Magic Kaito : Chapitre 18 ("Kid vs. Yaiba")

Magic Kaito Chapitre 18 : Kid contre Yaiba

Un beau jour, l'inspecteur Nakamori se dispute avec une grand-mère japonaise, à l'entrée de sa villa.
« C'est à Kid que vous avez à faire ! », crie-t-il, sans succès, et en se faisant rejeter.

Alors que la police retourne dans la rue sans n'avoir rien gagné de cette rencontre avec la grand-mère, celle-ci se retourne et marche dans son jardin. « Peuh, je n'ai pas besoin de ces rigolos pour protéger le sabre », se dit-elle à elle-même.
 Un petit garçon, habillé comme un samouraï, surgit de derrière elle et lui demande : « C'est qui, ce Kid ? ». La grand-mère ne lui répond que de façon évasive qu'il s'agit d'un bridang, et le somme d'aller se coucher. Mais le petit garçon est décidé, il devra en découdre avec le voleur fantôme.

Au même moment, alors que Nakamori commence à s'exciter et à envoyer ses troupes dans tous les sens afin de cerner la grande maison de la famille de les grand-mère, Kaitô Kid atterrit sur le toit d'un des bâtiments qui composent la maison.
Regardant toute la villa, le voleur fantôme se dit que le vol sera réussi, et s'élance dans les airs vers un toit adjacent. Mais alors qu'il est dans les airs, un corbeau géant le percute, et Kaitô tombe dans l'étang au milieu du jardin de la maison familial.

Alors que toute la famille est alertée par le grand bruit (renforcée par la présence d'une grenouille anthropomorphe dans l'eau), Kaitô Kid s'en sort sain et sauf, et se réfugie dans une salle inhabitée...
… mais alors qu'il ferme la porte derrière lui, il se rend compte qu'il est dans la chambre de Sayaka Mine, en train de se changer. Celle-ci tente d'arrêter le voleur, mais celui-ci lui baise la main et dit « Votre colère déforme votre joli visage », et réussit à s'en sortir ainsi.

Sayaka, sous le charme, lui indique où l'épée que Kaitô Kid veut voler se trouve, et le voleur sprinte pour la voler le plus rapidement possible. Mais il tombe sur la mère de Sayaka, qui tente de l'empêcher de passer : Kaito doit une fois de plus inventer un compliment afin de se débarasser d'elle : après lui avoir offert une rose, Kid continue son chemin en courant.
 Mais l'inspecteur Nakamori n'est pas aveugle, et il se rend bien compte que quelque chose se trame à l'intérieur de la villa. Envoyant des hommes dans le jardin, il se rend compte que Kid a réussi à corrompre les deux femmes. Mais arrive le père de Sayaka, Raizô, qui voit Kid tomber nez à nez avec sa propre-mère, la doyenne de la villa. « Tu n'arriveras pas à la séduire ! », crie-t-il à Kaitô Kid.

Ni une, ni deux, Kaitô Kid enfile une robe à la grand-mère, et réussit à la conquérir. Celle-ci se laisse faire, et donne au gentleman cambrioleur la direction dans laquelle l'épée se trouve.

Kid réussit à s'introduire dans le dojo, mais alors qu'il rentre dans une salle spacieuse, il reconnaître une petite forme. C'est Yaiba, qui porte le sabre que Kid veut... à sa tête. Afin de ne pas le perdre, il a attaché le sabre à son crâne en enroulant du tissu autour de sa tête.

Malheureusement, le voleur utilise la stratégie plutôt que la force, et lui dit « Oh, regarde ! », et profite qu'il soit retourné pour dénouer le nœud sur sa tête, et prendre le sabre.

Mais la confrontation est impossible à éviter ; le jeune samouraï veut une bataille. Le voleur réussit à se défendre puis à attaquer avec le sabre volé, mais les deux sont sur un pied d'égalité.
Alors que le combat fait rage, le père de Yaiba, saoul, rentre dans la pièce, et aide momentanément les deux personnages à mieux tenir leur sabre et se battre. Il s'éclipse rapidement, et, comme si rien ne s'était passé, le combat recommence.

Les deux adversaires continuent de se battre et finissent par arriver sur le toit. Il fait nuit, mais une personne les attendait : Musashi Miyamoto. Après avoir discuté rapidement avec Kaitô Kid, qui tente de s'échapper, il fournit à Yaiba un cerf-volant : Kaitô Kid et Yaiba se battent dans les airs, Kaitô Kid sur son deltaplane, et Yaiba sur un cerf-volent piloté par Miyamoto.
 Mais alors qu'aucun des deux adversaires n'arrive à se départager, intervient une nouvelle force extérieure : depuis l'ordre bout de Tôkyô, Onimaru, l'ennemi juré de Yaiba et qui tente de diriger le monde, prépare une attaque sur la maison des Mine. Afin de faire d'une pierre deux coups en se débarassant et du voleur, et de son rival en même temps, celui-ci ordonne qu'un boulet de canon soit tiré. Celui-ci passe entre les deux personnages, les fait crasher au sol, et le sabre légendaire retombe entre les mains de Nakamori.

Le lendemain, les deux adversaires sont lessivés, et ne veulent plus entendre parler d'épées.