Masumi Sera : 7 Again - Chapitre Quatrième


Cela faisait trois jours que Conan était allé la chercher au fin fond du parc de Beika, et l'avait rammenée chez le professeur. Ils avaient décidé ensemble de son nouveau nom, Terumi Natsugawa, et le professeur avait falsifié des papiers pour qu'elle puisse aller à l'école. Un jour plus tard, elle était assise, au milieu d'enfants de primaire, en tant que ''Terumi Natsugawa, venue des Etats-Unis, est SDF et donc loge chez Haibara-san qui loge chez Agasa parce qu'elle-même est une ex-SDF''. Génial.
 Mais si ça n'était que ça, la vie aurait été ''belle'' pour Conan, et il aurait pu continuer avec Heiji sa traque des Hommes en Noir comme ils avaient prévu de le faire. Mais non, ça n'aurait pas été assez drôle.

Ainsi, Mitsuhiko, en bon polygame, avait commencé à regarder Masumi de loin. Genta lui avait parlé de leur groupe de détectives ''dont il était le chef'', et Ayumi, toujours aussi joyeuse, l'avait invitée à faire partie des Détectives Boys, ainsi que, pour sa première mission... les accompagner faire du camping.

Ne pouvant refuser l'offre de la petite fille qui ne lui voulait, visiblement, pas du mal (ainsi qu'en se persuadant que rien de mal ne pourrait lui arriver pendant ce sympathique week-end), elle avait accepté, et ce samedi-là, elle venait de se réveiller pour se préparer à partir.

Le plan était que tous les Détective Boys, ainsi que le professeur Agasa, leur accompagnateur, soient réunis chez le professeur à huit heures du matin ce samedi-là, avec leurs bagages. Ils partiraient dans la voiture du professeur Agasa, qu'il venait de réparer (elle avait prix de sales égratignures sur l'aile gauche depuis qu'ils avaient tenté de sauver Conan lors de son kidnapping récent), et arriveraient au campement vers midi. Et le lundi étant férié, ils y resteraient jusqu'à bon leur semblerait.

Le professeur Agasa, dans sa gentillesse caractéristique, lui avait préparé la chambre d'ami au premier étage, à côté de la chambre où dormait Haibara. Mais ladite voisine dormait la plupart du temps dans sa cave (ou laboratoire?) en bas, ce qui avait dissipé les doutes de Masumi à propos de la question ''Haibara-san dort-elle dans le même lit ou la même chambre que le professeur ?''. M'enfin.
 Mais dans le temps présent, Masumi venait de se lever de son lit. Elle avait déjà préparé méthodiquement ses affaires la veille, et elle n'avait qu'à manger son petit-déjeuner, puis attendre que les autres arrivent. Enfin, ''les autres''. ''Tout le monde sauf Haibara-san'' plutôt, étant donné qu'elle était toujours la dernière couchée, et la dernière réveillée.
Après s'être habillée et avoir avec difficulté appuyé sur la poignée de la porte pour l'ouvrir, elle arriva sur le palier du premier étage. La maison d'Agasa était tranquille, et elle préférait tout de même vivre ici plutôt que dans une chambre d'hôtel. Au moins, elle avait ici un peu de compagnie, et quelque chose à faire.


Elle descendit lentement les escaliers sur les côtés de la maison (maison qui était en forme de cercle, quelle idée bizarre), en faisant bien attention à ne pas trébucher. Avoir rajeuni avait beau avoir certains avantages, comme pouvoir se faufiler partout, mais ça avait aussi de gros inconvénients. Elle ne pouvait plus se déplacer en moto, elle avait du mal à ouvrir les portes (même si, selon Conan, le professeur avait promis à Haibara de refaire faire ses portes pour que les poignées soient plus basses), et même descendre les grandes marches d'escalier de la maison du professeur était devenu compliqué. Ah, qu'est-ce qu'elle avait hâte qu'ils retrouvent les hommes en noir...
… s'ils les retrouvaient un jour. Et c'était être optimiste que de penser qu'ils réussiraient à retrouver leurs traces dans les prochaines semaines.

Une fois arrivée en bas des escaliers, Masumi se dirigea vers l'opposé de la pièce, où le professeur Agasa avait installé des chaises de bar pour que les enfants puissent manger sur la table circulaire de sa maison. La détective grimpa tant bien que mal sur la chaise avec son sac sur son dos, posa le sac sur la table, et en sortit sa tablette. Tant pis pour la nourriture, elle attendrait qu'ils arrivent au camping.

Elle alluma la tablette en question, et passa d'un air absent sur quelques sites d'actualité, pour savoir ce qui se passait récemment au Japon. Pas comme s'il y aurait marqué en gros titres ''ORGANISATION D'HOMMES EN NOIR ARRÊTEE'', mais bon.


''La SPA a porté plainte contre le gouvernement... L'économie mondiale stagne... Des braqueurs de bijouterie en cavale... Mafia italienne arrêtée à New York...''. Non, rien d'intéressant aux informations pour cette matinée-là.

Soupirant, elle posa sa tablette sur le comptoir. Elle avait tout de même de la chance d'être hébergée ici... Chez des gens qui pouvaient la comprendre un minimum, qui plus est.

Quoique, ça ne les avait pas tellement choqués de savoir qu'elle avait rajeuni. Enfin, Haibara et le professeur si, mais ils n'avaient pas l'air choqués pour ça, mais plutôt pour autre chose-- même si elle ne réussissait pas à mettre la main dessus.

-Oi.

Masumi sursauta, et se tourna vers son interlocuteur. Elle vit Conan, habillé d'un polo noir et d'un jean, qui avait pris quelque chose à manger dans le micro-onde du professeur. Il avait mis ses chaussures de couleur blanche et rouge (dont il ne se séparait jamais, avait-elle remarqué), et avait son sac sur le dos. Il avait dû se réveiller légèrement plus tôt qu'elle.

-Ah, bonjour, répondit-elle, en tournant la tête pour éviter qu'il croie qu'elle était en train de l'observer depuis quelques secondes. Enfin, elle était en train de l'observer, mais là n'était pas la question.

Conan hausse un sourcil, et s'assit à deux chaises d'elle. Il sortit son téléphone rouge de sa poche, et cliqua sur une icône tout en mangeant des nouilles avec sa main droite. Masumi regardait ses réactions d'un coin de l'oeil ; il souriait, puis arborait un visage neutre, puis fronçait les sourcils, avant de sourire à nouveau. Il devait être sur le même site d'informations que elle. Elle se mit à sourire elle-même avant de s'en rendre compte, et de tout de suite arrêter.

-Tiens, ça fait un bout de temps que Kid n'a pas commis un vol. On n'entend parler que de son pote en noir, récemment, et encore..., dit-il en gardant les yeux fixés sur son portable. Ah, qu'est-ce que les mois sans vols de Kaito Kid pouvaient être ennuyeux. Enfin, ce mois-ci ne risquait pas d'être ennuyeux, avec une nouvelle détective rajeunie dans les parages.

Mais ce qui gênait vraiment Conan, c'était qu'ils aient maintenant aussi Sera-san sur le dos, et sans avoir plus de pistes vers l'Organisation. Certes, les choses ne pouvaient aller que vers le mieux depuis que Kir, l'agent de la CIA, avait infiltré l'Organisation, mais elle mettait beaucoup de temps à leur envoyer des invitations. Ils avaient réussi à arrêter Irish, certes, mais Gin et Vodka s'en étaient sortis indemnes.

Maintenant que ''Sera-neechan'' était devenue une enfant, non-seulement ça augmentait leurs risques de se faire avoir par les Hommes en Noir, mais en plus il était presque convaincu qu'ils ne trouveraient jamais d'antidote. Il faudrait pour cela déjà arriver à retrouver le laboratoire pharmaceutique de l'Organisation (qu'ils avaient dû déguiser en laboratoire de prises de sang pour ne pas se faire repérer par le gouvernement), puis leur reprendre des échantillons de l'APTX, puis qu'Haibara le synthétise pour créer son antidote. C'est à dire une démarche très compliquée, très longue, avec des hautes probabilités d'échec.

Et d'un autre côté, il y avait le problème de Ran, qui le faisait énormément culpabiliser...
Il ne savait plus vraiment où il en était avec elle. Oui, certes, il l'aimait énormément et elle était dans toutes ses pensées-- mais il avait été très triste depuis son rajeunissement de ne pas pouvoir lui donner une réponse, de ne pas pouvoir être là avec elle.
 Il s'était progressivement détachée d'elle, et lui avait dit lorsqu'il avait pris l'antidote la dernière fois qu'il fallait qu'elle l'oublie, et qu'elle trouve quelqu'un d'autre, qui pourrait être là pour elle. Il pourrait continuer à l'aimer elle, mais il ne s'aimerait plus lui pour la faire souffrir comme ça. Le détective tentait, tant bien que mal, de faire un trait sur cet amour pour Ran, qui ne voulait plus dire grand chose, qui n'avait plus de raison d'être. Mais quoiqu'il tentait, il l'aimait toujours un peu au fond de lui. Ou était-ce de l'amour transformé en amitié ? Il ne savait pas. Mais il fallait qu'il fasse un deuil, d'une manière ou d'une autre.

-J'étais vraiment obligée d'aller à l'école à nouveau ?
Conan sortir de sa réflexion rapidement, et attendit que son cerveau comprenne la question.

-Ah, j'avais demandé pareil au profess..., commença-t-il à dire, avant de s'arrêter avec l'air le plus normal qu'il pouvait faire. C'était mauvais, Sera était très perspicace, et il ne fallait surtout pas qu'elle sache que lui aussi était sur le même bateau qu'elle. Non, elle ne devait pas savoir que Shinichi Kudo avait rajeuni à cause du même poison.

''Je veux dire'', il reprit, ''on s'est tous demandés ça un jour ou l'autre. Mais nous sommes déjà chanceux que le professeur ait réussi à falsifier des documents pour te faire intégrer. Ca aurait eu l'air bizarre qu'une enfant passe ses journées sans sortir de la maison d'un vieux monsieur et sans aller à l'école'', continua-t-il en riant doucement en fin de phrase.

Masumi acquiesça, un peu déçue. Mais elle savait qu'il avait raison, après tout, il fallait absolument qu'elle agisse comme toutes les autres filles de son âge. Avoir un responsable légal, aller à l'école, avoir des amis, etc.. Et en parlant d'amis, elle avait tôt fait d'en avoir, et même des proches. Plusieurs garçons de la classe, ceux qui n'étaient pas déjà amoureux d'Ayumi ou d'Haibara (et elle plaignait ces derniers, à la vue du caractère extrêmement sympathique de la petite fille), avaient déjà commencé à lui tourner autour. Et bien qu'elle ne trouvait pas cela déplaisant en soi, ça la gênait énormément. Elle n'avait pas la place pour une nouvelle personne.

-Haibara devrait être prête dans une vingtaine de minutes, et les Détective Boys arriveront bientôt. Tu vas voir, on s'amuse bien en camping, même si je n'aimais pas ça à la base, dit le petit détective en se tournant vers Masumi, une fois qu'il eût fini son bol.

Alors qu'il venait de sauter de la chaise avec son bol à la main pour aller le poser dans l'évier, la sonnerie retentit. Elle entendit Conan murmurer ''Ah.'', et celui-ci se dirigea vers la porte.

''Ils ont été rapides'', se dit la détective, en regardant l'heure sur sa tablette. Selon ses estimations, qui prenaient en compte la vitesse de marche moyenne des Détective Boys, le temps que Mitsuhiko-kun met généralement à atteindre Genta qui a l'habitude d'être en retard d'en moyenne dix minutes et du point de côté d'Ayumi... non, ils n'auraient dû arriver que dans environ vingt minutes. Elle blanchit soudainement-- et si c'était cette organisation qui était venue la tuer ?

-Ah, Ran-neechan !

Masumi vit simplement Ran apparaître lorsque Conan ouvrit la porte. Estimation juste pour les Détective Boys, mais ratée pour l'organisation, semblerait-il.

''Merci d'être passée !'', entendit-elle Conan dire avec une voix haute de plusieurs octaves de plus que lorsqu'il parlait normalement. Dedieu, comment faisait-il pour passer d'une voix normale (Masumi l'aurait même qualifiée de ''mature''), à une voix si enfantine, presque débile ?
Non, c'était un peu méchant pour le ''débile'', mais il fallait dire que Conan semblait augmenter les aigus de ses cordes vocale de façon assez forte.

-Oh, mais qui va là ?, demanda Ran en penchant vers Masumi. Elle étaient à un mètre d'écart, et la détective regarda Ran avec des yeux ronds.

''Elle... elle va comprendre qui je suis...'', se dit-elle. Elle regarda Conan, paniquée, sentant son cœur battre de plus en plus vite.

Celui-ci comprenait son angoisse soudaine, mais sourit un peu pour lui dire que la situation était plus ou moins sous contrôle.


-Je... je suis Terumi Natsugawa. J'ai sept ans, et-- et je suis dans la classe de Conan-kun... Ravie de vous rencontrer, dit-elle en s'inclinant.

Ran fit un grand sourire à Terumi, comme si elle était une amie qu'elle n'avait plus revue depuis longtemps. Depuis qu'elle la connaissait, la détective avait toujours été impressionnée par la gentillesse et la générosité de la jeune fille. Elle était toujours de bonne humeur, toujours aimable avec qui que ce soit, même avec l'inconnue qu'elle était.

-C'est une nouvelle amie à toi, Conan-kun ?

-Oui, elle est dans ma classe, elle vient d'être transférée de son ancienne école, dit-il, en continuant de parler avec sa voix aigüe. Mme Kobayashi nous l'a présentée l'autre jour, c'était suuuper~ !

-Et vous allez aller en camping, c'est ça ?, elle demanda, en regardant successivement Conan et ''Terumi''.

-Oui, le professeur nous y emmène bientôt, nous allons juste devoir attendre que les autres arrivent, Ran-neechan. Pourquoi tu es venue ?, il demanda.
-Eh bien, tu as oublié ton téléphone à côté de lit, je l'ai remarqué quand je suis passé réveiller Papa, dit-elle en sortant le téléphone rouge de sa poche gentiment.

Le cœur de Conan frappa un grand coup dans son cœur. Merde, c'était le téléphone de Shinichi, qui était du même modèle que le sien ! Il s'en servait pour envoyer des SMS à Ran, ça aurait été mauvais si elle l'avait ouvert... !

Mais le détective analysa le visage de Ran en quelques secondes. Le nez retroussé, les lèvres souriantes et montantes sur les côtés, les yeux plissés... non, elle n'avait rien découvert, elle devait penser que Conan avait simplement oublié son téléphone chez elle. C'était déjà ça de gagné, mais il faudrait qu'il fasse plus attention à l'avenir. Ils étaient passés près de la catastrophe.

Masumi fronça les sourcils. Ran ne l'avait pas remarqué, mais elle était certaine, en observant Conan, qu'il s'était passé quelque chose. Le détective avait utilisé son téléphone, téléphone rouge du même modèle, quelques minutes plus tôt. Alors comment cela se faisait-il qu'il en avait deux ?

-Conan-kun... reviens bientôt, dit Ran, en souriant à Conan.
Elle se mit à genoux, et enlaça Conan en le serrant fort contre elle. Probablement parce que le camping qu'ils allaient faire allait durer un peu plus longtemps que d'habitude, étant donné qu'ils allaient plus loin que lors de leurs précédents campings, et qu'ils allaient y rester plus de temps.

Conan parut d'abord un peu choqué, puis rapidement enlaça Ran à son tour.
-Je reviens bientôt, Ran-neechan. Prends bien soin de Kogoro-ojisan, hein ?

La jeune fille se releva, lâchant la main de Conan en dernier, puis s'en alla en faisant un signe de ''au revoir'' à Masumi. Une fois que la porte fut fermée, le silence retomba dans la pièce.
 Conan regardait le sol, perdu dans ses pensées. Il serra son poing gauche. La fille se demanda ce qui se cachait derrière cette réaction, mais elle se retourna elle aussi vers le comptoir, en baissant la tête, un léger pincement au cœur. Ran était parfaite.

-Bon, plus qu'à attendre qu'ils arrivent. En espérant que le professeur soit bientôt prêt. Je l'ai vu disparaître dans le garage tout à l'heure, il doit être en train de faire les derniers réglages sur la Beetle.




[MS : 7 Again]

Les Détective Boys arrivèrent peu de temps après, joyeux et souriants comme à leur habitude. Ils saluèrent Conan, puis Haibara et Terumi. Haibara était sortie toute prête du sous-sol en baillant. Elle n'avait pas dû énormément dormir pendant la nuit, et c'était une alarme programmée sur son téléphone qui l'avait réveillée.

Ils fermèrent la porte de la grande maison à clés, emportant le trousseau avec eux. Haibara s'assit à la place du passager, et le professeur prit le volant, content que sa voiture adorée soit enfin réparée après les évènements du kidnapping de Conan. Il lui avait fallu changer le moteur, refaire une aile de la voiture et remplacer la vitre gauche, qui était rentrée en contact avec un camionneur fou sur la route, tandis qu'ils étaient en train de prendre en filature la voiture dans laquelle Conan avait été pris en otage.

Terumi, Genta, Mitsuhiko, Ayumi et Conan rentrèrent tant bien que mal sur la plage arrière, en se serrant un peu pour que tout le monde puisse rentrer. Conan et Terumi, qui étaient sur les côtés de la voiture, étaient un peu compressés et manquaient d'air à cause de la place que prenaient les autres Détective Boys. Plus que quatre heures de trajet.

Le professeur Agasa appuya sur un bouton de sa voiture, et la grande porte du garage s'ouvrit. Il démarra la voiture, et sortit de son jardin.
 Tout ce qui se passa après fut assez rapide. Ils arrivèrent dans la rue où était le portail de la maison d'Agasa et de Shinichi. Agasa eut à peine le temps d'appuyer sur l'accélérateur qu'une voiture arriva à toute allure de l'autre côté de la route. Elle n'eut pas le temps de freiner. Elle rentra dans le côté droite de la voiture où était Masumi.

 Complications.