Les Fillers en 2012

Bonjour à tous et à toutes, amis non-fans de fillers !

Il est temps pour nous de continuer la série d'articles "Les Fillers par Année" : ce sera 2012 qui, cette année, sera scrutée au peigne fin. Nous ferons un court résumé de chaque filler, et le critiquerons, pour aboutir à une not, et une conclusion de l'article.
 L'année 2012 a-t-elle eu des fillers en deçà de certaines autres années ? Les fillers de 2012 ont-ils fait mieux ou moins bien que ceux de son successeur, 2013 ? C'est parti.



Le premier filler de l'année, le 658, est sorti 2 juin. Tous les épisodes du premier janvier au 2 juin n'étaient que des épisodes tirés du manga (dont un excellent épisode 45 minutes). Cet épisode, ''Le Piège Brûlant du Chocolat'', était donc une occasion pour la production de montrer que les épisodes fillers peuvent être aussi bons que des épisodes du manga. Le pari est-il réussi ?
 Disons-le clairement et tout de suite, même si l'enquête n'arrive pas au niveau d'une des enquêtes qui la précédait (''EYE''), c'est assez bon. On a droit à un filler ''classique'' qui sort un peu des sentiers battus, en proposant comme personnages le trio Ran – Conan – Sonoko, ce qui est assez inhabituel. Mieux encore, au lieu de se reposer sur ses lauriers et de nous mettre l'inspecteur Megure accompagnés de Takagi, on a droit au charismatique inspecteur Yuminaga, qui apparaît bien plus rarement que le duo Megure/Takagis. L'enquête tourne autour d'un ''accident'' dans un chocolatier français. Le trick de l'affaire repose sur de la chimie, il n'y a aucune faute de français dans les ''dialogues'' en français, c'est du bon. 6,5/10, à voir, mais pas obligatoirement.

Episode 663, ''Chassez la lucane cerf-volant de Miyama''. Alors que le titre laissait présager du pire (un épisode où les Détective Boys partent à la chasse aux insectes en motnagne, non merci), l'épisode est bien plus appréciable. On a une petite backstory pour expliquer pourquoi Agasa et les Détective Boys vont au fond des montages japonaises, une enquête, une visite de plusieurs lieux avec une bonne musique et une bonne ambiance, c'est aussi très bien, et on ne s'ennuie à aucun moment. On comprend qui est le coupable si l'on prête un peu attention aux premières minutes de l'épisode, mais ça n'enlève rien au fun global du filler. 7/10, aussi à voir.

On enchaîne tout de suite après avec l'épisode 664, ''La Victoire du Courageux Chien Cœur 2''. C'est une mini-série de fillers scénarisés par Kôchi, qui a créé le personnage du chien Cœur au tout début de l'animé. Et une fois de plus, il ne faut pas se fier au nom, il ne correspond pas du tout à l'épisode.
Alors que l'on pouvait s'attendre à un épisode centré sur le chien Cœur (comme lors de sa dernière apparition), là, il n'est qu'un prétexte pour une affaire de meurtre. L'épisode est bien rythmé et bien géré, et l'astuce du meurtre (qui se base sur la géographie de Beika) est vraiment bonne et intéressante. On regrettera, une fois de plus, que l'épisode ne soit qu'un une seule partie. Il aurait mérité d'être en deux, voire en trois parties, pour atteindre tout son potentiel. 7,5/10.

Le samedi suivant est sorti l'épisode 665, ''Le K Suspect''. Un homme qui fait du chantage à deux personnes dont les initiales sont K est retrouvé mort alors que Conan, Kogorô et Ran sont en train de marcher dans Beika.
Malgré son scénario simple, et le fait que l'on devine dès le début qui est le coupable, l'épisode reste sympathique et assez bien dessiné. Ses décors sont beaux, et l'animation est correcte. La cerise sur le gâteau reste l'intervention badass de Megure à la fin de l'épisode, qui fait la morale sur ce qu'est la justice (morale que l'on avait déjà vue plusieurs fois dans la série, d'ailleurs). Un bon épisode, que l'on regrettera d'être légèrement trop basique. 7/10.


Quatrième filler consécutif, le 666. Nommé ''Un Intimidateur un Soir de Pluie'', il nous montre à quel point un filler en une partie peut être prenant. Chiba est exploré psychologiquement, on est vraiment triste pour les deux victimes, le meurtre est relativement bien réalisé, et on a droit à un véritable retour aux sources. Il est difficile de résumer l'intrigue en quelques lignes, le mieux reste de regarder l'épisode, vous ne le regretterez pas. Miyashita, respect. 8/10.

Le premier filler en deux parties de l'année (épisodes 669 et 670) s'appelle ''Le Trésor Caché de la Tour Noire''. C'est un filler ambitieux scénarisé par Masaki Tsuji, un scénariste qui s'est plusieurs fois démarqué par la qualité de ses scénarios, par rapport à d'autres mauvais scénaristes de la série. L'histoire (une tour noire sans accès au milieu d'un terrain) est intéressante, le retournement de situation de la fin est relativement prévisible mais tout de même intéressant, les personnages sont bien utilisés, et l'épisode 670 est une vraie épreuve psychologique pour les Détective Boys. (très) bon épisode, 8/10.

L'épisode 677 nous ramène à la réalité des fillers : mauvaise animation, mauvais dessins (malgré quelques bons backgrounds, dommage!), et un concept qui aurait pu être très intéressant. L'histoire est simpliste : Kogorô, Ran et Conan sont invités par une amie professeur de surf à aller faire du surf sur la côte japonaise. Ils rencontrent son mari, la femme se fait tuer, bref, une meurtre habituel comme on a l'habitude de les voir. Il est bien dommage que le potentiel du ''meurtre à la plage'' ne soit que très peu exploité, l'enquête est vide et ça se ressent (→ découverte du corps à pile la moitié de l'épisode) ... 5/10.

Deuxième filler en deux parties de l'année, le Mystery Tour 2012 : ''Le Mystère du Théâtre Nagazaki'', le dernier Mystery Tour scénarisé par Junichi Miyashita.
Pour rappel, les épisodes signés de la main de Miyashita sont généralement les meilleurs de chaque saison. Alors qu'il n'était qu'un des meilleurs scénaristes lors des premières saisons de la série (où chaque scénariste était excellent dans son domaine), il est devenu, avec le temps, un des deux seuls scénaristes de fillers présents lors de la création de l'animé et qui écrit encore des scénarios pour DC (l'autre étant Kôchi). Et en plus de continuer à en écrire, il continue à en écrire des bons.
Ce filler en deux parties est prenant, et réussit à rendre le Mystery Tour, qui ne sont généralement que des publicités géantes pour une région du Japon, très intéressant. Les personnages sont bien utilisés, les suspects pas très charismatiques mais remplissent bien leur rôle, etc.. 8,5/10, à voir.


Pour mal finir la saison de 2012, qui s'annonçait pourtant excellente, la production de l'animé a cru bon de nommer Murakawa, qui n'avait jusqu'alors scénarisé qu'un seul épisode (le 648, qui avait reçu un 6,5/10), histoire de boucler la boucle. Ce que le scénariste nous donne pour cet épisode 680, "La Rhapsodie du Cactus", est donc une histoire ennuyeuse et ennuyante à propos d'une visite de Sonoko, Ran et Conan dans une serre botanique. Les personnages sont inintéressants et, malgré un très bon choix de palette de couleurs (des couleurs chaudes comme les tons de orange qui rendent certaines scènes très belles), l'animation reste fade et sans intérêt. Un épisode à ne regarder que si vous désirez vous suicider. Mais sinon, évitez. 4/10.


Ce que l'on peut conclure de cette année 2012, c'est qu'elle n'a vraiment pas été mauvaise. Que ce soit sur le plan des épisodes tirés du manga, ou sur les fillers, presque tout lui a réussi : quelques fillers se sont ratés, et une enquête du manga n'a pas été terrible, mais le reste est bon, voir très bon. Le filler "phare" de cette année 2012 fut Le Trésor Caché de la Tour Noire, qui a allié un bon scénario, des dessins honorables, et une utilsation intéressante des Détective Boys. Masaki Tsuji est donc le meilleur scénariste de fillers Conan de l'année 2012.