Magic Kaito : Chapitre 1 ("La Résurrection de Kaitô Kid")

Bonjour à tous et à toutes !
Dans la suite logique de notre projet de guide de la série Conan/Magic Kaito, nous nous attaquons maintenant à résumer tous les tomes de Magic Kaito, en passant dans les détails, et en relevant toutes les informations à propos de la trame principale. L'objectif est de faire un résumé de tous les tomes de Magic Kaito, avant de s'attaquer à Détective Conan.

La Résurrection de Kaitô Kid


Le tome 1 de Magic Kaito marque le début du gentleman cambrioleur en manga.
 Un jour, un voleur fantôme s'introduit dans une banque, vole un diamant, et s'échappe en sautant par la fenêtre.

Le lendemain, à la cité scolaire Ekoda, tout le monde ne parle que de ça : il y a des discussions et des débats à propos de Kaitô Kid, ou Kid l'Insaisissable, le voleur fantôme.

Dans la classe de Première B, Aoko Nakamouri, la fille de l'inspecteur de la police de la division des vols, est assise à son bureau et discute avec ses amies, lorsque Kaito Kuroba arrive. Celui-ci s'approche d'elle grâce à un robot déguisé en lui, afin de pouvoir voir la couleur de sa culotte.
 Alors qu'Aoko commence à s'énerver, elle appelle Kaito, son ami d'enfance, par son prénom. Celui-ci se défend directement et lui dit qu'elle ne doit pas l'appeler par son prénom, parce que la classe pourrait penser qu'ils forment un couple.

Aoko, enragée, soulève son bureau, prend un balais, et chasse Kaito dans la classe, alors que le cours de mathématiques a commencé.

« Kaito Kuroba, résolvez cette équation ! », ordonne la professeur, afin de calmer le jeu.
« 2xy² ! », arrive à répondre Kaito en ne prêtant que peu d'attention au tableau.

La professeur retente sa chance avec Aoko.

« Résolvez-moi celle-ci, Nakamori-san ! »
« √3/2x ! »



Alors que Kaito grimpe sur le mur de la classe pour échapper au balais d'Aoko, celle-ci le défi en lui disant qu'il n'arrivera jamais à la cheville de Kaitô Kid, qui, tout comme Kaito, est un magicien. Kaito n'a quasiment jamais entendu parler du voleur en question, qui a commis un méfait la veille, après huit ans d'absence.

Afin de s'échappe, Kaito tombe de son perchoir, et se relève, avec des lunettes sur le nez. Aoko pense que c'est là une tentative vaine de Kaito de se camoufler, et brandit son balais pour frapper l'homme en question, lorsque Kaito apparaît à l'autre bout de la classe.

« C'est bien dommage que mes minables tours de magie ne te plaisent pas ! »
Aoko se retourne, choquée, vers le Kaito derrière elle.
« C'est Kaito qui m'a fichu ce masque sur la tête... ! »

Kaito relève le challenge d'Aoko. « Et pourquoi ne pas le défier, ce Kid ? Je vais adorer ce petit jeu. »
 Le jeune magicien se retourne vers sa professeur, et lui baise la main, lui demandant à ce qu'elle lui accorde le droit de retourner chez lui. Alors qu'il disparaît dans un nuage de fumée, Aoko, énervée, marmonne : « Ce crâneur croit qu'il peut le battre ! Mon père essaye depuis des années, et il n'a jamais réussi... »

Et le père en question, c'est Ginzô Nakamori. Inspecteur de la police de Tôkyô, celui-ci haït Kid l'Insaisissable de tout son corps, à cause des années passées à tenter de l'arrêter.

« La ferme ! La capture de Kid est ma seule et unique raison de vivre ! ».

« Alors comme ça, il est vivant... Cela faisait huit ans que j'attendais son retour ! », dit-il, en regardant un reportage à propos du prochain vol de Kid à la télévision.


Au même moment, Kaito est rentré chez lui après sa courte matinée passée à Ekoda. Alors qu'il regarde le même reportage que l'inspecteur Nakamori à propos de l'identité réelle de Kaito Kid, qui n'avait plus refait surface depuis huit ans et réapparaît soudainement, il se rappelle que cela faisait aussi huit longues années qu'il avait perdu son père.
 Soudainement, Kaito se rappelle des paroles vexantes d'Aoko. « Tu n'arriveras jamais à la cheville de Kid l'Insaisissable ! », avait-elle dit en cours. « De quoi je me mêle ? », pense Kaito.

« Le seul magicien que je n'arrive pas à égaler, c'est Tôichi Kuroba... Mon père ! », dit-il tout haut, seul dans sa maison, en se tournant vers un grand tableau qu'il possède de son père.
 
 Kaito se remémore d'un moment en compagnie d'Aoko et de son père, lors d'un spectacle de magie que celui-ci avait donné dans un grand restaurant. Peu après, Tôichi avait pris son fils sur ses genoux lors d'une partie de poker, et lui avait appris un principe qui restera à jamais gravé dans la mémoire de Kaito : la poker face.

« Au poker, quelles que soient les cartes que l'on a, bonnes ou mauvaises, il ne faut jamais montrer ses émotions. Il en va de même en magie ».



"Kaito, quoiqu'il arrive.. N'oublie jamais ta poker face !"


Revenue à l'instant présent, Kaito serre les poings en se souvenant de ce principe qu'il avait longtemps oublier. Les mots de son feu-père résonnent dans sa tête. « Kaito, quoiqu'il arrive, n'oubliez jamais ta poker face ! »
 Kaito s'approche de la peinture de son père, et pose sa main dessus. Il trébuche, et au lieu de rentrer en contact avec le mur, le tableau tourne sur lui-même et le fait tomber plusieurs mètres en dessous... dans un repère secret.

Au même moment que le mécanisme, rouillé depuis quelques années, s'enclenche, Aoko arrive dans la maison de Kaito et salue la mère de Kaito, Chikage Kuroba. Aoko, encore frustrée des activités perverses de son ami d'enfance et camarade de classe, souhaite absolument savoir quel est le point faible du fils de Chikage. « Dites-le-moi s'il vous plaît, je vous en supplie ! », dit-elle en se mettant à genoux devant elle.

 Alors que Chikage cherche dans sa tête le point faible de son fils, elle entend les mécanismes rouillés de la pièce souterraine se mettre en marche. « J'espère qu'il n'a pas trouvé l'entrée de la pièce... », se dit-elle, inquiète.

Kaito se relève de sa chute, et regarde autour de lui. Il est dans une pièce, sous sa chambre, et qui contient des mécanismes, un avion miniature, une vieille voiture de luxe, et plusieurs autres objets. A côté de lui se trouve un vieil enregistreur, et il entend la voix de son père, parasitée : « Ca faisait... longtemps... Kaito... J'aimerais... te dévoiler... véritable identi... »
Il se retourne, et voit une cape, un chapeau haut de forme et un monocle tomber à côté de lui. « Ca ressemble à... ! »


« Kid porte toujours une cape, un chapeau haut de forme et un monocle, ne l'oubliez jamais ! », crie au même moment, à l'autre bout de la ville, l'inspecteur Nakamori. Celui-ci prépare ses troupes de policiers pour la confrontation contre Kid de la soirée.


Kaito s'habille du costume de son père en secret, tandis que sa tête est pleine de questions. Qui était son père ? Pourquoi cette pièce secrète ?
Le jeune magicien, remarquant la ressemblance flagrante entre le costume laissé par son père et le voleur fantôme, décide d'aller arrêter Kid le soir-même, pour lui demander des explications.

« Voilà le dernier tour de magie de Tôichi Kuroba... 
Puis qu'il en est ainsi, je vais trouver comment tu t'y es pris... Papa ! »

L'heure fatidique approche. L'inspecteur Nakamori est sur ses gardes, mais il a aussi du mal à cacher son excitation, tant cela faisait longtemps qu'il n'avait pas eu affaire à son ennemi juré.
« Restez sur vos gardes ! », crie-t-il.

Alors qu'il finit à peine sa phrase, Kaito Kid, portant un masque ténébreux, coupe l'électricité de l'immeuble. Kaito, de son côté, attend de voir ce dont Kid est capable, et reste dans l'ombre.
 Kaito Kid court vers le joyau, le prend, et saute par la grande baie vitrée donnant sur le centre ville de Tôkyô. Son corps tombe au sol, et les officiers de police postés là l'arrête. Mais alors que Nakamori pense avoir enfin arrêté Kid, les policiers se rendent compte que ce n'était qu'un mannequin, et que le vrai Kid s'était échappé ailleurs.

Kid monte sur le toit, et se retrouve face à face avec Kaito. « Je crains que tu n'aies souillé la réputation du grand Kid ! », dit Kaito.
Le voleur fantôme fait disparaître son corps, dans le but de déstabiliser Kaito. Celui-ci est d'abord choqué, puis se rappelle des mots de son père. « Kaito, quoiqu'il arrive, n'oubliez jamais ta poker face ! », se souvient-il.
 Afin de frustrer Kid, Kaito fait croire à son adversaire qu'il connaît son tour de magie. Kid fait une erreur, Kaito sort son pistolet, et tire dans la faille qu'il a vue sur le corps de Kid.

Les miroirs que Kid avait collés autour de lui pour se fondre dans son environnement partent en morceaux et révèlent l'homme derrière le masque : Jii Kônosuke.

Jii révèle à Kaito qu'il était l'assistant de son père, Tôichi, et qu'il avait revêtu le costume de Kaitô Kid afin de retrouver les gens qui ont tué le père de Kaito.
La révélation soudaine choque profondément le jeune magicien, qui croyait, depuis huit ans, que son père était mort à cause d'un accident lors d'un tour de magie. Il demande alors à Jii si son père était réellement un cambrioleur... à quoi Jii répond qu'il l'était.

Kaito réfléchit un moment, mais la police, avec Nakamori en tête, arrive sur le toit. « Attrapez-le ! », crie Nakamori, comme à son habitude.

Kaito dit à Jii d'aller se cacher, et qu'il s'en sortirait. « Je ne suis plus Kaito-bocchama... je suis Kaitô Kid ! », dit-il, la pleine lune dans son dos. 

Le lendemain, alors que Kaito examine le joyau volé dans sa salle de classe, Aoko s'approche de lui. « J'ai un cadeau pour toi, Kaito ! », dit-elle, en brandisant un poisson. Kaito, surpris et terrifié, laisse tomber les « Yeux de la Lune » dans la bouche du poisson. « RENDS-LE-MOI, RENDS-LE-MOI ! », dit-il à Aoko. « Ce poisson vaut quatre millions de yens... et je sais de quoi je parle ! »