Les Fillers en 1996

Alors que nous regardions les fillers de 2013 récemment, nous nous lançons dans les fillers de 1996. Est-ce que, comme le dit la rumeur, les ''anciens'' fillers sont meilleurs que les nouveaux ? La réponse, maintenant.



Nous allons commencer par l'épisode 6, ''Le Meurtre de la Saint-Valentin'', sorti en février 1996, à une époque où Conan était encore tout nouveau à la télévision. L'épisode a une affaire simpliste tout en étant appréciable, et les graphismes sont assez bons. L'épisode surprend par les libertés qu'il prend sur le manga : une scène romantique sympathique entre Conan/Shinichi et Ran à la fin, première apparition de Sonoko (dans un filler!), et premier épisode où un homme tente de pécho Ran. On regrette que Toshiki Inoe, le scénariste de l'épisode, n'ait jamais scénarisé d'autres épisodes. 7/10.

Episode 15 ensuite, ''Un Message à Déchiffrer'' (en japonais, l'Affaire du Sniper au Message Mystérieux), scénarisé par Kouchi. Le filler met en scène une tentative de meurtre au sniper, où la victime- qui est presque le tueur- laisse un message pour qu'on le retrouve avant même qu'il ne commette son meurtre. Un filler sympathique une fois de plus, intéressant à regarder, et qui est même assez épique. Son seul défaut est de ne durer que le temps d'un épisode, alors qu'il aurait très largement pu être adapté en deux épisodes. 7,5/10. (Kouchi est aussi le scénariste du film 18 d'ailleurs, donc le scénariste doit apprécier les snipers ? :p)


Le 27 mai sort l'épisode 17, Cambriolage au Centre Commercial. Un épisode assez bon, et qui est dans la veine de ''Maman j'ai raté l'avion'' : les Détective Boys sont coincés dans un centre commercial de nuit, seuls, et découvrent que ce même centre commercial est en train d'être volé. Seuls contre tous, ils doivent se débarrasser des coupables, tout en restant en vie. L'épisode, qui est très bon, est encore scénarisé par Kouchi, et aurait mérité, une fois de plus, d'être en deux parties. 7,5/10.


Le filler suivant, l'épisode 19 (''Meurtre dans l’Ascenseur''), est le moins bon filler depuis le début de la série. Même si son OST et ses graphismes sont très bons, et bien meilleurs que ceux que l'on a pu voir ces dernières années, l'enquête est un peu faiblarde, et surtout, ennuyante. C'est bien dommage, car le thème d'une présidente d'une entreprise de mode était très intéressant. 6,5/10.

Mais cette baisse de qualité est rapidement oubliée grâce à l'épisode 21, ''Meurtre sur un Plateau'', qui met en scène pour la première fois dans un filler Yoko Okino et son impresario Yamagishi. C'est aussi la première apparition de Wataru Takagi, avant même qu'il n'apparaisse pour la première fois dans le manga. Même si l'épisode est mal dessiné (merci au dirigeant-dessinateur Haruo Ogawara, palme du pire dessinateur de Conan de l'histoire :D), l'affaire est intéressante, et aurait presque pu être tirée du manga. 7,5/10.


Après les deux excellents épisodes du meurtre sur le bâteau de croisière, on se retrouve avec l'épisode 24, ''La Mystérieuse Amnésique''. Scénarisé par Junichi Miyashita, qui fait partie du groupe des scénaristes qui avaient été choisis pour scénariser tous les épisodes de la première année de Conan en animé, on n'a presque pas l'impression de regarder un filler. On a droit à une affaire intéressante, avec des rebondissements et du suspens, et Kogoro qui est VRAIMENT en danger... c'est presque parfait. 9/10.

L'épisode 25, ''Enlèvement contre Rançon'', est tout aussi excellent que le précédent. Tirant sur une autre corde que le 24, le 25 réussit l'exploit de nous intéresser de bout en bout, avec un superbe scénario très bien mené. La magnifique OST des débuts de Conan, ainsi que les graphismes et l'atmosphère, ne font qu'améliorer l'épisode. Vraiment un épisode à voir pour un fan de Conan. 9/10.



Et le suivant, ''John et l'Assassinat'', fait aussi bien. Un épisode mythique chez les fans de Conan qui regardaient la série sur France 3 vers 2004/2004, l'épisode du meurtre par le chien ''Cœur'', qui deviendra un des personnages de fillers apparaissant le plus de fois dans l'animé (record détenu par Tome-san, le médecin-légiste de l'équipe de Megure, et de l'avocate adversaire d'Eri). Un très bon épisode qui a tout ce qu'il faut pour plaire, 8.5/10.


Bien que moins ambitieux que les épisodes précédents, l'épisode 29, ''Le Meurtre de l'Ordinateur'', est assez bon, quoiqu'un peu ennuyeux à certains moments. Il reste bon à regarder, et nous rappelle que même si ce filler est moins bon que les quelques précédents, il reste bien meilleur que certains fillers de ces dernières années. 6,5/10.

L'épisode 30 souffre du même syndrome. Dommage pour un épisode scénarisé par Junichi Miyashita, qui a précédemment scénarisé ''La Mystérieuse Amnésique''. Pas grand chose à dire, juste basique. 6,5/10.


Après deux épisodes un peu faibles, on retrouve quelque chose de plus passionnant avec ''Rendez-vous Mortel'', une- BONNE- affaire avec les Détective Boys. Pas de DB frustrants et d'enquête pourrie, on se retrouve là avec une bonne ambiance, une bonne affaire, et au final, un épisode bien sympathique, apparition de Yusaku Kudo en prime (remarquable pour un filler!). C'est cet épisode qui a lancé la tradition du ''Les DB vont faire du camping'', d'ailleurs. 7,5/10.

L'épisode suivant fait aussi bien. Sans être transcendant, ''Lundi 19:30'' est agréable à regarder, et utilise les Détective Boys intelligement (ce que ni les scénaristes de fillers ni Gosho n'arrivent à faire de nos jours). Même Ayumi y est intéressante, c'est dire. Un bon filler, pas aussi énorme que Enlèvement contre Rançon, mais un bon filler. 7/10.


De même pour l'épisode 37, ''Meurtre au Cactus''. Le scénario n'est pas mauvais, mais met beaucoup trop de temps pour se mettre en place. Il faut attendre les trois quarts de l'épisode pour qu'il se passe enfin quelque chose, et l'élément déclencheur de l'affaire est un peu facile. Ce qui sauve l'affaire est sa fin, très appréciable, et le mobile du meurtrier, qui a rarement été aussi bien montré. 6,5/10.

Malheureusement, le dernier épisode de 1996 n'est pas à la hauteur de l'année : L'Affaire du Drapeau en Lambeaux est ennuyeux, lent, et sans aucun relief. C'est bien dommage, car il avait beaucoup de potentiel, potentiel qui a été réutilisé par Gosho et d'autres fillers dans les années qui suivront. 5/10.

Pour synthétiser, aucun épisode de 1996 n'est arrivé en dessous de 5. La plupart ont eu 7/10 ou plus, et plusieurs épisodes ont eu un 9/10, ce qui est synonime d'"excellente affaire", ou de "affaire presque tirée du manga". La plupart des épisodes fillers de 1996 sont donc intéressants, et certains sont des vrais perles, ou exploitent des cordes qui n'ont plus été réutilisées par la suite. Un excellent début pour l'animé du petit détective...
 Cependant, il faudra encore quelques articles pour dire si oui ou non, les fillers étaient vraiment "mieux" "avant" ou non. La critique des fillers de 1997 sort bientôt... restés connectés ! ;)