Magic Kaito : Chapitre 19 ("Blue Birthday")

Magic Kaito Chapitre 19 : Blue Birthday


Un soir, à Tôkyô, Kaitô Kid se trouve dans un gratte-ciel. « Attrapez-le ! », crie l'inspecteur Nakamori, tandis que le voleur fantôme saute par la fenêtre.
Afin de divertir l'attention de la police, celui-ci fait voler un mannequin déguisé en Kid dans une direction opposée. La police tombe dans le piège une fois de plus, et s'éloigne du lieu du vol.
« C'est impressionnant qu'ils se fassent toujours avoir », remarque Kid à voix haute. « C'est mon cinquième cambriolage ce mois-ci, et demain, je m'attaque à un plus gros ! », dit-il en passant à côté d'une cabine téléphonique.
 A ce moment-là, le téléphone de la cabine sonne. Interloqué, le voleur décroche, ne sachant pas à quoi s'attendre.




Le magicien demande à qui il s'adresse, mais la voix au bout du téléphone n'y croit pas, et lui dit qu'il l'avait « déjà prévenu de ne plus toucher aux bijoux ». Elle lui conseille de ne plus en voler si il tient à sa vie.
 Kaito ne sachant quoi répondre, raccroche et retourne chez lui.

Le lendemain, au lycée Ekoda, Kaito lit le journal à sa place, se félicitant des réussites de son alter-ego. Mais Aoko s'approche de lui, déchire le journal et le lui jette à la figure.
Celle-ci se plaint du fait que son père, l'inspecteur Nakamori, n'a pas dormi de tout le mois à cause des vols réguliers du voleur. A cause de lui, il ne peut même pas assister à l'anniversaire d'Aoko.
 Kaito se souvient soudainement que c'est aujourd'hui l'anniversaire d'Aoko. Après s'être moqué du physique d'Aoko, « plate comme une planche à pain », la lycéenne lui propose de venir à son anniversaire. Il répond qu'il arrivera probablement en retard, à cause du travail qu'il a à faire dans la soirée, mais qu'il viendra à temps pour faire un spectacle de magie.
 Il lui demande ce qui lui ferait plaisir pour son anniversaire, et Aoko répond qu'elle voudrait avoir Kaitô Kid.
Mais cette demande cache en réalité bien plus. Des larmes aux yeux, elle se demande à voix haute pourquoi Kaitô Kid s'amuse à se moquer et ridiculiser publiquement son père et les policiers, qui ne font que leur travail.

Cela fait se souvenir Kaito de la raison pour laquelle il est initialement devenu Kaitô Kid : retrouver les personnes qui ont tué son père, huit ans auparavant, en faisant la une des journaux.
Enfilant son costume et allant sur les toits, il se jure de retrouver les assassins de son père, Tôichi Kuroba, et de continuer à faire parler de lui tant qu'il n'aura pas de réponse à ses questions.

Le soir-même, dans un musée de la ville, Nakamori et le détenteur d'un énorme saphir discutent du système antivol mis en place par la police. Le possesseur du joyau n'est pas très enthousiasmé par les mesures de Nakamori, mais l'inspecteur se fait un plaisir de lui montrer tout ce qu'il a préparé pour enfin arrêter Kaitô Kid : rayons infrarouge explosifs, cage indestructible et sol à haute tension.
Au moment où l'inspecteur s'esclaffe de rire en disant qu'il est impossible, même pour Kaitô Kid, de rentrer dans la cage, celui-ci, qui se trouve dans le conduit d'aération au dessus, fait tomber dans la cage une boule qui se gonfle, et prend l'apparence de Kid.
 Nakamori se laisse berner, fait couper l’électricité et ouvre la cage : tous les policiers sautent sur Kid, et créent un énorme tas. Kaito en profite pour s'extirper de là, et met en cage les policiers, emportant avec lui le Blue Birthday.

« A la revoyure, inspecteur~ »



Nakamori hurle son habituel « Arrête-toi, Kid » tandis que celui-ci s'échappe dans les couloirs du musée, mais s'arrête de crier dès qu'il disparaît au loin. Il regarde les autres policiers, et sourit à pleines dents.
 Demandant au possesseur du joyau d'ouvrir la cage, Nakamori lui explique son plan : la police avait en réalité fait exprès de se faire encager par Kid, et a placé sur le saphir un émetteur, qui leur permettra de remonter jusqu'à la tanière du voleur. 

Nakamori est persuadé de la réussite de son plan, et un des policiers réussit à géolocaliser le joyau : Kid le porte, et est sur le toit du musée.


Au même moment, sur le toit du musée, Kaito s'empresse de faire sortir son deltaplane de sa cape, et de s'envoler : l'anniversaire d'Aoko est déjà bien avancé.
Mais alors qu'il allait s'élancer dans les airs, un coup de feu retentit, et une balle de pistolet détruit le deltaplane. Kaito se retourne, en état de choc, et voit devant lui un grand homme vêtu de noir, entouré d'hommes de main.

« Ca faisait un bail, Kaitô Kid... Ou plutôt devrais-je dire, Tôichi Kuroba ? »

Kaito reconnaît le nom de son père. L'homme lui dit qu'il pensait l'avoir tué il y a huit ans, lorsque Tôichi avait « mis la main sur un joyau que je convoitais ».
L'homme, toujours le pistolet en main, lui propose un échange : le voleur lui jette le joyau, et il lui laisse la vie sauve.
Kaitô Kid sort le joyau de son costume, et lui jette aux pieds. Il lui demande pourquoi il désire ce joyau, et l'homme répond « Son détenteur, paraît-il, jouirait de la vie éternelle... ».
Le héros est choqué, mais n'a pas le temps d'y réfléchir : l'homme le vise de son pistolet, et lui promet « une vie éternelle, dans l'au-delà », et tire dans le cœur de Kid. Il tombe dans le vide du haut du toit.



A l'opposé de la ville, Aoko souffle ses dix-sept bougies avec les amies qu'elle a invitées, dont Keiko Momoi, sa meilleure amie.
Celles-ci lui demandent où est Kaito, et Aoko esquive la question. Le visage triste, elle revoit Kaito lui annonçant qu'il ferait un spectacle de magie pour sa soirée d'anniversaire. Elle commence à douter de sa venue.

Dans un grand manoir japonais, un homme à l'embonpoint en kimono félicite l'homme. « Voici donc le fameux Blue Birthday ! Bravo, Snake ! », dit-il. « Je vais pouvoir l'en informer », dit-il, sans préciser de qui il parle.
 Snake lui demande pourquoi il devait voler ce bijou. L'homme à l'embonpoint lui répond donc que, tous les 10 000 ans, la comète Volley s'approche de la Terre. La légende dit que si l'on présente le bon joyau à la lune, une larme en coulera, et celui qui la boira deviendra immortel.
Snake demande alors comment faire pour distinguer le bon joyau des autres, et on lui répond que le bon joyau, « Pandore », dégage en son centre une lumière éclatante rouge, lorsqu'on la regarde aux rayons de la lune.
L'homme retourne le joyau pour le regarder en face de la lune, mais se rend compte qu'il y a un autocollant de Kid, sur lequel est écrit « Perdu ! ».

L'homme se rend compte que Kaitô Kid était tout du long en train de les écouter, perché sur un arbre. Il tient le véritable Blue Birthday dans ses mains, et Snake ne comprend pas comment il se fait qu'il n'est pas mort : la balle avait en réalité touché le joyau, que Kaito avait mis dans la poche de sa veste. Le bijou qu'il avait jeté aux pieds de Snake était une réplique, destinée à gagner du temps et à se sauver.
 L'homme, furieux, dit à ses hommes de main de tirer sur Kid. Kaitô Kid réplique en envoyant le bijou dans sa tête, ce qui le met momentanément hors d'état de nuire. Il se rend compte qu'un mouchard est attaché au Blue Birthday, et au même moment, la police, dirigée par Nakamori, investit les lieux en croyant avoir trouvé la maison du gentleman cambrioleur.

Les hommes de main, Snake et l'homme à l'embonpoint s'enfuient par un passage secret, et Kaitô Kid s'échappe et court le plus rapidement possible vers un énorme building de Tôkyô, qu'il sait visible depuis la fenêtre d'Aoko. Etant donné l'heure, il sait qu'il n'arrivera pas chez elle à temps.

Il lui téléphone depuis le toit de ce gratte-ciel, et, alors qu'elle le morigène à propos de son retard, il lui demande de regarder par sa fenêtre.
A ce moment-là, il allume des lumières sur le building, qui forment les katakana « ハッピーバースデー » (« Joyeux anniversaire »), et lancent des énormes feu d'artifice dans le ciel de Tôkyô.