Discussion entre Aoyama et Sakamoto

"Discussion entre Gosho Aoyama et Hayato Sakamoto. Le créateur de Détective Conan et le capitaine de l’équipe des Giants réunis !"

Q : Pourquoi êtes-vous devenu un fan de Sakamoto-san, Aoyama-sensei ?
A : Eh bien, je suis un fan de la première heure. Lorsqu’il a rejoint l’équipe, j’étais déjà très content parce qu’Omori était déjà dans l’équipe. Je me demandais donc quel type de joueur ils allaient rajouter dans le lot. Quand je l’ai vu, je me suis dit, “Bon, il est un peu maigrichon, mais il a l’air de savoir taper dans la balle » (rires). J’avais un bon feeling. C’est la première fois qu’on se rencontre aujourd’hui, par contre. Quand je l’ai vu, je me suis dit, j’arrivais pas à y croire ! (rires) J’avais l’impression de regarder la télévision. (rires)

Q : M. Sakamoto, c’est la première fois que vous rencontrez Aoyama-sensei aujourd’hui. Quelle a été votre première impression ?
S : « Mais c’est le type qui dessine Conan ! » (rires) Je suis un grand fan de ce manga, et j’avais déjà un autographe d’Aoyama-sensei. Je vais mettre la photo de notre rencontre aujourd’hui à côté de l’autographe.

Q : Que pensez-vous du rôle joué par Sakamoto dans les derniers matchs ?
A : J’étais à l’hôpital, donc je n’avais pas Nippon TV G+ (NdT : La chaîne qui diffuse les matchs), donc je n’ai pu avoir que les news aux infos. C’est difficile à dire donc (rires). Aussi, je me suis rendu compte que Sakamoto était quatrième dans l’ordre de frappe, ça m’a surpris.

S : C’était ma première année en tant que capitaine des Giants, donc j’ai encore beaucoup à apprendre. C’était ma première fois que je passais quatrième aussi. Je n’ai pas été très bon, mais en gros, c’était une bonne année.

Q : Vous êtes tous les deux des professionnels dans vos domaines respectifs. Vous devez parfois rencontrer des difficultés, non ?
A : Au début, je ne savais pas si je pourrais dessiner un manga sérialisé. Ca m’inquiétait. J’avais l’impression de ne plus avoir d’idées après trois mois de publications. Donc la première année, voire les deux premières années, furent vraiment difficiles (rires)  

S : De mon côté, c’est qu’on joue tout le temps. C’est physiquement fatiguant évidemment, et jouer devant quarante mille personne fatigue mentalement. Combien d’heures ça vous prend, pour dessiner le manga ?

A : Quand je dessine, je ne dors que trois heures par nuit.

S : Et le reste du temps, vous dessinez ?

A : Ou je regarde les Giants. (rires)

S : Merci (rires) Je dois pouvoir courir dans tous les sens, donc le sommeil est très important pour moi. Je dors entre sept et huit heures. Et vous, vous n’avez pas d’heures de loisir ?

A : Du loisir ? Ahah, non !

Q : Et quand vous avez fini le manuscrit ?

A : Ah, c’est le moment où je regarde le dernier match que les Giants ont gagné. J’enregistre les parties sur Nippon TV G+, et ensuite je regarde la partie pour me relaxer.

S : Ahah, vous aimez vraiment les Giants, non ?

A : Je suis un grand fan depuis les heures de gloire de Nagashima (NdT : Nagashima était l’entraîneur des Giants de 1972 à 1980, et de 1993 à 2001). Ca vous fait quoi quand vous changer d’entraîneur ?

S : Je l’ai vécu récemment. C’est nouveau, c’est intéressant.

A : J’aimerais bien que vous soyez troisième dans l’ordre de tir. Et vous savez quoi, si vous faites 30 home-runs, je vous ferai apparaître dans Conan. Et essayez de ne pas vous blesser pendant une année.

S : D’accord, je vais le faire ! Et après ça, je suis dans Conan ? (rires)

A : Bien sûr ! Comme toujours, je serai votre supporter cette année.

​http://www.brightonclick.com/jump/next.php?r=1854379