KudoAnalyse : Trailer final du film 20 décortiqué !

Bonjour à tous et à toutes, Conan-patriotes !
 Comme vous l'avez forcément remarqué si vous suivez la page Facebook du Kudo Project, le trailer final d'une minute trente du film 20 est sorti hier. Nous allons donc, comme nous l'avons fait avec plusieurs trailers, l'analyser et l'interpréter.


Vous pouvez voir le trailer en VOSTFR en cliquant ici


Il faudra, tout au long de l'analyse, ne pas oublier que d'appâter le Japonais et lui donner envie de voir le film sont les objectifs principaux de la production de Conan en sortant ce trailer, c'est leur dernier atout décisif avant la sortie commerciale du film. Tout prendre comme argent comptant serait donc une grave erreur, et il faut s'attendre à ce que tout ce qu'il y a dans le trailer ne soit pas dans le film.

Le trailer commence visuellement avec un flashback de tous les dix-neuf derniers films de Détective Conan, qui nous rappelle l'introduction de Lupin III vs Conan : Le Film. Il établit clairement le film 20 comme une sorte d'apogée des films Détective Conan jusqu'à maintenant, un film anniversaire pour fêter les vingt ans de la série animée (et non pas les vingt ans des films, qui fêteront en réalité leur anniversaire l'an prochain).
 La voix de Gin s'élève et dit la phrase introductive « Le jeu de la double identité s'arrête ici ! ». La première chose qui vient à l'esprit du spectateur lambda, en entendant Gin parler de « double identité » avec un gros plan sur Conan, est que Gin est au courant pour l'identité secrète de Conan. Cependant, pour certaines raisons que nous expliquerons plus tard dans cette analyse, il est impossible que Gin découvre l'identité de Conan dans le film : Gin parle donc d'un (ou de plusieurs, la langue japonaise ne précisant pas le nombre) personnes ayant des doubles identités.

Ce que Gôshô a révélé en interview à propos du film 20, c'est qu'il se concentre sur la question des taupes dans l'Organisation. Nous savons celle-ci infestée d'agents doubles depuis l'Arc de Bourbon, mais nous n'avions jamais eu de mini-arc, jusqu'à présent, nous indiquant que l'organisation criminelle faisait quoi que ce soit pour s'en débarrasser. Depuis le début de l'Arc de Rum, et donc de ce film 20 qui est inscrit dans la continuité de l'Arc de Rum, c'est chose faite. Le film sera donc à propos des espions qui ont infiltré l'Organisation, dont, par exemple, Kir et Bourbon.

Sur fond de voitures qui freinent violemment, Conan narre le synopsis du film : des informations classifiées, que l'on a pu voir défiler quelques secondes avant, ont été volées à la police Japonaise. Ces informations contiennent la photo et l'identité complète de certains agents doubles, dont Rena Mizunashi, Rei Furuya et Shûichi Akai.

Ces informations confidentielles sont visibles au début du trailer, et font partie des premières informations que l'on a eu quant au film : on voit deux yeux bleus regarder l'écran d'ordinateur sur lequel défilent les fiches du dossier classifié, et où l'on voit, entre autre, la photo de Rei.



Juste après cela, on le voit allumer sa voiture (la RX-7, qui a précédemment été en partie détruire lors de la Nocturne des détectives), qui est garée juste à côté d'une voiture de police banale : le personnage est donc d'ores et déjà présenté comme faisant partie des services secrets Japonais, bien que le nom exact de l'organisme auquel il est rattaché n'est pas clair. La confusion est due aux différents noms des services secrets japonais (Public Security Bureau, Bureau of Security, )

Un nouvel écrit parle de « Liste d'agents à abattre », et « informations confidentielles », soit une répétition d'informations déjà connues auparavant. Conan clarifie le « Liste d'agents à abattre » juste après, lorsque l'on voit plusieurs personnes, en l'apparence banales, se faire tuer, dont une à Londres par un sniper : la liste d'agents secrets ayant fuités, comme le dit Conan, ceux-ci se font tuer les uns après les autres dans tout le globe.

Après cela, Shûichi parle, et dit que tous les espions tués ont pour point commun qu'ils infiltraient tous l'Organisation. A ce moment-là, on voit, sur une même route, une voiture noir, la voiture de Rei et une voiture rouge, côté à côté, presque en train de rentrer l'une dans l'autre. L'identité du conducteur de la voiture noire est montrée en sous-entendue (→ la femme aux yeux hétérochromes), et un zoom nous permet de comprendre que c'est Shûichi Akai qui conduit la voiture rouge : Rei se retourne et voit Shûichi en train de conduire la voiture.

On peut rapprocher cette scène à un passage en particulier du synopsis du film : « Pendant la nuit, un espion s'introduit dans le Quartier général de la police. Des dossiers secrets des services de renseignement du monde entier […] vont être volés. […] Tôru Amuro arrive juste à temps. L'espion vole une voiture et s'enfuit. L'espion et Amuro s'affrontent sur l'autoroute mais sont à égalité, et alors que leur affrontement est sur le point de causer un accident avec des voitures de civils, la voiture de l'espion est percutée par une balle de sniper de l'agent du FBI Shûichi Akai... et tombe de l'autoroute. »

En suivant cette phrase, on comprend que la voiture noire est le moyen de fuite de l'espion qui a volé les données confidentielles (espion qui semble être le personnage doublé par Yûki Amami, la femme aux yeux hétérochromes), que Rei, au nom de son agence de renseignement, va tenter de la rattraper, mais que Shûichi Akai s'intéresse à l'affaire, et cause une scène qui se déroule juste après dans le trailer.


Shûichi Akai est montré, arrêté, un sniper posé sur le capot de sa voiture rouge, qui se trouve au milieu d'un pont dont l'accès a été bloqué, et les voitures et camions désertés. On voit Shûichi tirer la balle de sniper, qui se dirige au ralenti vers la voiture de l'espionne. Le plan s'arrête lorsque la balle touche la plaque d'immatriculation de la voiture, et l'on entend une explosion.
 Seulement, l'explosion que l'on entend est visuellement explicitée sur le plan suivant, et l'on peut se rendre compte en regardant de près que l'explosion ne provient pas de l'explosion de la voiture vue sur le plan précédent, mais bien des ruelles en contrebas du pont.

Si l'on relit le synopsis, on se rend compte que, même s'il reste assez vague, il précise que la balle de sniper touche la voiture, et que l'espionne « tombe de l'autoroute » : il est donc possible que la voiture elle-même tombe par dessus le pont (mais, dans ce cas-là, ce n'est pas la balle de sniper qui a causé la chute), et explose en touchant le sol. Physiquement peu probable, mais sait-on jamais, c'est Takeharu Sakurai aux commandes du scénario.

Après cette explosion, on voit l'espionne errer dans des ruelles de Tôkyô, et un gros plan nous montre que ses yeux sont de deux couleurs, contrairement à la première image que l'on a d'elle, qui se déroule avant son accident, lorsqu'elle volait les informations sur les agents secrets, et où ses yeux paraissaient normaux. L'hétérochromie étant soit génétique, soit potentiellement due à un accident survenu au cours de la vie de l'individu, on peut facilement imaginer qu'un de ses yeux ait changé de couleur après sa chute du pont, et que le fait de voir cette femme aux yeux hétérochromes permette à Conan de se rappeler qu'il doit essayer de traquer Rum.

Par dessus ces images, la voix de Shûichi dit « Nous devons retrouver cette femme, ou le monde sera plongé dans le chaos » : on comprend par là que cette femme est la seule à avoir en mémoire les identités des différents agents doubles de l'Organisation, et que le fait qu'elle soit en liberté est extrêmement grave, car ça met en danger la vie des espions qui tentent de faire imploser l'organisation criminelle.



On voit ensuite dans ses yeux des arcs-en-ciels, puis un plan large sur une sorte de parc d'attraction, qui ne ressemble par à Tropical Land, et qui est installé sur une avancée (probablement quelque part près de Tôkyô). Cet endroit semble central à l'intrigue, car il est présent dans le fond du poster officiel du film, ainsi que dans plusieurs des teasers précédents. Le lieu sera peut-être expliqué plus en profondeur dans les prochaines interviews d'Aoyama et feuillets promotionnels dans les futurs Shônen Sunday, mais on peut d'ores et déjà déduire que cette sorte de parc d'attraction sera d'une importance capitale.
 Bien que l'on ne sache pas encore si c'est là que la confrontation finale, l'apogée du film, se tiendra, on peut deviner que c'est un lieu qui sera visité vers le début du film. Selon le synopsis, c'est Conan lui-même qui retrouve l'espionne, amnésique, près de la grande roue multicolore que l'on voit sur le plan large.

Juste après ça, on voit les Detective Boys parler gentiment avec l'espionne, au moment où Conan dit qu'elle est amnésique, et laisse en suspension la phrase « Mais elle est... ». On comprend clairement que le fait que les Detective Boys se lient d'amitié avec une espionne apparemment à la solde de l'Organisation n'enchantera pas Conan pendant tout le film, et qu'il se doutera de l'identité de la mystérieuse amnésique dès la moitié du film, ou avant.

On retrouve ensuite une référence à Ano Kata, le patron de l'Organisation, dans la phrase de Conan « C'est une boîte de Pandore qui ne doit jamais être ouverte » : l'allégorie de la boîte de Pandore, utilisé par Haibara pour la première fois dans l'Affaire de l'Aventure dans le Manoir Excentrique (épisodes 395-396, chapitres 475 à 478, volume 46), est une façon de parler du numéro de téléphone du boss de l'Organisation, et donc de la rencontre possible, mais probablement mortelle, entre l'équipe Kudô et Ano Kata.

Haibara rappelle aussi aux spectateurs dans quel arc se situe ce film (qui ne sera donc pas un film orphelin d'arcs comme « Le Chasseur Noir de Jais » qui, malgré les apparitions de l'Organisation, ne se rattachait spécifiquement à aucun film) en mentionnant « Le numéro 2 de l'Organisation », doit Rum. Bien que le film ne soit probablement pas canon dans son entièreté, un des arguments ''vendeurs'' est que l'Organisation sera présente, et qu'un ou des indices seront donnés à propos de la trame principale, dont Rum. Ne nous attendons cependant pas à trop d'informations, car les films fonctionnent globalement séparément du manga.



S'ensuit une courte scène de Vermouth en train de suivre l'espionne amnésique et dire à Gin qu'elle l'a trouvée. Il ne faut cependant pas tomber dans le piège du trailer en pensant que, parce que l'on voit un plan où Vodka, probablement dans l'hélicoptère hybride de l'Organisation, sort son pistolet, cela veut forcément signifier que l'Organisation veut tuer l'espionne. Il est très probable que l'intrigue ne se basse pas totalement comme ça, et que l'enchaînement des péripéties ne se fasse pas de la même manière (→ que l'Organisation ait bien pour mission de tuer l'espionne, sans que la scène avec Gin et Vodka dans l'hélicoptère ne soit totalement à propos de ça, par exemple).

Après cela, on voit Gin sortir un pistolet, et la pointer à Amuro et Kir, dans un hangar, qui sont attachés par les mains à une sorte de pilier. A côté d'eux se tiennent Vermouth et Vodka, mais étonnamment, sur le plan suivant, on voit Vodka faire une sorte de visage choqué, et quelques secondes avant, Vermouth faire un geste de surprise avec son bras. Que Gin tue Kir et Bourbon dans le film 20 étant impossible, nous sommes en droit de nous demander si cette scène ne serait pas un rêve (comme le rêve de Conan au début du film 13, qui avait tant fait couler d'encre à l'époque de la sortie de son trailer), ou simplement un faux espoir (que Gin reçoive un SMS de Rum au moment de tirer qui lui dise de le rejoindre expressément, par exemple).

On voit, dans la scène suivante, le Viper de l'Organisation, à bord duquel sont montrés Gin, Chianti et Korn. Gin demande à Chianti si elle est prête, et celle-ci répond « Ok », ce qui fait penser au début de l'apogée du film 13, dans lequel Gin donnait l'autorisation à Chianti de faire feux sur Irish, et ultimement de le tuer. On voit le Viper survoler le parc d'attraction mentionné précédemment, ce qui renforce l'idée selon laquelle le combat final du film se déroulera là-bas.



Une transition est faite avec une scène durant laquelle Haibara attrape le bras de Conan, pour l'empêcher d'aller quelque part. Conan, faisant référence à l'Affaire de la Prise d'Otage du Bus (Arc de Vermouth), se retourne et répond à Haibara qu'il ne veut pas « fuir [s]on destin ».
 Bien que cette réplique soit très puissante et fasse un bel écho aux « belles années » du manga, la synchronisation et le visage de Conan font qu'il est possible que cette réplique ne soit pas dans le film, ou sous une autre forme, ou à un autre moment. Il ne faut donc pas s'emballer immédiatement sur cette scène, bien qu'il serait très sympathique qu'elle soit belle et bien incluse dans le film.

On voit pendant quelques secondes Ran, avec une voix off qui dit le classique « Shinichi, où es-tu ? ». Cette phrase pourrait bien ne pas être dans le film non plus, car elle est simplement là pour appâter les spectateurs qui vont voir les films Détective Conan au cinéma uniquement pour la présence de Ran et le potentiel ShinRan qui en découle généralement (on se rappelle notamment du « Sauve-moi, Shinichi ! » du trailer de Lupin III vs Conan : Le Film, qui avait été subtilement remplacé par « Ne me lâche pas, Sonoko ! » dans la version finale du film).

Ran est ensuite remplacée par un des évènements les plus attendus des fans de Shûichi et de Rei, c'est-à-dire le combat au corps à corps entre l'agent du FBI et l'agent du PSB, sur une plateforme qui semble être dans les airs. Aoyama avait mentionné cette scène dans son indice « Boxe contre Jeet kune do ! », que nous avions posté sur notre page Facebook il y a plusieurs mois. Il ne faut cependant pas s'attendre à la victoire de l'un et à la défaite de l'autre : les films, tout comme le manga, n'ont aucun intérêt à réellement désigner un vainqueur et un perdant, et il est bien possible que ce soit un troisième événement extérieur qui vienne faire arrêter les deux personnages dans leur combat, et finalement les faire allier leur force contre un ennemi commun.


Pour finir, au même moment où Conan lâche une réplique selon laquelle il a trouvé la « clé pour détruire l'Organisation » (publicité gratuite de la part de la production de l'animé, mais nécessaire pour maximiser les chances que le film 20 dépasse le film 19 au box-office japonais), on voit le Viper de l'Organisation tirer sur la grande roue du parc d'attraction, dans laquelle Conan semble se trouver. On voit là un parallèle avec le film 13, à la fin duquel Gin avait tiré sur un Conan qui tentait tant bien que mal d'arriver au sommet de la Tôto Tower.

Le bilan que l'on dresse de ce trailer est globalement positif : le trailer réussit à donner envie de voir le film, et place la barre bien haut dans le degré d'attente des spectateurs, qu'ils soient des japonais basiques qui vont voir un long-métrage d'animation ou deux lors du Golden Week, ou des fans durs à cuire de la série qui veulent voir quelque chose de nouveau et d'excitant, dans une licence dont la qualité des films pouvait avoir l'air de s'estomper légèrement.

​ Seulement, tout n'est pas rose dans ce trailer : la plupart des lignes dialogues ne seront pas présentes dans le film, certaines scènes n'apparaîtront peut-être pas ou se révéleront être, par exemple, le rêve d'un personnage, et le film promet beaucoup vis à vis de la trame, tout en tournant autour du pot quant aux réelles informations que l'Organisation sait à propos des agents doubles (Gin est-il réellement au courant et va-t-il réellement tuer Kir et Bourbon?). Un trailer éclatant, et peut-être un des meilleurs de la série, qui réussit à donner envie et nous présenter un contenu nouveau, tout en puisant son inspiration dans les classiques qui ont fait la série, et les éléments communs aux trailers des films Détective Conan.