KudoAnalyse : L'Accélération de la trame

Bonjour à tous et à toutes~ !
 Comme indiqué dans l'agenda, il est temps aujourd'hui pour nous d'analyser le comportement récent de Gosho vis-à-vis de la publication d'indices sur la trame de Conan, et son comportement général vis-à-vis de l'actualité de Détective Conan. 
 Que peut-on tirer de toutes ses révélations récentes sur l'identité d'Ano Kata ? Quelle place ont les éditeurs dans ce qu'il se passe dans les locaux de Shogakukan ? Element de réponse.

Nous vous en avions parlé il y a quelques temps, et Gosho a continué.
Effectivement, le Gosho laisse énormément de messages à ses fans récemment, plus d'une trentaine en moins de six mois. Certains concernent sa vie et ses goûts (''Hâte de voir l'adaptation des chapitres de Phantom Lady !'', ''L'animation de l'affaire de l'Aquarium était belle, n'est-ce pas ?'', ''Ne vous inquiétez pas pour moi, je vais bien !'', etc.), mais d'autres sont des indices directs à propos de la trame de la série. Et c'est sur ceux-là que nous allons nous concentrer.

L'affaire de Kawanakajima, par exemple, a été annoncée via Animal Crossing. De même pour l'affaire de la première rencontre entre Shinichi et Ran, et l'affaire du Kamaitachi. Toutes avaient déjà été demandées à plusieurs reprises par les fans dans des interviews ou des rencontres avec le mangaka, et plutôt que de passer par le magazine "Shonen Sunday", Gosho révèle des news juteuses à ses fans par Internet.
 
Seulement, de tout ce dont Gosho peut parler par rapport à la trame, il y a un type d'information qui revient très souvent : l'Organisation, et Ano Kata en général.

Alors qu'il avait dit dans l'interview du Conan Newspaper qu'il ne donnerait plus d'indices sur le boss de l'Organisation, Ano Kata est le personnage autour duquel Gosho a tourné le plus autour du pot récemment. Que ce soit grâce à ses cartes du Nouvel An disséminées un peu partout sur Internet, ou Animal Crossing, les indices foisonnent : 
 premièrement, Gosho dit : ''Le boss n'est ni Sonoko, ni un des Détective Boys'', puis ''James n'est pas Ano Kata'', et ensuite ''Samizu Kichiemon n'est pas le boss de l'Organisation''. En un mois, il a éliminé les théories les plus populaires à propos d'Ano Kata circulant sur l'Internet Japonais, et plus généralement, sur l'Internet mondial.

C'est sans préciser qu'il avait dit l'an dernier que le boss n'était ni Agasa, ni Yusaku, ni Fusae, ni Vermouth, ni Conan (nooon, jure ? :o), ni Ran, détruisant ainsi définitivement une bonne partie des "théories" présentes sur Internet à propos de ces personnages, donc notamment celle d'Agasa, la plus populaire encore aujourd'hui. (vous pouvez cliquer ici pour lire notre théorie sur l'identité d'Ano Kata)

D'un point de vue ''fan spectateur'', nous pouvons être comblés : Gosho donne des indices régulièrement, il nous permet de faire des théories, il donne des informations intéressantes (l'envers du décor de la production des films, comment il a réuni les informations sur l'affaire de Kawanakajima...), etc..
 Seulement, d'un point de vue analytique, on peut en tirer une toute autre conclusion, qui n'est pas forcément aussi belle.



Évidemment, ce débit de nouvelles informations est, au premier abord, un signe de bonne santé du manga. Exit la période de ''vide'' de l'Arc de Bourbon où Gosho faisait apparaître Subaru en train de se brosser les dents une fois de temps en temps pour rappeler aux fans ''Regardez, j'ai pas oublié la trame !'', maintenant, Gosho donne des nouvelles informations régulièrement, et est connecté avec ses fans.

Mais d'un autre côté, cet afflux est un signe de la volonté des éditeurs de continuer leur Plan, même si Gosho est hospitalisé.

Comme on l'a déjà expliqué depuis bientôt un an et demi, les éditeurs ont mis en place un ''plan'', le Plan des Editeurs (dont vous pouvez trouver un extrait ici), pour remonter la franchise. Les buts sont multiples : augmenter l'audience, augmenter les ventes du Shonen Sunday, augmenter les ventes des tomes, faire affluer les Japonais dans les salles de cinéma, vendre le plus de goodies possible, et bien d'autres choses encore. Ce plan, réalisé probablement mi-2013, ne prenait certainement pas en compte les problèmes de santé de Gosho, qui ont mécaniquement retardé la sortie des files, et donc des tomes, et donc du plan éditorial en lui-même.

Ainsi, alors que l'arrêt maladie de Gosho chamboule ''légèrement'' leur plan à grande échelle pour faire remonter la licence (+ rameuter les fans de la veille), les éditeurs ont dû trouver un moyen de tenir les lecteurs en haleine comme si les chapitres sortaient. Et bien évidemment, quand les éditeurs veulent quelque chose, ils l'ont.
 Du coup, on se retrouve avec Gosho qui donne plus d'informations, au final, que si les chapitres sortaient. Certes, on n'a toujours pas vu le bout du nez de l'affaire qui raconte la première rencontre entre Shinichi et Ran, mais on a plus eu d'informations sur la trame entre janvier et aujourd'hui, fin mars, qu'entre le premier janvier 2012 à décembre 2013. C'est dire.

Cela nous amène à la deuxième hypothèse que l'on peut formuler : en dehors d'une tentative des éditeurs de ne pas faire couler le navire, que peut-on tirer de ces révélations exceptionnelles (scénario du film 20, information sur Papakai, prénom de l'enfant chez Sera, la confrontation de 2015, le dernier policier de Nagano...) ?

 Et à vrai dire, si vous avez déjà lu notre précédente analyse sur l'hospitalisation de Gosho, vous devez connaître la réponse.

Nous allons nous baser sur l'idée que Gosho et les éditeurs s'étaient mis d'accord pour finir le manga dans les 10 prochaines années (→ 5 ans pour l'Arc de Rum, et 5 ans pour l'Arc d'Ano Kata, étant donné qu'il a le temps en 5 ans de développer l'histoire + faire des enquêtes inutiles pour rallonger le manga). Dans cette situation, le temps leur est compté.
Etant donné le "léger" bide intersidéral dû à l'Arc de Bourbon où aucune avancée dans la trame n'a eu lieu durant plus de trois années consécutives (notamment parce que les éditeurs avaient déréglé le scénario prévu par Gosho, et l'avaient obligé à refaire l'histoire), et donc les chutes de vente que cela a engendré, les éditeurs et le maître savent très bien comment ne plus commettre la même erreur maintenant : avoir un scénario clair et ''fixe'' (ou plutôt ''relativement fixe''), et le suivre à la lettre. Faire apparaître tel personnage dans tel mini-arc, puis enchaîner sur un mini-arc avec tel personnage, puis faire se rencontrer les deux personnages, puis suivre l'histoire d'un autre personnage qui se rajoute et créé une confrontation.


Et lorsque l'on regarde les chapitres sortis depuis la fin de l'Arc de Bourbon, càd Scarlet Showdown (qui sort en mai/juin en animé!), ce que l'on peut voir, c'est la maîtrise de Gosho dans son manga.

Scarlet Showdown (Organisation) → Rançon de Shogi (Shuukichi, donc trame) → Meurtre dans la Piscine (Masumi/Gamine, donc trame) → Une Gentille Dame (Rum/Haibara, donc trame) → L'Affaire du Kamaitachi (Heiji, pas de trame, mais très bon mini-arc) → L'Affaire de Kawanakajima (trame ? 8D) → Le Blog (Rum, trame). En clair, tout le contenu sorti depuis la conclusion de l'Arc de Bourbon est centré sur la trame de la série, que ce soit l'intrigue de Rum, l'intrigue des Serakai, ou ce que l'on va appeler ''l'intrigue romantique'' (→ les avancées dans les relations amoureuses entre les personnages). Pas une seule affaire random inintéressante au possible avec les Détective Boys comme on a pu s'en taper des dizaines ces dernières années-- non, même les Détective Boys sont bien utilisés lors de la dernière affaire !


Outre la notion de ''retour aux sources'' que nous avons employée il y a plusieurs mois et qui se confirme entièrement récemment- et qui fera l'objet d'une KudoAnalyse prochainement- , la deuxième hypothèse que l'on peut formuler est qu'il y a une accélération dans le déroulement de la trame, dirigée de plein gré par les éditeurs.

Ceux-ci avaient prévu de faire avancer la trame avec une rapidité x entre janvier 2015 et janvier 2016. Seulement, ils savent que tout ce qu'ils avaient prévu entre janvier 2015 et juin 2015 (si on imagine que Gosho sort en juin) peut être complétement oublié, étant donné que Gosho sera à l'hosto durant cette période. Ainsi, soit ils décalent les sorties (ce qui était censé être publié de janvier à juin se retrouve de juin à décembre, de juin à décembre se retrouve de janvier à juin de l'année suivante, etc.), soit ils décident de faire d'une pierre deux coups, c'est-à-dire valoriser ce temps perdu : étant donné qu'ils n'auront le droit qu'à une vingtaine/trentaine de files en 2015, ils les valoriseront, et inséreront dans ces vingt/trente chapitres la trame qui était censée être dans les quarante/cinquante chapitres de 2015/début 2016.

Non seulement ça dynamise encore plus la trame qu'ils ne l'auraient espéré (plus du tout de temps morts, chaque affaire devient essentielle, etc.), mais en plus, conséquence de la dynamisation générale de l'intrigue, ça rameute de nouveaux lecteurs qui auraient pu laisser tomber Conan, ou intéresser des nouveaux lecteurs/spectateurs qui n'avaient jamais tenté avant.


Mais maintenant que cela est dit, peut-on voir des conséquences de cette sur-dynamisation de nos jours ? Y'a-t-il des éléments qui peuvent nous indiquer, d'une façon ou d'une autre, que les éditeurs vont continuer cette dynamisation, la faire se prolonger, et s'en servir pour faire des goodies, sortir des Blu-rays/DVD, CD, etc. ?

Et pour répondre à cette question, rien de mieux que de nous replonger dans le passé. Et plus particulièrement, le passé des films de DC.

Grâce aux divers livres et encyclopédies Détective Conan sorties à ce jour, nous avons pu avoir des informations totalement inédites à propos des films de la franchise du petit détective, informations qui n'avaient pas été révélées ni sur le net ni dans le documentaire à propos du film qui sort chaque année à la télévision jap' pour donner envies aux nippons d'aller voir le film.

Et en lisant ces livres pour préparer cette KudoAnalyse, une information nous a sauté aux yeux immédiatement : la conception du film 18, qui est racontée et dans le Characters Guide, et dans le Super Digest Book 60+-- des mines d'information.

Et la conception du film 18, qui est pour le moment le seul et unique film Conan a avoir intégré de la trame, à être intégré plus ou moins (plus que moins) dans la trame du manga, s'est faite bien différement de celle des autres films.


Eh oui, si on regarde comment le film 16 a été produit, il n'y a pas à chercher bien loin. La production a signé le contrat pour faire un film Conan. Ils ont embauché un scénariste. Le scénariste connaissait déjà l'univers de Conan pour avoir écrit des fillers pour la série. Le scénariste écrit le scénario. Gosho lit le scénario, et le valide (et tant qu'il n'y a pas des éléments vraiment importants comme ''Haibara avoue à Kogoro qu'elle est amoureuse de lui'', Gosho n'a pas tendance à chambouler tout le script du film). Production lancée.


Dans ce processus, le seul rôle de Gosho est d'avoir le script du film en main à un moment, et écrire quelques répliques/changer quelques répliques, voir rajouter/modifier des scènes. Mais dans le cas du film 18, ça a été bien différent.

L'interview du Super Digest Book 60+ explique que le scénariste du film a été en contact avec Gosho a plusieurs moments lorsqu'il écrivait le scénario. Non seulement Gosho lui a donné l'idée de la scène où le sniper tire sur le conducteur de la voiture (lorsque la voiture sort de son parking le soir), mais il a aussi écrit la scène tramesque où Masumi parle de l'amour de Ran pour Shinichi, a écrit les dialogues de la scène de fin avec Subaru (il en a même déssiné le storyboard complet), etc.. Le scénariste et Gosho ont donc travaillé main dans la main pour produire un film qui soit complètement en accord avec le manga : le film est sorti un mois environ avant Scarlet Showdown, où l'information qui est confirmée à la fin du film 18 est confirmée dans Scarlet Showdown. Ce n'est pas une coïncidence bien évidemment, et Gosho/les éditeurs ont dû le préparer à l'avance.


Bien que ça n'ait jamais été vraiment dit officiellement, lorsqu'un film Conan sort (exemple : le film 21), le scénario du film 22 est déjà en cours d'écriture, voir écrit. Dans tous les cas, la production sait déjà quel sera le thème du film, et peut donc se permettre de mettre un petit trailer pour le film de l'année suivante à la fin du film de l'année courante (exemple : on pouvait entendre le rire de Gin dans le petit trailer de 30 secondes diffusés à la fin du film 12).
 A la fin du film 17 (2013), on avait déjà l'indice du sniper et de la Bell Tree Tower : le scénario, qu'il ait déjà été écrit ou pas, était déjà décidé.
Dans le pire des cas, le scénario n'est écrit qu'à moitié. Dans ce cas-là, ça pousse la date de l'écriture du scénario à novembre environ de l'année précédente l'année précédent la sortie d'un film !


En d'autres termes, ça signifie que les évènements se sont passés, se passent et se passeront dans cet ordre-là : 


Novembre 2012 : Ecriture du scénario du film 18.
Avril 2013 : Sortie du film 17 - Teaser du film 18 avec le sniper à la fin.
Courant 2013 : Animation et doublage du film 18.
Novembre 2013 : Ecriture du scénario du film 19.
Avril 2014 : Sortie du film 18 – Teaser du film 19.
Courant 2014 : Animation et doublage du film 19.
Novembre 2014 : Ecriture du scénario du film 20.
Avril 2015 : Sortie du film 19 – Teaser du film 20.


Eeeh oui. Le scénario du film 20 est donc probablement déjà en cours d'écriture depuis novembre 2014, pour une sortie en avril 2016. Cela fait une production d'environ un an et cinq mois, où la production d'un film commence un an et demi presque avant sa diffusion. En février, Gosho révélait que le film 20 comporterait Amuro : le scénario était donc définitivement bien avancé, voire fini.

Pour en revenir à notre sujet, ce calendrier implique que le scénario du film 20, qui contiendra fort probablement, vu ce que Gosho a dit, des éléements de la trame (dont vous pourrez lire l'analyse ici), a été écrit fin 2014, soit avant l'hospitalisation de Gosho, et juste après le début de l'Arc de Rum (qui a débuté en juillet, et ne s'est pas réellement mis en place avant décembre).

Lorsque Gosho donne les directives pour le scénario d'un film canon (mais nous allons éviter de dire ici pourquoi ce film a de hautes probabilités d'être canon, étant donné qu'il faudrait spoiler une majeure partie des lecteurs), il sait qu'il faut que la trame de son manga soit assez avancée pour que la révélation du film arrive pile au bon moment. En d'autres termes, en scénarisant le film 18 (en 2012), Gosho savait qu'il fallait absolument qu'il révèle l'identité de Shuichi Akai dans le manga pile au moment où le film 18 sortait (en 2014). Quoiqu'il arrive, il est obligé d'avancer son manga pour que la révélation tombe à point nommé.


Si on revient à notre situation de 2015/2016, cela signifie que Gosho a donné au scénariste du film 20 (en priant que ce soit le scénariste du film 5 qui l'ait écrit...) les éléments de la trame qui seront révélés dans le film. Ces éléments correspondent à l'intrigue qui devait être faite en avril 2016.

Mais étant donné que Gosho a pris de repos mérité à l'hôpital, il n'a pas pu avancer comme il voulait, et à ce train-là, les chapitres qui devaient sortir pour accompagner les lecteurs au film 20 sortiront trois à quatre mois après ledit film 20-- c'est-à-dire une catastrophe.

Le seul moyen de rattraper ça est de faire avancer la trame comme il avait prévu de la faire avancer s'il n'avait pas été immobilisé pendant plusieurs mois. Etant donné qu'il doit caser en un an et demi toute la trame qu'il devait faire un deux ans, il y a forcément six mois de chapitres (six mois = 25 chapitres environ = 8 affaires environ, 8 affaires qui devaient toutes, si on suit l'idée du dynamisme de l'intrigue, contenir des points essentiels de la trame) qui ont sauté. Le seul moyen de remedier à cela est de virer les affaires qui n'ont aucun rapport avec la trame (que ce soit celle de l'Organisation ou celle amoureuse), et de compacter le plus possible les éléments de la trame. Plutôt que de faire une révélation par affaire, en faire deux ou trois, par exemple.

Bien que rien ne soit certain dans le monde du manga (et des éditeurs), tout, pour le moment, mène vers une intrigue meilleur, une multiplication de très bonnes affaires longues et d'affaires en rapport avec la trame, et une amélioration de la qualité des chapitres, avec un retour au source au niveau des enquêtes et des personnages.

Qu'en pensez-vous ? Que pensez-vous que Gosho devrait faire ? A propos de quoi pensez-vous que le film 21 sera ? (:p)

A vos claviers ! =D