Les Fillers en 2001

L'année 2001 commence.
Conan est encore au plus haut de sa popularité. Les tomes se vendent par camions entiers, et les fillers font tous des audiences très satisfaisantes. L'Arc d'Haibara est fini, et l'Arc de Vermouth a commencé depuis fin 2000. Tout comme les années précédentes, les affaires avec le casting Kogorô/Conan/Ran sont encore majoritaires, et les fillers sont généralement de très bonne qualité. Mais, comme nous l'avions remarqué en 2000, l'inspiration des scénaristes de fillers commence à s'essoufler...


Le premier filler de l'année 2001 est l'épisode 225, ''Le Secret de la hausse des ventes''. Ce filler, écrit par Nobuo Ogizawa, est un exemple de bonne affaire filler avec les Détective Boys.
Un jour, après les cours, un jeune garçon dont la famille possède un restaurant vient voir les DB, pour que ceux-ci l'aident à comprendre ce que prépare un homme qui vient de s'engager dans le restaurant de sa famille. Depuis que ce nouvel employé est là, le restaurant est sorti de la misère, et croule sous la clientèle. Conan doit donc déduire qui est cet homme, et déterminer si, comme le pense Mitsuhiko, il est en train de creuser un tunnel sous Tôkyô pour s'introduire dans une banque.
 Et même si on aurait pu s'attendre du contraire de la part d'Ogizawa, on est agréablement surpris lors du visionnage de l'épisode : le rythme est très bon, l'histoire se déroule bien, il y a une référence à Sherlock Holmes, et surtout, c'est Mitsuhiko et les Détective Boys qui volent la vedette à Conan lors de la résolution de l'affaire. Un épisode à voir pour sa culture Conan-esque, tout en n'étant pas le meilleur filler de tout Détective Conan. 7,25/10.

Le deuxième filler fut l'épisode 232, "L'Affaire de la Chute du Condominium''. Celui-ci met en scène Kogorô et Conan, sans Ran, qui enquêtent ensemble : un soir, Kogorô et Conan rencontrent un client, qui vient pour demander à Kogorô d'enquêter sur un des amis de fac, pour lequel il s'inquiète. L'ami en question tombe du bâtiment où se sont retrouvés Kogorô et Conan, devant leurs yeux, alors que ceux-ci quittaient leur client.
 En plus de former un beau duo complémentaire (que l'on a l'occasion de revoir dans toute sa splendeur lors du film 10), le casting nous change des fillers Conan/Kogorô/Ran que l'on avait un peu trop vu l'année précédente. Un casting simpliste ne veut pas forcément dire "un mauvais casting", et l'épisode est sympathique à regarder du début à la fin. Il est cependant dommage que l'on puisse deviner l'identité du coupable dès le début de l'épisode. 7,25/10.


Deux semaines plus tard est sorti un des fillers dits ''à thème récurrent'' de Détective Conan, que l'on a généralement une fois tous les deux ans : un filler avec le vin ou l'acool comme thème.
''La Cave à vin fermée'' est un filler basique, mais intéressant. Kogorô, Conan et Ran sont invités dans la maison d'un aristocrate japonais dont la passion principale est la collection de vieux vins. Un meurtre se produit dans la maison, et Conan doit le résoudre. On remarque tout particulièrement la qualité des dessins et du storyboard (storyboard par ailleurs réalisé par Yamamoto, actuellement producteur de la série), qui nous permettent d'apprécier l'épisode malgré une enquête un peu faiblarde. 6,75/10.

Les deux épisodes suivants, les 236 et 237, sont les épisodes ''Mystery Tour''. Le Mystery Tour, comme nous l'avions expliqué ici, est une campagne promotionnelle qui a pour but de faire la publicité de Détective Conan, et aussi d'une région ou d'une ville du Japon. Ces épisodes ont la fâcheuse tendance à être de piètre qualité, pour la simple raison que la plupart des scènes sont généralement là uniquement pour vanter la cuisine locale ou les paysages de la ville en question, et non pas pour faire avancer l'histoire (habituellement très superficielle), ou une quelconque trame.
Les épisodes 236 et 237 sont le premier Mystery Tour de la série, ont été diffusés et juin, et sont scénarisé par Kazunari Kôchi. Un des meilleurs scénaristes de Détective Conan a-t-il réussi à rendre des épisodes habituellement assez plats intéressants ?
 Inutile de disserter, le nom du scénariste parle de lui-même : oui, ce Mystery Tour 2001 est intéressant. Et oui, ce Mystery Tour 2001 est plus intéressant que beaucoup de fillers des années précédentes et suivantes. Nous ne dirons rien à propos de la trame, c'est une affaire à voir soi-même pour la culture Conan-esque. Fermez cette page, et allez voir ces deux épisodes. 7,5/10.



L'épisode 245, ''Le Coup de feu à la maison Tournesol'', fait partie de ces fillers relativement inintéressants, et que l'on ne regarde que pour faire passer le temps. Kogorô, Conan et Ran sont invités à dîner chez un grand architecte, Ryuichiro Kanazawa. Mais alors que le dîner semble se passer pour le mieux, des tensions se font sentir entre les différentes personnes à table (la femme de l'architecte et deux de ses disciples). Quelques minutes plus tard, alors que le repas touche à sa fin, un coup de feu se fait entendre, et on retrouve l'architecte mort. Bien qu'il ne soit pas mauvais, l'épisode 245 n'a rien d'intéressant non plus. Le filler est banal, et malgré ses beaux dessins et sa très bonne bande-sonore, il n'arrive pas à nous intéresser. Aucune envie de le revoir une fois fini, aucun élément qui sort du commun, on regrette que le filler n'ait pas été en deux, voir trois parties, pour qu'il ait plus le temps de développer son intrigue. Sozo Tonami signe là son premier, et dernier filler. 6/10.

Trois semaines plus tard est sorti l'épisode 248, ''L'Alibi de la forêt de la guérison''. On retrouve le schéma (en train de devenir classique) du ''Kogorô, Conan et Ran sont en vacances, tombent sur une famille dans laquelle il y a des problèmes, quelqu'un meurt, Conan résout l'affaire''.
Ses affaires ont parfois la chance d'être en deux parties : le scénariste a alors tout son temps pour étaler le scénario, créer une ou deux scènes dynamiques, créer des liens entre les personnages, et caetera. Ici, toute l'affaire est en un seul épisode. Mais au lieu d'en faire une faiblesse comme beaucoup de scénaristes, Yasue Sasano en fait une force. L'histoire est très bien rythmée, la musique aide à la progression de l'histoire, on ne s'ennuie que très peu, c'est un bon filler. Un exemple pour les mauvais scénaristes de fillers d'aujourd'hui... 7/10.



Episode 251 : ''La Tragédie du ranch OK'. Kogorô, Conan et Ran prennent la voiture pour aller au Ranch OK, une sorte de villa à touristes qui est déchirée par des conflits d'intérêt. Alors qu'ils sont en train de faire du cheval, Sugiyama, un des employés, est retrouvé mort à quelques mètres du ranch. Tous les salariés sont suspects dans l'affaire.
 Même si le cadre de l'affaire est relativement basique, il reste sympathique : il nous fait penser au très bon filler ''La Maison des masques de No'', sorti des années plus tard. Il y a de la verdure et des bâtiments, les personnages sont peu nombreux mais charismatiques, et le meurtre est relativement bien ficelé. Au niveau graphique, on remarque notamment que c'est environ à partir de cet épisode que les personnages commencent à avoir le design qu'ils auront dans les prochains épisodes : les cheveux de Ran sont un peu plus clair et son visage plus féminin, Conan a un design plus mangaesque, etc.. Un bon filler, mais qui n'a rien de transcendant. 7,25/10.

L'épisode 252 marque le retour des affaires avec les Détective Boys, leur deuxième apparition en filler depuis le début de l'année.
''Le Kidnapper sur la photo'' est un filler avec les Détective Boys comme on les aime. Les Détective Boys jouent un jour dans un parc, lorsqu'ils arrêtent un homme suspect qui tient un sac contenant des millions de yens. L'homme leur fait comprendre que la vie d'un enfant est en danger, et les Détective Boys enquêtent en parallèle de la police, pour sauver l'enfant kidnappé.  Les seuls indices dont disposent les Détective Boys sont les dessins du garçon kidnappé, qui vont les aider à retrouver le coupable.
 L'histoire n'est pas statique (on voit plusieurs endroits différents), il y a de l'action, le scénario et le rythme sont bien gérés, c'est un bon filler, dont les scénaristes actuels devraient s'inspirer. 7/10.



Les épisodes 255 et 256 sont l'avant-dernière affaire filler en deux parties avant la fin de l'année. ''Le 14ème tour du jeu de vers liés aux sources d'eau chaud Tamatsukuri de Matsue'' (oui, c'est le titre de l'affaire) raconte comment, une fois de plus, Kogorô a gagné un séjour à la loterie, et emmène Ran et Conan avec lui. Ce scénario est le cadre pour une sorte de Mystery Tour de fin d'année : les trois personnages visitent le plus de lieux et de musées que possible, tout en devant résoudre l'affaire de meurtre. Une fois de plus, le Mystery Tour est écrit par Kôchi, et une fois de plus, c'est excellent : il fait la publicité de la région comme la production de l'animé lui avait demandé, mais il réussit en plus à faire une affaire intéressante, et qui plaira aux fans de Shinichi et Ran. Comme d'habitude avec Kôchi, connaissant l'univers de Conan sur le bout des doigts, il se permet de créer une scène CoRan, et faire apparaître Shinichi dans une sorte de flashback. Une affaire à voir. 7,75/10.

L'avant-dernière affaire filler de l'année est ''La Punition venue du firmament'', qui met en scène les Détective Boys.
Après un tremblement de terre meurtrier à Tôkyô, une personne est retrouvée morte dans le jardin d'un riche propriétaire. Le meurtre est rapidement résolu, mais alors que les DB partent de la maison du propriétaire, une autre personne est blessée.
L'affaire aurait pu être banale et complètement oubliable, mais le scénariste, Ogizawa (qui signe un de ses premiers bons fillers...), réussit à explorer le personnage de Takagi, et le rendre intéressant. Cela fait sortir cet épisode 257 du lot, et nous donnerait presque envie de le revoir. 7,25/10, bon, mais pas assez poussé. Très bien joué pour l'exploration de la psychologie de Takagi.



Episode 260 : Le Restaurant tremblant. On retrouve le schéma du ''Kogorô, Ran et Conan vont au restaurant, meurtre, résolvent le meurtre'' : le lendemain, en retournant au restaurant où ils étaient allés manger la veille, les personnages principaux découvrent que le patron est mort. Conan doit rapidement résoudre l'affaire, tout en ne se faisant pas trop remarquer par Kogorô.
Un épisode qui aurait pu être très bon mais qui est, en dehors de sa conclusion, très basique. C'est bien dommage, étant donné que le potentiel (une affaire dans un restaurant, jouer sur l'architecture du restaurant, faire une scène d'action prenante, etc.) était là, et aurait pu être bien mieux utilisé. 6/10, à passer.

Les épisodes 261 et 262, « La Légende de la nuit neigeuse », sont les deux derniers épisodes de 2001.
Kogorô, Conan et Ran sont, à nouveau, invités dans la villa d'un riche PDG, où se sont retrouvés tous les héritiers. Deux des trois héritiers meurent, et tous les soupçons se posent sur les deux derniers héritiers encore en vie.
L'affaire étant scénarisée par deux personnes (Chiaki Hashiba, des épisodes 180/181, et 185/186, et Fumiko Komatsuzaki, aucun filler à son actif), nous étions en droit d'espérer une excellente affaire. Et, ne nous trompons pas... ce n'est pas vraiment le cas.
 Effectivement, malgré le fait que l'affaire soit scénarisée par deux scénaristes au lieu d'un, l'affaire a exactement le même problème que beaucoup de fillers des années 2010 d'une partie, mais inversé : la partie 1 met beaucoup trop de temps à installer le décor, et la partie 2 résout l'affaire beaucoup trop rapidement. On ne retire au final que très peu de fun de l'affaire, étant donné que le rythme est lent, et que l'on peine à s'intéresser à une histoire que l'on a déjà vue de nombreuses fois. Les deux épisodes semblent déconnectés l'un de l'autre, et alors que l'épisode 261 et relativement mal dessiné, l'épisode 262, lui, est assez beau à voir. 6/10, aussi à passer.