mizunuma, avec sa carte d’identité, ont été retrouvées sur un pont à Tôkyô.

Un livreur de journaux a filmé le suicide de Mizunuma, mais Conan fait remarquer que, étrangement, sa vidéo est particulièrement bien filmée pour un évènement brutal qui aurait dû le tétaniser.

La police demande également à une chauffeuse de taxi qui a conduit Mizunuma chez elle à venir. Mizunuma semblait être mal et parlait de mourir bientôt. Conan demande à ce que cette dame le transporte en taxi, et il apprend que la chauffeuse avait une fille qui ressemblait à Mizunuma. Après avoir rassemblé quelques indices sur un meurtre qui a eu lieu récemment dans le voisinage de chez Mizunuma, Conan demande à retourner sur le pont.

Mais alors qu’il se trouve à côté de la rambarde, Takagi, qui trébuche sur la chaussée, pousse Kogorô qui fait tomber Conan dans le fleuve. Saute à l’eau la chauffeuse de taxi, qui sauve Conan grâce à l’aide de Ran.

Conan réussit à faire craquer la chauffeuse de taxi. Elle avoue que, sur la vidéo filmée par le livreur de journaux, elle s’était déguisée en Mizunuma pour se faire passer pour elle et faire croire à un suicide. Elle tend les mains pour être arrêtée. Mais Conan comprend que ce n’est qu’un subterfuge. Il endort Kogorô et résout véritablement l’affaire : la jeune fille tuée dans le voisinage de Mizunuma il y a trois a été tuée par lui. Mizunuma l’a vu, et il lui a fait du chantage pour qu’elle ne dise rien.

La chauffeuse de taxi, elle, a eu vent du chantage que lui faisait super Naruse. Elle a décidé de se déguiser en Mizinuma pour faire croire à son suicide, afin de la protéger du coupable. Elle a voulu la protéger parce que Mizinuma ressemblait à sa fille décédée.

I – Graphiquement

Tout comme l’épisode précédent, l’épisode 940 a été dirigé par quatre directeurs d’animation. Cela est très rare pour des petits épisodes, et nous n’avons aucune explication de certaine pour ce phénomène. Nous avions, dans la critique de l’épisode précédent, émis l’hypothèse selon laquelle l’épisode avait dû être dirigé par plusieurs directeurs d’animation à la fois car celui ou celle qui en avait été chargé n’avait pas le niveau nécessaire ou avait dû s’absenter pour une raison inconnue en cours de production. Nous n’en saurons probablement pas plus.

Comme nous l’avons déjà maintes fois expliqué, un épisode peut normalement être fini avant la deadline avec seulement un directeur d’animation. Le prochain épisode en est un exemple. Les fillers qui ont plus de deux directeurs d’animation sont généralement ceux qui sont les moins bien dessinés : parce que l’équipe de production sait que les directeurs d’animation nommés ne dessinent pas très bien, ils considèrent qu’en leur mettant un deuxième ou troisième (ou quatrième) directeur d’animation dans les pattes, le travail sera mieux fait, et les plans les plus moches seront corrigés. Ce n’est, bien souvent, pas assez pour garantir que l’épisode soit de bonne facture.

Ainsi, l’épisode 940 n’est pas très beau. Il est même, bien trop souvent, moche ; certains plans irritent la rétine, d’autres sont à peine passables. Mais remarquons tout de même que l’épisode est bien mieux dessiné, globalement, que l’épisode précédent, qui avait eu plus de cinq directeurs d’animation.

Aussi, les décors de l’épisode sont de bonne facture, contrairement à l’épisode 939. Le seul reproche lourd que l’on peut faire à l’épisode concerne l’eau du fleuve dans lequel Conan tombe. Plutôt que d’animer les courants du fleuve, l’équipe de production de l’animé a décidé de ne pas dessiner d’eau, et, à la place, d’utiliser une animation faite par ordinateur (ou alors d’incruster une vidéo, rien n’est sûr). Cela rend relativement bien, jusqu’à ce que l’eau soit montrée en gros plan, et que Conan tombe dedans. Alors, nous nous rendons compte que, comme pour l’épisode précédent, il ne vaut mieux jamais mélanger des éléments de décor « réels », photoréalistes, avec des personnages de dessin animé.

On remarque avec plaisir que l’épisode dispose de deux très beaux plans, en traits noirs. L’un concerne Ran, et l’autre Kogorô. On aurait évidemment aimé que plusieurs plans bénéficient de ce traitement, mais étant donné les personnes qui ont travaillé dessus, n’en demandons pas trop. Nous sommes déjà assez gâtés avec le très bon storyboard de Mitsuko Kase, qui, comme toujours, nous délivre un storyboard de qualité. Soulignons notamment la scène où Conan tombe du pont, un exemple d’utilisation intelligente d’un storyboard.

Sur le plan de l’anecdote, notons que, comme nous l’avons fait remarquer dans la critique d’un précédent épisode, Kogorô semble s’être débarrassé de sa petite télévision cathodique qui trônait auparavant sur son bureau. Il y a placé son ordinateur portable à la place.

II – Scénaristiquement

Tatsurô Inamoto fait partie des recrues « récentes » de Détective Conan. Scénariste majeur des épisodes 700 et quelques (il a scénarisé six des quarante et un fillers des épisodes 700), ses scripts ont tendance à mettre en scène des couples qui se fracturent. Ce fut le cas dans l’épisode 726, où le fiancé tue sa fiancée, l’épisode 767, où l’amante tue son amant, et l’épisode 795, où les Detective Boys soupçonnent un mari d’avoir tué sa femme.  Nous pouvions ainsi, avant même que l’épisode commence, nous douter que le petit-ami de Kaho Mizunuma était le coupable. Cela n’a pas raté.

Inamoto recycle aussi le nom de ses fillers : si l’épisode 940 s’appelle « La Petite-amie disparue », l’épisode 795 s’appelait « Le Secret de la jeune femme disparue », l’épisode 778 « Le Mirage de l’ange disparu », et l’épisode 767, « L’Amant disparu dans la tempête de neige ».

Malgré tout cela, ce scénariste a tendance à écrire des scénarios plaisants. Ils ne sont que rarement exceptionnels, mais ils remplissent le cahier des charges, et ne sont qu’assez rarement ennuyeux. Le principal défaut d’Inamoto est de toujours mettre du temps à faire démarrer son intrigue, syndrome auquel l’épisode actuel n’échappe pas.

Pour aller droit au bout, nous pouvons dire que l’épisode 940 est un bon épisode. Le scénario est intéressant, même si, comme on l’a dit, les premières minutes se font un peu longues. Alors que l’on croit, au début du visionnage, être face à un filler des plus classiques (un client qui va voir Kogorô pour qu’il retrouve un proche disparu), Inamoto réussit à nous surprendre en mettant en place une intrigue bien plus complexe que ce à quoi nous nous attendions.

Cette ambition qu’Inamoto a pour ses épisodes est plaisante. Il n’a pas été embauché pour écrire un simple script – Inamoto veut que son épisode soit un spectacle. Faire que Conan soit jeté d’un pont ? Aucun souci ; que Ran soit utile à l’intrigue et ne reste pas plantée lorsque Conan se noie ? Aucun souci ; que la résolution soit surprenante et émouvante ? Aucun souci non plus.

Evidemment, on pourrait critiquer le scénario en disant que l’on voit arriver gros comme une maison le fait que la chauffeuse de taxi a protégé la victime supposée de son petit-ami parce sa fille décédée lui ressemblait. Evidemment, dès qu’on la voit se jeter dans l’eau pour sauver Conan, on comprend le stratagème qu’elle a utilisé. Mais cela n’est pas très dérangeant, car le reste du scénario de l’épisode en vaut la peine.

III – Bilan

Sans être le filler du siècle, l’épisode 940 est un de ces épisodes « feel good » qui permettent de souffler entre deux épisodes de mauvaise qualité. Inamoto prouve qu’il a beaucoup de bonnes idées, et on en vient à espérer qu’il nous montrera à nouveau son talent à l’avenir. Son dernier épisode en date, l’épisode 824 (« Les Detective Boys échappent à la pluie »), avait été bon et surprenant ; cet épisode-ci est très bon et plus surprenant encore. 7,5/10.