KudoInvestigation : Déduction du coupable de la file 925

Bonjour à tous et à toutes, Conan-patriotes !

Comme vous aviez pu (probablement) le remarquer, le chapitre 925 de Détective Conan, ''Un Big Couple est né ?!'', est sorti lundi en français sur le site. Celui-ci est la première partie d'une toute nouvelle affaire, qui marque le retour à la normale des parutions de Détective Conan après la longue pause d'Aoyama.
 L'objectif de cette KudoInvestigation sera de donner toutes les clés pour résoudre le plus possibles de ''plots points'' de l'affaire, uniquement à partir du chapitre 925. Nous ferons un sondage à la fin de l'analyse pour que vous donniez votre avis sur le coupable. Mais avant d'en arriver là, il faut décortiquer le chapitre en question.

 Aujourd'hui, nous utiliserons uniquement le chapitre 925, car il est suffisant à lui-même pour analyser une grande partie de l'affaire entière. La bonne réponse sera donnée lorsque le chapitre 927 sortira, c'est-à-dire dans deux semaines. Le chapitre 926 est en cours de traduction.

Il faut absolument avoir lu le chapitre 925 avant de commencer à lire l'investigation. Le nom du (ou des) potentiel coupable sera donné à la fin de l'investigation, ainsi que tous les éléments qui le prouve et contredise.


I) Les informations à propos des personnages


  • Higo et Yôko ont des problèmes de téléphone (Yôko ne le recharge pas, Higo délaisse son téléphone pour des raisons inconnues)
  • La carrière de football d'Asuka s'est arrêtée parce qu'il s'est ''blessé''
  • Yamada est droitier, mais utilise aussi la main gauche (sert le vin de la main droite, prend la clé de la main gauche, s'appuie sur le canapé de la main droite)
  • Reiko est droitière (porte le plateau de la main droite, atténue sa voix de la main droite)
  • Yasuto utilise principalement la main gauche, dextrie incertaine (tient son téléphone de la main droite, pointe l'entrepôt de la main droite)
  • Reiko et Yasuto étaient auparavant en couple (page 11)
 
  • Reiko est maintenant la femme d'Asuka (page 11)
  • Yamada s'est fait crier dessus par Asuka parce qu'il avait acheté un vin trop cher (page 12)


II) Le cercle des relations



Comme expliqué dans l'introduction (à lire ici), le cercle relationnel est un élément capital pour résoudre l'affaire. On peut généralement le faire dès le premier chapitre (ou la deuxième, dans le cas des Major Cases), et ils permettent généralement de donner une idée sur l'identité du meurtrier.

En regardant les cercles des relations, il faut généralement se poser certaines questions, telles que ''Qui profite de la mort de la victime ?'' et ''Qui avait le moins intérêt à tuer la victime''.

Gôshô l'a déjà dit plusieurs fois, il fait de son mieux pour faire en sorte que le coupable ait l'air le moins coupable possible. La personne qui aura l'air le plus coupable est généralement celle qui l'est le moins, et vice-versa : dans le cas du chapitre 925, la seule personne qui montre une vraie haine (ou un sentiment qui puisse être un mobile de meurtre) est Yasuto. Il y a donc moins de chances que Yasuto soit le coupable que d'autres personnages.
 
Il ne faut pas cependant se dire que c'est forcément Reiko le coupable parce que c'est la seule qui n'a pas de mobile : bien que Yamada ait pu avoir une raison de tuer son patron (→ page 12, Yamada s'est fait crier dessus par Asuka parce qu'il avait acheté un vin trop cher), la raison aussi futile soit-elle, il faut toujours que le coupable ait une raison de tuer sa victime, car Gôshô se refuse souvent de mettre en scène Le coupable est potentiellement celui qui a une raison de tuer le coupable, mais qui l'atténue.



III) Les plots points laissés par Gôshô



Gôshô a laissé plusieurs plots points (définition donnée dans l'introduction) dans le chapitre, qui ne sont pas résolus avant la fin de la file 925.

  1. Quelle est l'origine et la blessure d'Asuka ? (page 10).
  2. De quoi Higo veut-il parler à Asuka ? (page 10)
  3. Quelle est l'origine de la séparation entre Reiko et Yasuto ? (page 11)
  4. Pourquoi le patron ne ''dort-il plus depuis quelques temps'' ? (page 12)
  5. Pourquoi était-il couvert de la ''tête au pied'' sous la couette ? (page 13)
  6. Pourquoi Yasuto doit-il emmener Higo et Yôko ''sans attirer l'attention'' ? (page 14)
  7. Pourquoi y avait-il de la fumée dans les toilettes lorsque Kogorô y est allé ? (page 15)


Tous ces plots points ne sont généralement pas résolus dans le chapitre d'introduction, et certains peuvent n'être résolus que lorsque Conan (ou un autre détective) résout l'affaire en face de la caméra. Cependant, ces petites informations/questions laissées par l'auteur peuvent nous mettre sur la voie, et nous nous en servirons plusieurs fois lors de la conclusion de cette investigation.

IV) Les déplacements des personnages


Si un personnage se déplace, dans un chapitre de Conan, c'est qu'il a forcément une raison très précise, et qui peut aider à résoudre l'affaire.
 On peut distinguer deux types d'affaires : celles où la géographie des lieux est importante, et celle où elle n'a rien à voir avec le meurtre. Dans le cas où la géographie n'est pas un élément important, on peut ne pas tracer une carte (la plupart des épisodes fillers de Conan, par exemple).

Cependant, le chapitre dit directement que la géographie du bâtiment sera importante par la suite : alors que l'on retrouve le corps dans l'entrepôt, ni Reiko, ni Yamada, ne l'ont vu lorsqu'ils sont allés dans l'entrepôt chercher leur patron. De plus, les suspects se divisent à deux reprises pour aller fouiller le bâtiment : il est donc impératif de créer une carte de base, qui indique la disposition des personnages au début, puis d'en créer une pour résumer les déplacements de tous les personnages. Celle-ci nous servira énormément à la fin de l'investigation.

L'image ci-dessus est la schématisation de la situation initiale, avant que l'affaire ne commence. 
Yasuto réalise ensuite qu'il commence à se faire tard, et une recherche est organisée :


  • La première recherche commence, Konoe propose qu'ils aillent chercher leur patron.
  • Konoe et Yamada font dans la salle du staff (la ''Staff room'').
  • Reiko va dans l'entrepôt.


On conclu :

→ Personne dans la Staff Room.
→ Personne dans l'entrepôt.

Schématisation de la première recherche :



Higo demande ensuite à voir Asuka. La deuxième, et dernière, recherche, est organisée.


  • Yamada propose de chercher à nouveau.
  • Yasuto va aux toilettes.
  • ​Reiko va dans la Staff Room.
  • ​Yamada va dans l'entrepôt.




La conclusion de la deuxième recherche :

→ Reiko trouve quelqu'un dans la Staff Room.
→ Personne dans l'entrepôt.
→ Personne aux toilettes.



V) L'identité du coupable


Nous avons maintenant toutes les cartes en main disponibles dans la file 925 pour déterminer l'identité du coupable, et une partie de son stratagème. Mais avant de nous attaquer directement à l'identité du coupable, nous allons faire le tour de tous les suspects.


Reiko pourrait avoir un bon profil pour être le coupable. Etant une femme, elle a l'avantage d'être moins suspecte ''au premier coup d'oeil'' : le lecteur de base va généralement accuser un homme qui a les capacités requises pour tuer la victime (Yasuto et Yamada), et oublier la femme. Mais comme nous l'avons dit plus haut, c'est généralement les personnes qui ont l'air le moins coupable qui le sont le plus.

Dans les actions suspectes que Reiko a faites, on peut citer le fait qu'elle ait renversé le vin de Yôko sur la nappe. Même si on est menés à penser qu'elle n'ait pas fait exprès, et que le renversement n'ait été qu'un accident, le seul intérêt qu'aurait eu Gôshô à faire ça, aurait été d'expliquer qu'Asuka est une personne qui s'énerve facilement, et que Yasuto et Reiko étaient, auparavant, en couple. Or, Aoyama aurait pu atteindre ce but d'une toute autre façon, et il n'aurait pas eu besoin de prendre trois cases seulement pour ça.

Dans les mangas à mystère tels que Conan, on peut généralement coupler des informations. Si on met l'information ''Masumi Sera dit ''Shû...'' dans le Mystery Train'', et ''Subaru sourit en entendant Masumi dire ''Shû'' '', on peut déduire qu'il y a un lien entre Subaru et Masumi.
 Là, on a deux informations à mettre en commun avec ''Reiko a fait exprès'' (dans le cas où l'on part de l'hypothèse qu'elle a bel et bien fait exprès de renverser le verre d'Okino) : l'élément « Les problèmes de téléphone de Yôko », et l'élément « Serveuse peut-être fan d'Higo », qu'Haibara donne page 11.

Si on met ces deux éléments en couple avec l'élément de base, on peut déduire que la serveuse a peut-être fait exprès de renverser le vin sur la nappe et le bout de sa chemise afin de prendre le téléphone d'Higo, puis avoir une occasion de partir se changer (aux toilettes, dans la Staff Room?) et ainsi mettre le téléphone de son idôle en lieu sûr.

Malheureusement, rien ne prouve cette hypothèse, qui ne pourra être confirmée que dans le chapitre 926 ou 927.

Mise à part cette action étrange de renverser du vin, Reiko est aussi le seul personnage qui ne peut pas prouver qu'il n'a pas vu Asuka : lors de la première recherche, la ''caméra'' se concentre sur Yamada et Yosuto (leur donnant ainsi un alibi), mais pas sur Reiko. La seule personne qui aurait pu mentir à propos de ce qu'elle est vu, est elle.

Lors de la deuxième recherche, les trois personnages se séparent, et c'est Reiko qui va retrouver la victime dans la Staff Room. Il lui aurait été possible de mettre un matelas sous la couette, et faire croire à tous qu'il était en train de dormir. Elle reste donc un suspect de premier plan.


Yasuto est, des trois, celui qui a le moins le profil du coupable, mais celui du personnage qui va tenter de manigancer un petit plan en secret, pour être devancé par le vrai coupable. C'est une technique que Gôshô a déjà beaucoup utilisée, afin de brouiller les pistes : s'il n'y a qu'un seul coupable dans l'histoire, son identité est facile à trouver. Mais s'il y a un autre coupable qui, sans le faire exprès, sert d'alibi et innocente le véritable coupable en faisant lui-même une action légèrement illégale mais sans commettre l'irréparable, là, il est bien plus compliqué de le trouver. C'est le stratagème qui a été utilisé par Kôchi lors de l'écriture du scénario du film 5, par exemple.

Contrairement à Reiko, le mobile de Yasuto pour commettre un meurtre serait assez clair : il aimait Reiko, celle-ci a cassé avec lui et s'est mise en couple avec Asuka, et Yasuto a décidé de se faire embaucher dans le restaurant et préparer un meurtre pour tuer Asuka et ainsi se venger. Mais la principale faille à cette théorie est que son mobile est beaucoup trop visible pour être réel : dans une affaire de meurtre, soit toutes les personnes ont un mobile pour commettre le meurtre (→ brouillage de pistes), soit une seule, et dans ce cas-là, il y a peu de chances que ce soit cette personne le coupable.

La seule action louche réalisée par Yasuto est son bégaiement et embarras lorsque Yamada propose d'aller chercher Asuka à nouveau. Alors que Yamada propose d'aller vérifier les toilettes, Yasuto se propose volontaire, et dit ''Je... je vais aller voir les toilettes !''. Pourquoi un tel bégaiement ?

Le coupable est généralement assez bien caché, d'où le fait que Reiko soit la plus suspecte. Celle-ci s'excuse lorsqu'elle fait tomber le vin, et a l'air désolée d'avoir commis l'erreur sur plusieurs cases. Là, Yasuto bégaie, alors qu'il n'avait rien fait jusqu'à lors.
 Yasuto étant plutôt du profil du personnage qui va tenter une petite magouille plutôt que de commettre un meurtre, il est plus probable que les éléments à relier ensemble pour découvrir ses véritables agissements soient des questions (ou faits) qui passent inaperçus et semblent banals.

Si l'on retourne dans la liste des plots points, on se rend compte immédiatement du lien possible avec « Yasuto décide d'aller aux toilettes en bégayant » : « Pourquoi y avait-il de la fumée dans les toilettes lorsque Kogorô y est allé ? ».

Effectivement, la question des toilettes n'a toujours pas été résolue. Tout ce que l'on sait est qu'il y avait ''de la fumée'' (dixit Kogorô) lorsque Kogorô y est allé. Mais on ne sait pas quand celui-ci est passé par la case toilettes, et il est donc impossible de déduire quelque chose à coup sûr.

Lorsque Conan, Kogorô et Haibara sont vus pour la première fois au restaurant, ils viennent d'arriver : Higo et Yôko ont presque fini leur repas, eux ont déjà commencé à boire leur verre d'eau, et lisent le menu. On peut considérer qu'ils sont en train de lire le menu des repas pour ensuite commander, étant donné que des boissons (servies juste après la commande du repas, et avant que le repas en lui-même soit servis). Dans ce cas-là, il est possible que Kogorô soit allé aux toilettes après ledit moment où Reiko ait renversé le vin sur la table, et ramené le téléphone quelque part.

Dans ce cas-là, on peut imaginer, sans certitude malheureusement, que la fumée, ou l'odeur de fumée, a été produite par Yasuto, dans le but d'embêter Reiko. Il a, après tout, un mobile. Même si ce mobile n'est pas assez convainquant pour justifier un meurtre, il l'est pour simplement embêter son ex petite-amie.


Enfin, il reste Yamada, le sommelier, et probablement vétéran du restaurant d'Asuka. C'est le deuxième des trois suspects à avoir un mobile possible pour tuer Asuka : page 12, Yasuto dit à Yamada que celui-ci s'est fait réprimander par Asuka la veille pour avoir acheté un vin (ou des vins) trop chers.

Seulement, il est clair et net que le soi-disant mobile cité par Yasuto ne puisse pas motiver un meurtre. C'est d'ailleurs un argument que Yamada utilisera probablement lors de la file 926, lorsque les policiers demanderont aux suspects si les deux autres suspects avaient une raison de tuer le coupable ou pas.

Mais lorsque l'on regarde de plus près les actions de Yamada, on peut vite se rendre compte qu'il est, en réalité... le plus suspect des trois, si ce n'est, le coupable. 

Nous allons maintenant tenter de prouver pourquoi Yamada est le coupable, en reprenant le chapitre depuis le début.



VI) Reconstitution


Yamada apparaît la toute première fois lorsqu'il sert le vin à ses clients. Rien de bien étrange de la part d'un sommelier, mais on peut tout de même remarquer qu'il est l'un des deux seuls, avec Reiko, à avoir eu un contact avec les personnages ''principaux'' de l'affaire, ce qu'Aoyama peut très bien utiliser à son avantage pour l'inculper du crime dans le chapitre 927.

Après avoir tué Asuka, il attend qu'Higo demande à Yasuto ''Où est Higo-san ?''. A partir de là, il met son plan à execution : il prend les choses en main en décidant qui va où, alors que chaque employé aurait pu choisir dans quelle direction chercher.

Il envoie Reiko à l'entrepôt pour qu'elle puisse témoigner en sa faveur en disant qu'il n'y avait aucun corps dans l'entrepôt à ce moment-là.

Il décide d'aller dans la Staff Room avec Yasuto pour la simple et bonne raison qu'il a, pour que son stratagème fonctionne, obligatoirement besoin d'un témoin oculaire. En prenant Yasuto avec lui, des deux personnes qui seront les plus suspectées par la police (Reiko et lui), il sera le seul à avoir un alibi. Qui plus est, il s'avance avec Yasuto vers le canapé, pour que celui-ci remarque bien que le patron n'était pas en train de dormir à ce moment-là.

Yasuto précise, pour que les lecteurs soient au courant, que le canapé ''est utilisé pour faire des siestes''. Yamada en profite, et glisse dans la conversation que le patron ''n'a pas eu assez de sommeil récemment''. De cette façon, il manipule mentalement Yasuto : lorsque celui-ci rentrera dans la Staff Room quelques minutes plus tard parce que Reiko leur aura dit ''Le patron dort et est enroulé dans la couette'', celui-ci pensera logiquement que c'est, comme Yamada l'a dit, parce qu'il n'a pas eu assez de problème récemment.

Lorsque Yasuto évoque le conflit entre le patron et Yamada de la vieille, Yamada fait mine que ce n'était rien, pour pouvoir se détourner de tous soupçons. Il prépare ainsi Yasuto à l'innocenter : celui-ci dira automatiquement que Yamada n'avait aucune raison de tuer la victime.

Reiko revient de l'entrepôt et ne trouve, bien évidemment, rien. Yamada propose qu'ils ''attendent encore un peu'', et réussit à gagner du temps. Cela lui permet soit de déplacer le corps, soit de repousser la durée exacte de l'heure de la mort. Ces éléments ne pourront être clarifiés que dans les chapitres suivants.

Higo pose sa question à nouveau, et Yamada reprend, une fois de plus,les choses en main. Mais cette fois-ci, il ne doit absolument pas avoir de témoin avec lui, et décide donc, plutôt que de chercher deux lieux comme lors de la précédente fouille (Staff Room et entrepôt), de chercher trois lieux. Il propose les toilettes, et Yasuto se porte volontaire (pour une raison qui sera clarifiée plus tard).

Il décide d'aller dans l'entrepôt, où il fait les derniers ajustements avec le cadavre d'Asuka, qu'il place probablement contre une des armoires du sous-sol. S'il a déjà eu le temps de sortir le corps de sa victime avant (avant que l'histoire ne commence, ou durant les ellipses narratives), il n'a eu qu'à le sortir d'un des placards.

Reiko va, innocemment, dans la Staff Room, et croit trouver quelqu'un, emmitouflé dans une grosse couettes, les chaussures d'Asuka au sol. Alors que les deux autres personnages pourraient avoir l'idée d'aller le réveiller (et donc découvrir que sous la couette se trouvaient soit des habits/matelas/objets pour faire du volume, soit un cadavre mort), il propose de le laisser dormir encore dix minutes, pour, probablement, deux raisons : non seulement encore gagner du temps pour séparer tous les moments ''clés'' de son stratagème, mais en plus, pouvoir être seul. Il n'aura qu'à décider dix minutes plus tard d'aller réveiller son patron lui-même, pour en fait remettre les habits/matelas/objets pour faire du volume dans les placards que l'on voit en grand sur la page 12, et revenir dans le couloir en disant qu'Asuka n'était, bizarrement, plus là.

Et c'est ce qu'il fait : dix minutes plus tard, il prend la clé de la Staff Room, et va executer l'avant-dernière étape de son plan. Avant cela, il utilise le téléphone d'Asuka, récupéré probablement au préalable, pour envoyer discrètement un message à Yasuto, d'une manière ou d'une autre : ''Amenez Higo et Yôko-san dans l'entrepôt sans attirer l'attention''.

Grâce à ce stratagème, il éloigne Yasuto, qui aurait pu être encombrant, de la Staff Room, ce qui lui fait gagner du temps pour tout ranger. Il sort de la pièce quelques secondes plus tard, alors que Yasuto a déjà accompagné les deux invités au sous-sol, en disant que leur patron n'est plus là. Sa remarque passe inaperçu car, comme il l'avait prévu, Yôko pousse un cri de peur au moment où elle voit le cadavre qu'il avait laissé là.

Comme on peut le voir sur cette frise chronologique de la soirée, il s'est assuré d'avoir un alibi pour la grande majorité de la soirée. Il était soit en train de servir le vin, soit en train de discuter avec les employés, soit en train de faire la recherche #1 avec Yasuto, soit la recherche #2, où il convainc tout le monde qu'il n'a pas pu avoir tué ni déplacé le corps, étant donné que le patron était censé être dans la Staff Room.




Et ainsi se finit cette première KudoInvestigation. Nous espérons qu'elle vous aura plu et que vous aurez pris du plaisir à la lire, ainsi qu'à vous creuser la tête sur l'identité du coupable. 
 Il est maintenant temps du vote : Yamada est-il, ou pas, le coupable ? Les preuves données par Gôshô semblent indiquer que c'est le cas, mais Reiko, durant la période où elle a changé sa chemise, aurait-elle pu bouger le cadavre d'Asuka dans l'entrepôt, puis mettre des coussins dans la Staff Room ? A vous de voter, les détectives ! :D

EDIT APRES LA SORTIE DE LA FILE 927 :

Spoiler à propos de la résolution de la file 927 :
{ Comme analysé, le coupable est bel et bien Yamada. Résultat du sondage : Oui --> 61% Incertae sedis --> 22% Non --> 17%}