Le Tyran de Teitan, chapitre 1

Et voici la toute première fanfiction humoristique Détective Conan qui n'ait jamais été écrite sur le net (d'où sa traduction en français aujourd'hui), et trouvable de nos jours. "Le Tyran de Teitan" a été écrit par CSakuraS il y a maintenant plus de dix ans, et raconte sur un ton léger une bataille 100% épique entre un nouveau, et les Détective Boys.
 Histoire simple (mais divertissante)... bonne lecture.


Chapitre 1 – Le Nouvel Elève

La classe de CP B était agitée, ce matin-là. Les enfants parlaient et riaient d'une voix très forte. Certains jouaient à des jeux de cartes, et d'autres, au fond de la classe, tentaient désespérément de copier sur les devoirs de leurs camarades. Mais quatre enfants, connus dans l'école sous le nom des ''Détective Boys'', étaient assis sur leur chaise, en train de lire en silence. Enfin, ''en silence'', seulement deux d'entre eux.

« Où est Genta-kun ? », demanda Mitsuhiko.

« Il paraît qu'il reste chez lui aujourd'hui », Ayumi répondit. « Il a vomi l'autre jour, tu te souviens ? »

« Comment oublier ? », dit Mitsuhiko. « En plein sur mon nouveau t-shirt. »

« Je lui avais dit, de ne pas manger ce vieux bout de chocolat. », dit Conan, en lisant un roman policier. « Mais est-ce que les enfants écoutent les conseils ? Noooon, je suis un élève de CP moi madame... »

Haibara, à côté de lui, rit doucement.

La porte de la classe s'ouvrit. « Tout le monde, à vos places ! », cria le professeur. Tous les élèves allèrent s'assoir.
« Un nouvel élève va rejoindre notre classe aujourd'hui. », dit le professeur, tandis que tout le monde commença à parler en même temps, une vague d'excitation les parcourant. La professeur leur jeta un regard noir pour les faire taire. « Il s'appelle Shiba Kyodai. Shiba-kun, tu peux entrer. »

Dans la classe s'avança un petit garçon. Enfin, un grand petit garçon.

« Woah, il est encore plus grand que Genta-kun ! », dit Ayumi, choquée. Elle avait raison, il ressemblait plus à un élève de CM1, qu'un élève de CP. L'élève avait des cheveux noirs en bataille, des sourcils froncés, un short noir et un t-shirt noir.

Shiba scruta la pièce du regard pendant que la professeur écrivait son nom au tableau. Il vit Haibara, et fit un sourire sinistre.

« Tu... tu le connais ? », demanda Conan, nerveux.
« Tu veux dire, s'il est l'un des "leurs" ? Non. », Haibara répondit.

Conan se rassit dans sa chaise. « Ah, Dieu merci. Je n'aimerais pas avoir à faire à encore un nouveau membre sous couverture. »


|||||

La sonnerie retentit, et tous les élèves se précipitèrent dans la cours. Comme d'habitude, les enfants se couraient après, se salissaient, et se faisaient le plus mal possible.
 Les Détective Boys, eux, préféraient s'asseoir aux balançoires. Haibara était assise sur l'une d'elles, et lisait un magazine. Ayumi et Mitsuhiko faisaient une compétition du ''qui peut retenir sa respiration le plus longtemps possible'', tandis que Conan faisait rebondir son ballon de football sur son genoux.

« Tu es là ! »

Les quatre enfants levèrent la tête pour voir qui leur parlait. C'était le nouveau.
Relâchant sa respiration, Mitsuhiko demanda : « C'est à nous que tu parles ? »

Avant que Shiba ne puisse répondre, Masumi sauta de sa balançoire, et retrouva son côté joyeux et extraverti. « Bonjour, je suis Ayumi Yoshida ! Ravie de te rencontrer ! »

Shiba fit un signe de main devant elle comme si elle était une odeur de flatulence, et pointa Haibara du doigt. « C'était à elle que je parlais. »

Profondément insultée, Ayumi dit, en baissant la tête « Eh bien, elle s'appelle Ai Haibara. Elle ne parle pas beaucoup, mais... »

« J'ai mis du temps à choisir », dit Shiba, en l'interrompant, « mais j'ai enfin décidé. Tu vas être ma nouvelle petite amie ! »
Haibara cligna des yeux, bailla, et retourna à son magazine.

« Hé, attends ! On ne ''décide'' pas ce genre de chose ! », dit Mitsuhiko.

« Ouais, il faut demander la permission avant ! », rajouta Ayumi.

« Parle pour toi... », grommela Conan.

Shiba montra son poing. « T'es en train d'dire ce que je dois faire ? »

« C'est bon, vous deux », dit Haibara, calmement. « Ca ne me dérange pas. »

Le tyran rit. « C'est bien. Vous les gamins, vous avez pas intérêt à vous mettre en travers de mon chemin ! »

Ayumi fumait de l'intérieur. Non seulement il l'ignorait, mais en plus, il insultait ses amis ! Nouveau ou pas, il était juste méchant. Elle prit son Détective Badge, et le brandit.

« Nous ne sommes pas des enfants, nous sommes les Détective Boys ! »
« Hein ? », dit Shiba en regardant le badge. Il sourit, et le prit de ses mains. « C'est cool ce truc. Merci ! »

« Hé, rend-le-moi ! », cria Ayumi. Elle sauta pour essayer de l'attraper, mais Shiba avait levé la main en l'air, et riait.

« Il ne t'appartient pas ! », dit Mitsuhiko en essayant de grimper sur le dos de Shiba, pour venger son amie proche. Shiba le fit tomber en arrière d'un coup de coude.

« C'est quoi le problème, l'intello ? On n'est pas assez fort ? », dit-il, en jetant de la poussière sur les chaussures neuves de Mitsuhiko.

« Ça s'arrête là. »

Tout le monde s'arrêta net, et se tourna vers Conan. Il avait lâché son ballon de foot, et avait l'air agacé.
« Qu'est-ce que t'as dit ? », grogna Shiba.

Conan soupira. « Regarde, Shiba. Je ne vois pas l'intérêt de ce que tu fais, donc rend-lui son badge maintenant, on pourra tout oublier, et rester amis. Compris ? »
 Apparemment, ce n'était pas le cas. Il sortir son poing de sa poche une nouvelle fois, et cria dans le visage de Conan : « Tu dois m'appeler Kyodai-sama, et si tu ne t'en souviens pas, je casserai la tête ! »

Conan haussa un sourcil. « Crois-moi, j'ai vécu pire que tout ce que tu pourrais me faire. »

« T... tais-toi, crétin ! »
« ''Crétin'' ? Nan mais franchement, c'était déjà dépassé quand j'étais un enfant, cette expression. »

Se trouvant dans l'impossibilité de répondre à la phrase étrange de Conan, Shiba fit tomber Conan au sol, et prit ses lunettes. Il les jeta au sol, et posa son grand pied dessus. Seulement...

« Hein ? C'est quoi ces lunettes ? », demanda-t-il, en essayant à plusieurs reprises de les écraser.

Se relevant, Conan sourit. « Eh bien, Shiba-kun, on n'avait jamais vu des lunettes pare-balles avant ? »

Shiba réalisa, avec effarement, que le petit garçon devant lui n'avait pas peur de lui, et qu'il pouvait très bien voir sans ses lunettes.
Le tyran recula d'un pas. Conan reprit ses lunettes, les nettoya sur son t-shirt, et ouvrit la paume de sa main. « Le badge, s'il te plaît. »

Toujours secoué, il rendit le badge. Sans dire un autre mot, Shiba s'échappa rapidement en courant. Ce gamin était juste trop bizarre pour lui.

« Conan-kun, c'était génial ! », dit Mitsuhiko.

« Tu l'as fait partir, juste pour moi ! », rajouta Ayumi, en lui faisant un baiser sur la joue.

« Je savais que je le regretterait d'une façon ou d'une autre », pensa Conan, en remarquant le regard de jalousie sur le visage de Mitsuhiko.