KudoAnalyse : Les images du téléfilm "Le Détective rajeuni"

Bonjour à tous et à toutes, Conan-patriotes !

Nous nous retrouvons aujourd'hui pour une analyse image par image de toutes les fuites du téléfilm « Détective Conan EPISODE ONE : Le Détective Rajeuni », afin de tenter de déduire le maximum du téléfilm.


L'image montre Conan lorsqu'il est retrouvé par les agents de sécurité du parc de Tropical Land. Une scène culte que nous connaissons tous, et que l'on retrouve dans tous les films Conan.
Mais si cette scène a été re-faite, c'est qu'il y a une raison. Dans l'animé, toute une partie du manga avait été coupée, à savoir quand Conan est amené au poste de police pour être mis en orphelinat. Il est possible que le spécial refasse donc cette scène.

On peut se demander pourquoi la photo est la première dans la galerie des photos à avoir été partagée par la prod de Conan. Soit il y a là-dedans une logique, soit les photos ont été envoyées en vrac. Dans le cas où il y a bien une continuité entre les photos, on peut imaginer que le special commence par ce moment où Conan est retrouvé par les gardes, puis qu'un flashback nous explique comment on en est arrivés là (un peu à la manière du deuxième acte du film 16, film d'ailleurs entièrement basé sur un système de retours en arrière). On remarque la beauté de la scène, bien au-delà de ce qu'un épisode classique pourrait produire.


Une image qui se passe dans le temps présent (post-Tropical Land). Shinichi est déjà Conan, et Ran lui parle en rougissant.

Etant donné le fond, que l'on discerne mal mais qui peut nous faire penser à un paysage enneigé en extérieur, la scène se passe peut-être dans les rues qui séparent la maison des Kudô et l'appartement de Kogorô, lorsque Conan demande à Ran si c'est de Shinichi qu'elle est amoureuse. Peut-être la scène, de nos jours célèbres chez les fans de ShinRan, sera-t-elle allongée et améliorée ?

[Image 3]


La troisième image est le poster du téléfilm. Il se distingue des posters des films Détective Conan (qui sont la plupart du temps assez fades et artistiquement vides) parce qu'il met en avant la célèbre scène de la première rencontre entre Conan et Ran. Un petit vent de fraicheur sympathique qui permet de nous remettre de l'insipidité de certaines affiches Conan.

Les deux personnages les plus mis en avant qui ne sont pas au premier plan sont Shiho et Gin. On comprend que ces deux-là apparaîtront beaucoup, mais apparaîtront-ils ensemble ? L'un permettra-t-il de nous faire mieux comprendre et connaître l'autre ? Rien n'est moins sûr, et nous ne pouvons qu'espérer que la prod de l'animé ait pris des risques.

[Images 4, 5 et 6]

Des images de Shiho dans ce qui semble être son laboratoire (probablement le laboratoire de l'Organisation ? Celui de ses parents?). On ne peut que peu tirer de l'image 1 et 2, qui sont surtout là pour créer un hype autour de l'APTX. Va-t-on voir Shiho en train de créer l'APTX sous nos yeux, va-t-on voir quelque chose de décisif se passer ?

L'image de Shiho en train de regarder un rat mort fait écho à ses propos lors de ses premières apparitions, qui est que les tests de l'APTX avaient tué les animaux de laboratoire. C'est assez formidable de pouvoir enfin voir en vrai ce dont un personnage nous parlait depuis des années.



Une autre image de Shiho dans son laboratoire. Elle parle au téléphone avec un petit sourire aux lèvres. Selon Megumi Hayashibara (la doubleuse d'Haibara/Shiho), elle a « retrouvé après des années » la doubleuse d'Akemi Miyano, qui joue dans le téléfilm. Il est possible que Shiho soit là en train de discuter avec Akemi au téléphone.

On remarque la longueur du menton de la scientifique, qui semble présager d'une qualité graphique des visages en deçà de ce que l'on avait l'habitude d'avoir dans les téléfilms/films de la série.

Trois images tirées de la dernière affaire-flashback avec Shinichi, celle du meurtre à l'aquarium. Un choix étonnant de la part du scénariste, qui compile en même temps une histoire nouvelle basée sur une histoire ancienne, et une histoire connue mais postérieure à la publication de l'histoire nouvelle.

Ce rapprochement entre l'affaire de l'aquarium et l'épisode 1 permet ainsi de mieux placer le flashback de l'aquarium dans la chronologie de Conan, et contribue à solidifier la chronologie spatio-temporelle de la série.

Deux images très mystérieuses, si ce n'est les plus mystérieuses du lot. On nous montre Vodka accompagné d'un homme inconnu, aux cheveux en bataille, et qui ne semble pas être un otage.

Si l'on suit la logique établie par les trailers, cet homme est intrinsèquement lié à ce qu'il s'est « réellement passé ce jour-là », mais rien n'est plus clair pour le moins.

Si cet homme est un membre à part entière de l'Organisation, nous sommes en droit d'espérer qu'il soit aussi intéressant qu'Irish, un membre non-canon mais qui aurait très bien pu l'être (qualitativement parlant), et qu'il ne soit pas encore un membre inutile et inintéressant, qui fasse perdre son éclat à l'Organisation.

Trois gros plans sur Gin, Gin, et Gin et Vodka. La qualité graphique semble être au rendez-vous (peut-être les dessinateurs se sont-ils appliqués spécifiquement pour les personnages les plus importants dans l'histoire?), de même pour la technique des traits noirs, désormais une marque de fabrique de la série.

On n'apprend que peu de cette image, si ce n'est que Vodka et Gin seront présents un minimum, et que comme dans le Mystery Train ou Le Cauchemar Noir de Jais, ils agiront en coulisses.


En bon outil marketing, le téléfilm va tenter de plaire aux fans, et de les gratter dans le sens du poil. Il est possible qu'une masse de scènes ShinRan soient insérées dans le film en tant que fanservice vicieux, et nous permette d'en découvrir plus à propos de leur relation avant Tropical Land.

Redoutons cependant l'excès de fan-service, bon à faire tomber un scénario potentiellement décent dans les abîmes du « scénario-fanfiction ». Un OAV ou téléfilm peut avoir un scénario de fanfiction et être satisfaisant (c'était le cas de l'OAV 9, Etranger dans 10 Ans), mais une fois qu'un scénariste ouvre la porte de la fanfiction, il a tendance à écrire un mauvais script, peu satisfaisant, et totalement WTF. Ce fut le cas pour Lupin III vs. Conan : Le Film, et dans une moindre mesure pour le film 20. N'est pas Kôchi qui veut.

On remarque que la scène se passe dans la cuisine de la maison de Shinichi, que l'on a vue précédemment dans l'Affaire irrésolue de Yûsaku Kudo. Pourquoi Ran vient-elle chez Shinichi, se passe-t-il quelque chose de spécial ce jour-là ?


Shinichi et Ran dans la rue, peut-être quelques minute après la photo précédente. Shinichi joue au foot (le caractère du personnage sera peut-être au moins respecté), mais on ne peut pas tirer grand chose de cette image. L'habit que Shinichi porte va cependant nous permettre d'identifier une chronologie avec certaines des images suivantes.

Preuve du fanservice ambiant qui devrait régner dans ce téléfilm, apparition furtive de Mitsuhiko et d'Ayumi. C'est devenu une sorte de cliché, si ce n'est un running gag, que Shinichi rencontre les Detective Boys régulièrement. Ce procédé, qui permet de faire un lien entre la chronologie pré-Tropical Land et post-Tropical Land, avait déjà été utilisé dans l'OAV 5 (l'Affaire du labrador) et plus récemment dans l'opening 43.



Une image de Shinichi en train de parler de Holmes. Peut-être que le téléfilm fera référence à la passion de Shin' pour Holmes un nombre assez conséquent de fois pour expliquer la colère de Ran lorsque celui-ci parle de Sherlock lors de leur rendez-vous à Tropical Land.

Etant donné la taille du menton de Shinichi, on peut réitérer notre crainte à propos des dessins du spécial. Ils seront certes meilleurs que ceux des épisodes, mais ils n'égaleront pas le film 18, qui reste le summum de beauté pour les films Conan.

La confirmation de l'apparition de Jiro et Tomoko Suzuki. On les voit discuter avec le meurtrier que Shinichi arrêtera au tout début de l'épisode 1 (dans les toutes premières pages du manga).

Le fait que le scénariste ait lié ce meurtrier aux Suzuki est une excellente idée du point de vue scénaristique. Ca rajoute de la cohérence interne à l'histoire (le meurtrier est présenté comme un riche aristocrate, pourquoi ne connaîtrait-il pas les Suzuki, en effet?), et permet de créer une continuité temporelle logique.

La deuxième image confirme l'apparition de Sonoko dans le film. On peut espérer qu'elle soit plus utile que dans le film 20, bien que les demandes des fans aient toujours été vaines de ce côté-là. Il n'en reste pas moins que le scénario pourrait utiliser en bien les liens entre Sonoko et le conglomérat Suzuki afin de faire progresser l'histoire.

Tomoko offre un kimono à Ran. On peut très bien imaginer la scène où la mère de Sonoko offre un kimono coûteux à l'amie de sa fille afin de l'encourager pour son championnat de karaté à venir. Une manière intelligente de nous rappeler que Ran a un tournoi de karaté à venir, et que c'est une des deux raisons pour lesquelles Shinichi l'emmène à Tropical Land.


Ran et Shinichi dans la bibliothèque des Kudô, avec Shinichi en train de lire au bureau derrière lequel il se cachera lorsqu'il deviendra Conan.

En tant que Conanpatriote de la série, le KP espère bien sûr que le téléfilm nous montrera enfin à quoi ressemblent les pièces et les couloirs de la maison des Kudô que l'on n'a jamais vraiment vue, mais il est probable que le téléfilm se cantonne à la bibliothèque, endroit symbolique pour la série.


La vingt-cinquième image montre Yûsaku Kudo derrière des modèles 3D de livres.

Cette image, ainsi qu'une autre à laquelle nous viendrons plus tard, montre que les parents de Shinichi seront présents dans le téléfilm. Rien n'indique s'ils auront une importance capitale ou pas, et on ne peut qu'espérer que le téléfilm ne les mette pas trop en contact avec Shinichi, car cela mettrait à mal la logique de l'épisode « L'Enlèvement de Conan Edogawa » (s'il avait vu ses parents quelques jours avant cette affaire, Conan n'aurait pas réagi de la même façon qu'il l'a fait dans cet épisode).

Des apparitions peu fréquentes ne veulent pas dire des apparitions inutiles. Le film 6 est peut-être le moment le plus intense dans la relation entre Shinichi et son père, alors que c'est leur rencontre où le moins de dialogues est échangé entre eux, et où ils se rencontrent le moins. C'est sur la mise en scène (ce qui revient à dire ''le storyboarding'') et sur les musiques que la production devra cartonner.


L'image ici fait très probablement référence à ce que nous avions déjà pu voir dans l'épisode 1, à savoir la machine volante d'Agasa, qu'il présente à Shinichi comme une invention révolutionnaire (Conan en aurait bien eu besoin dans certains films...).

L'apparition de ce gadget, qui avait été inventé par la production de l'animé pour mettre plus d'humour dans les premiers épisodes de la série et ainsi ne pas effrayer les plus petits, semble indiquer que l'équipe de production n'a pas décidé de faire un téléfilm plus basé sur le manga ou plus basé sur l'animé, mais de mélanger les deux. C'est en soi une bonne idée, étant donné que certains passages qui n'existent que dans l'animé nous restent chers par nostalgie.

Etant donné le nombre assez faible d'apparitions d'Agasa dans la galerie des images fuitées, il est probable qu'il ne soit que d'une importance mineure. On peut considérer cela comme une nouvelle positive, à la vue son intérêt très restreint dans le film 20.


Kogorô dans son agence. Un personnage qui ne sera probablement pas au centre de l'intrigue non plus étant donné qu'il n'apparaît que peu dans les clichés du téléfilm, mais qui pourrait jouer son rôle de ''comic relief'' à merveille, c'est-à-dire les personnages humoristiques qui sont là pour détendre l'atmosphère.

Comme toujours avec la production de l'animé, le décor est bien respecté, et on retrouve même en arrière-plan l'immeuble duquel le tireur d'élite de la police comptait tuer le terroriste dans l'Affaire de la prise d'otage de l'agence.


Gin et Vodka sur la banquette arrière de la Porsche de Gin, dans un endroit difficile à identifier. Leur présence sur la banquette arrière semble indiquer que quelqu'un conduit ou est en train de faire quelque chose sur les sièges avant. Peut-être est-ce Vermouth, peut-être est-ce l'hommage aux cheveux en bataille des images 11 ou 12, nul ne le sait encore.


Trois images de Ran à sa compétition de karaté. On ne peut pas tirer grand chose de ces images, si ce n'est la crainte de la shônenisation. Ce phénomène, dont nous avions parlé dans notre critique de Magic Kaito 1412, est celui de la tentative des producteurs de rendre Conan plus « cool » en rajoutant des scènes d'action, parfois à outrance, ou en empruntant au genre du shônen ses plus gros clichés, ces ''tropes'' en anglais. Cela a beau attirer certains spectateurs qui n'auraient pas été emballés par un épisode de vingt minutes d'enquête, la shônenisation vire parfois dans l'hors-sujet total par rapport à la série. Il ne faudrait pas que cette scène de compétition de karaté s'étende trop au profit du scénario.


Image directement inspirée de l'épisode 1, lorsque Shinichi pointe du doigt le meurtrier (l'homme vu chez les Suzuki sur les images 21 et 22) dans un décor reproduit à l'identitique par rapport à l'épisode 1/la file 1.

Seulement, alors que dans l'épisode 1, le personnage animé de Shinichi se fondait très bien dans le décor, là, à cause de l'utilisation de modèles 3D mal gérés (la faute à un manque de budget qui oblige la prod de Conan à se tourner vers des entreprises d'animation 3D de piètre qualité), Shinichi ressort complètement du décor. C'est moche, ça nous rappelle les scènes dans le bateau en 3D du film 17, et on espère que ça ne gâchera pas trop le téléfilm.


Un petit moment nostalgique pour tous les fans de la série : le même journal que l'on voit dans l'épisode 1 (celui que Kogorô frappe sur son bureau), et dans toutes les intros des films de la série, avec marqué « Son nom : Shinichi Kudô ». La photo au centre de l'article a été refait évidemment, mais montre bien la volonté du téléfilm de créer un réel lien entre l'avant-Tropical Land et l'après-Tropical Land, entre 1996 et 2016.



Une des iconographies les plus célèbres de la série, lorsque dans l'épisode 1, Ran casse le poteau à la droite de Shinichi sur leur chemin vers le lycée Teitan. Une image propre et aux couleurs agréables, mais où l'on peut voir en arrière-plan un des modèles 3D utilisés dans certaines scènes du film 20, où, pour faire des économies, les personnages d'arrière-plans ne sont plus dessinés, mais incrustés par ordinateurs dans une 3D plus ou moins repoussante. Cela confirme les craintes mentionnées précédemment quant à l'utilisation abusive de modèles tri-dimensionnels dans le special.



Une image également tirée de l'épisode 1, lorsque Shinichi et Ran rentrent dans l'attraction du Mystery Coster (ou « Missutelli Kostââââ », à la japonaise). On retrouve la petite-amie du tué à droite, l'ambiance générale de l'attraction, et Ran qui fait la tête : le téléfilm jouera sur la corde nostalgique des fans qui ont découvert la série en mangeant leur goûter devant France 3, c'est certain. Nous pouvons espérer que cette nostalgique soit utilisée à bon escient dans le scénario du film.

[Image 36 et 37]

Ces images ne présentent rien de très intéressant, si ce n'est que le placement des personnages dans la voiture est respectée, et que Tropical Land a quadruplé de taille par rapport à ce qui était montré dans l'animé.



La fameuse scène coupée dans la première version de l'animé, durant laquelle Shinichi prend en photo Vodka et l'homme qu'il est en train de faire chanter. Une petite référence au manga qui fait plaisir, d'autant plus que la scène est bien dessinée, avec des couleurs agréables à l'oeil (bien loin de la palette vive et flashie de l'animé), et des traits noirs sur la main de Shinichi.


Deux belles images qui montrent Gin et Vodka en train de s'éloigner de Megure durant l'enquête du meurtre sur le grand huit. Des images montrées jusqu'à présent, il semblerait que le storyboard du téléfilm (autrement dit, la façon dont les scènes sont présentées, l'angle de caméra, les plans...) soit entre le « normal » (la qualité habituelle de l'animé et des téléfilms) et le « bon/bon ++ ». Un bon storyboard ne se remarque pas toujours lorsque l'on visionne un film ou téléfilm Conan, mais il laisse très sûrement une impression sur le spectateur une fois le visionnage fini.

Shinichi en train de murmurer à l'oreille de Juzô Megure. Nous n'en apprenons pas grand chose, mais l'image nous conforte une fois de plus sur la qualité des couleurs qui seront utilisées tout au long du téléfilm, et nous donnerait envie de donner de l'argent à la production de l'animé pour que les épisodes hebdomadaires de Conan soient d'aussi bonne facture.


Quarante-deuxième image. Shinichi en train de dire aux Hommes en Noir de ne pas partir. Il n'y a que peu à tirer de cette image, si ce n'est, une fois de plus, sa mise en scène et son storyboard, qui ont l'air tout à fait satisfaisants. Espérons que cela soit réellement le cas, et que le rythme du film aussi ait été minutieusement réglé pour que le téléfilm ne passe pas trop de temps sur l'affaire du grand huit, que l'on connaît déjà par coeur. 

Gros plan sur Gin. Idem que l'image supérieure.
Etant donné l'image 42 et l'image 44, il est probable que ce plan apparaisse après que Gin a mis K.O. Shinichi dans Tropical Land, et juste avant qu'il ne lui administre l'Apoptoxine 4869.



Gros plan sur le conteneur des pilules d'APTX 4869, que l'on avait à peine entrevu dans le manga, et très légèrement plus vu dans l'animé. On remarque qu'il y a une rangée de plus de pilules que dans la version papier et la version télévisée, mais il est impossible d'en tirer quoi que ce soit pour le moment.

Peut-être cette emphase sur le conteneur des pilules est-elle à mettre en rapport avec les apparitions de Shiho dans son laboratoire, et que nous verrons au début du special Shiho donner l'APTX à Gin pour la première fois. Cela serait une de ces plus-values certaines dont nous parlions dans notre article « Ce que l'on attend de Détective Conan EPISODE ONE : Le Détective rajeuni » paru il y a quelques jours.

Un extrait de la scène d'anthologie qui est celle des retrouvailles entre Agasa et Shinichi rajeuni. Le téléfilm ira donc au moins jusqu'à ce moment-là dans la chronologie. (Reste à voir si le passage où Conan dit qu'Agasa a une verrue sur les fesses sera censuré ou pas.)


Une fois de plus, le film reprend l'original, et rajoute des scènes que nous n'avions que peu vues. L'entrée de Ran dans la maison des Kudô, par exemple, où elle voit les chaussures bouseuses de Conan mener jusqu'à la bibliothèque de Yûsaku.


La dernière image du lot. Elle rejoint le poster du film, car c'est la scène mythique durant laquelle Ran rencontre Conan pour la première fois, derrière le bureau du père de Shinichi.

Etant donné que les images ont été manifestement mises en ligne dans un ordre chronologique par la production, il est possible (probable?) que le téléfilm se finisse avec Ran qui prend la main de Conan et qui le fait sortir de la maison des Kudô, avec un plan large qui les montre s'éloignant de la maison de Shinichi. Ce serait une belle façon de finir le téléfilm, surtout lorsque l'on voit à quel point les scénaristes ne prennent aucun soin pour la scène finale des films Détective Conan.