KudoAnalyse : Les indices des soupçons de Ran

Les soupçons de Ran ont toujours été des moments mythiques dans la série Détective Conan. Véritables moments-charnières où la tension est à son comble, les soupçons de Ran rythment la trame principale et font s'approcher de plus en plus près Ran de la vérité.
Cette KudoAnalyse a pour objectif d'analyser tous les éléments qui vont permettre à Ran, et ce depuis son dernier mini-arc de soupçons, de comprendre que Conan est Shinichi.

Notre analyse est partie de la Question/Réponse du dernier Super Digest Book, où un fan a demandé à Aoyama : « Comment Ran va-t-elle découvrir l'identité de Conan ? ».Le maître avait alors répondu : « Elle va comprendre qui il est petit à petit. ».

Nous commençons cette analyse après les derniers soupçons en date, le très célèbre mini-arc « Les Soupçons de Ran » (Volume 47, files 480-483).
Pour rappel, Conan réussit à prouver à Ran qu'il n'est pas Shinichi à la fin de ce chapitre. Son stratagème était d'appeler Ran et de mettre à côté du combiné du téléphone un enregistrement de Shinichi qui parle, tout en allant voir Ran avec son corps de Conan. Ainsi, Ran est en apparence bernée, et elle baisse sa garde à nouveau, admettant que Conan n'est pas Shinichi.


Le premier élément notable apparaît dans la file 491 (Volume 48), l'affaire « Le Code secret de l'été ».
Alors que Conan fait du camping dans les bois avec les Detective Boys, Sonoko envoie une photo de Ran en maillot de bain au téléphone de Shinichi. Conan ouvre son téléphone et regarde la photo ; Ran, embarrassée, appelle Shinichi pour lui parler de vive voix. La conversation commence, mais Ayumi arrive derrière l'épaule de Conan et lui dit « Hé Conan, à qui tu parles ? ».
Le visage de Ran à ce moment-là semble indique que même si elle est surprise (la goutte de sueur sur le front), mais en même temps une méfiance avec son sourcil droit froncé, comme si elle savait déjà et que ce qu'elle venait d'entendre confirmait un soupçon.

Conan tente de se rattraper en disant « Mais non, on parlait de cocaïne ! », mais ce que dit Ran au téléphone (« Conan est avec toi ? ») montre qu'elle a bien entendu le nom de Conan.
Après avoir raccroché, Conan pense que « Si ça continue comme ça, ma couverture ne va pas tenir ». Conan ne croit pas si bien dire.


Chose intéressante, Ayumi entend Conan parler avec la voix de Shinichi et au noeud-papillon. Il n'est pas impensable que Ran, dans son enquête pour découvrir l'identité réelle de Conan, demande à Ayumi si elle a déjà remarqué des choses étranges chez Conan, auquel cas Ayumi pourra, sans le vouloir, l'incriminer.
Ce qui est tout à fait remarquable, c'est qu'Aoyama insère dans sa série cet élément qui va mener à des nouveaux soupçons de Ran moins de dix chapitres après les derniers soupçons. Ceci semble indiquer que l'affaire qui va arriver, où Ran annoncera à Conan qu'elle connaît son identité, a été préparée par l'auteur depuis bien longtemps-- au moins cinquante volumes.


Le prochain élément notable se situe file 489, de l'affaire « Le Petit protégé », avec Heiji et Kazuha. Alors qu'Heiji et Conan discutent, le détective de l'Ouest s'exclame « T'es trop malin, Kudô ! ». Ran et Kazuha se retournent et disent « Kudô ? », ne comprenant visiblement pas. Heiji réussit à s'en sortir, mais c'est une des nombreuses fois où il va commettre une gaffe. On peut penser que Ran sera persuadée de l'identité de Conan dans le futur grâce à Heiji, ou tout du moins, que les gaffes d'Heiji lui permettront de faire une déduction méthodique à la Shinichi, et aboutir à cette question : Heiji = détective, meilleur ami d'Heiji = Conan, donc Conan = détective, soit Conan = Shinichi.


Trois chapitres plus tard, les indices continuent. A partir de « l'Affaire du manoir du mauvais esprit » (file 494, volume 48) et jusqu'à aujourd'hui, Ran va faire beaucoup de commentaires sur ce que Conan dit, ou mettre en valeur à quel point Conan est intelligent ou prévoyant. A chaque fois, Conan sera gêné, et souvent il tentera de changer de sujet.

C'est ce qu'il se passe au début du chapitre 494. Conan, assis sur les genoux de Ran, discute avec le client de Kogorô et lui demande des détails très techniques : cela lui veut un regard surpris de Ran et un regard irrité de Kogorô. Qui croirait qu'un enfant censé avoir six ou sept ans demande ce genre de choses ?


Le client ne sait pas répondre à la question de Conan, et c'est donc l'autre adulte (le majordome) qui répond à sa question, car celui-ci a un petit carnet dans lequel il note tout. Là arrive la remarque étrange de Ran : « Vous gardez tout en mémoire ! […] Comme Conan-kun. ». Celui-ci ne sait pas répondre à bégaie un simple « oui ».

Chapitre 495, Conan fait une très bonne déduction, et Ran n'en semble même pas surprise ; force est de constater qu'elle considère Conan comme un adulte. Ce genre de passages se reproduiront sans cesse jusqu'à aujourd'hui, on n'en parlera donc que s'il y a un élément particulier à analyser.

L'affaire continue, et Kogorô n'arrive pas à faire progresser l'enquête. Conan arrive donc au secours et la débloque en faisant remarquer quelque chose que personnage n'avait remarqué avant. Tout l'intérêt de la scène se situe dans les regards de Ran et sa manière de se comporter :



Le « Bravo, Conan-kun » que lâche Ran semble être plus ironique que véridique ; plus forcé, faux, qu'honnête. C'est presque si l'énorme sourire qu'elle affiche, et qui gêne fortement Conan, n'a pas l'air forcé, comme pour lui faire comprendre (consciemment ? Inconsciemment?) qu'elle a très bien compris le jeu que Conan joue sous ses yeux depuis qu'ils se connaissent.
La situation empire dans la page suivante : sans se cacher, Conan délivre une déduction à laquelle pas même Kogorô et la police n'avaient pensé, et, qui plus est, est sur un sujet qu'un enfant n'est pas censé connaître (les maladies mentales, les phobies). La façon que Ran a de regarder Conan après cette déduction montre un véritable choc, comme si elle était de plus en plus convaincue que Conan n'est pas que l'enfant qu'il prétend être : à chaque fois que Conan va se mettre sous les projecteurs, Ran va mettre 2 et 2 ensemble et l'équation « Shinichi = Conan » va réapparaître dans son esprit.


D'un point de vue purement iconographique, l'image de Conan faisant sa déduction avec un petit sourire et un de ses verres de lunettes flouté est du déjà vu et revu dans la série. Il n'est pas à exclure que ce soit un événement de ce type (Conan qui fait une excellente déduction contre toute attente) qui convainque finalement Ran que Conan est Shinichi.

Nous avions prédit dans la KudoAnalyse du chapitre 994 que la série se dirigeait vers un nouveau mini-arc du type « Retour Dangereux », la dernière fois que Ran et Shinichi se sont côtoyés de façon prolongée. Si l'on met côté à côté des images de Shinichi de Retour Dangereux avec cette image, on voit bien la ressemblance qui peut frapper Ran :


Le prochain élément remarquable est la dernière affaire du volume 49, à savoir les files 508 à 511. C'est l'affaire où Eisuke apparaît pour la première fois. Nous apprendrons plus tard qu'il s'intéressait beaucoup à Kogorô et ses aptitudes de détective ; c'est pourquoi dans le chapitre 508 il discute avec Ran de Kogorô l'Endormi. Une occasion pour l'auteur de montrer que Ran comprend de plus en plus le petit jeu de Conan.

Au début de l'affaire, elle dit que Kogorô ne résout l'affaire qu'en baissant les yeux, sans être véritablement endormi. Mais elle entend ce qu'Eisuke dit, à savoir qu'après l'affaire, il n'a généralement aucun souvenir de ce qu'il a dit dans sa déduction.


Une fois le meurtre élucidé par Conan, celui-ci endort Kogorô et se lance dans sa déduction. Mais alors qu'il pourrait se cacher derrière un arbre ou la voiture contre laquelle Kogorô est assis dans son sommeil, il ne se cache pas même, et résout l'affaire en étant juste à côté de lui, à la vue de tous.

Eisuke saute justement sur l'occasion et le fait remarquer à Ran :


Il y a là deux possibilités : ou Ran ne voit réellement pas ce que Conan est en train de faire, ce qui est possible étant donné qu'elle n'a pas encore tous les éléments en main pour comprendre l'identité de Conan, ou Gôshô n'a dessiné ce passage que pour montrer que Ran se rend au moins compte du rôle habituel qu'a le petit détective, qui est d'aider Kogorô.

Le moment le plus marquant de cette file est peut-être la toute dernière page. Peu ont remarqué l'importance des premières cases de cette dernière page, qui montre réellement les soupçons qui germent en Ran : avec un sourire entre le réel et le forcé, Ran remarque que Conan dit toujours des choses qui semblent sans importance, mai qui sont finalement capitales pour résoudre l'affaire.
Remarquons cependant qu'à ce moment-là de la série, nous ne pensons pas que Ran sait explicitement que Conan est Shinichi. Ce que nous avons remarqué dans les chapitres jusqu'à présent montre seulement des germes de suspicion, des éléments qui vont se ranger dans l'esprit de Ran pour qu'elle aboutisse à une déduction finale.



A partir de là et jusqu'à aujourd'hui, dans les affaires qui suivent, Conan ne cache pas plus ses capacités, n'hésitant pas à se montrer confiant et intelligent devant Ran. Nous avons cependant récolté assez de matériau "banal" jusqu'à présent, nous nous concentrerons donc à partir de maintenant sur les éléments les plus importants.

Dans le dossier 9 du volume 51, Sonoko invite Ran et Eisuke dans sa villa familiale. Ran se rappelle que Conan l'y avait sauvée dans le volume 5 (lorsque l'homme aux bandelettes avait tenté de l'attaquer pendant la nuit), ce qui attise par ailleurs la curiosité d'Eisuke ("Ah, cet enfant était là, lui aussi ?"). 
Si Ran a des souvenirs qui remontent jusqu'au tome 5, alors elle peut aussi réutiliser dans sa future déduction des éléments très vieux ; nous reviendrons d'ailleurs à cela à la fin de l'article pour l'Affaire Non-résolue de Yûsaku Kudô. 


On saute maintenant au tome 66, dossier 10. Alors qu'Heiji dit qu'il a trouvé le coupable et la preuve, Ran se tourne vers Conan et lui demande si c'est vrai. Conan est gêné est lui répond : « Mais pourquoi tu demandes à moi ? C'est Heiji-niichan qui le sait ! », ce à quoi Ran répond que Conan lui a dit qu'il savait qui était le coupable.

C'est un des nombreux cas, dont certains que nous n'avons pas mentionné, où Conan se laisse aller et dit des éléments intéressants et qui ne peuvent sortir de la bouche d'un enfant de primaire. Conan a laissé sa paranoïa des débuts de la série derrière lui, et cela va lui porter préjudice : Ran a l'air innocente, mais on se rend compte que très régulièrement, elle garde en tête ou fait remarquer à Conan qu'il a pointé du doigt un élément intéressant, ou que personne d'autre n'avait vu.


Il faut attendre le tome 77 et l'accélération de la trame pour une nouvelle scène intéressante. Dans L'Affaire irrésolue de Yûsaku Kudô, Conan fait une déduction en appelant Yûsaku « Papa ». Ran voit en lui la ressemblance frappante avec Shinichi, et lui dit « Tu es Conan-kun, n'est-ce pas ? », signe de ses soupçons grandissant.



Le fait qu'elle voie Shinichi petit en Conan est aussi extrêmement alarmant : c'est bien de cette manière que les tout premiers soupçons de Ran avaient eu lieu, dans l'affaire des files 131 à 134 (volume 14). Elle compare là mentalement Shinichi et Conan, et se rend compte, sciemment cette fois, que les deux ne font qu'un.


Quelques minutes plus tard, lorsqu'ils sont agressés, Conan réussit à se débarrasser des agresseurs en leur tirant un ballon de foot dessus, grâce à ses chaussures amplificatrices. Tout comme cette scène avait fait se poser des questions à Ran lors de l'affaire Tomoya Ogino, il est possible qu'Aoyama se serve de cette scène-ci pour faire comprendre à Ran que Conan utilise des gadgets, qui lui ont permis jusqu'à présent de cacher son identité.

File 876 (Volume 83), Ran, Conan, Sonoko et Sera prennent le thé dans la chambre d'hôtel de Sera. Discutant du petit-ami de Sonoko, Makoto Kyôgoku, Ran se penche vers Conan et lui demande de manière insistante, en rougissant, si il a quelqu'un en tête. Demande inconsciente ou question fait consciemment ? On ne peut déterminer si, à ce moment-là de l'histoire, Ran sait précisément dans son esprit si Conan est Shinichi, ou si elle n'agit que par instinct. Si cette dernière solution est la bonne, alors Ran connaît la vérité inconsciemment, sans se l'avouer, et chaque nouvel élément est un pas en avant.



La célèbre file 921 a aussi eu son moment marquant. Au début de l'affaire « Ran GIRL » (volume 87), c'est une histoire entièrement dédiée à la relation entre Shinchi et Ran dans leur enfance. Dans les deux premières pages, Ran explique à Sonoko, Sera et Conan comment, lors de leur première rencontre, Ran détestait Shinichi.
Seulement, au lieu de parler à tout le groupe, Ran se penche vers Conan et, en rougissant, s'adresse directement à lui.


La file 942, ensuite. Dans ce chapitre du volume 89, Conan, Kogorô et Ran vont sur une scène du crime. Elle se trouve non-loin des escaliers où s'était déroulée la première partie de l'affaire de Scarlet Showdown, à laquelle Ran n'avait pas assisté.

Conan, trop sûr de lui, fait remarquer que c'est ici que « l'amie de Jodie-sensei a eu un accident », faisant comprendre à Ran qu'il en sait plus qu'il n'y paraît. Il crache là un morceau qui peut être réutilisé par Ran comme information capitale pour comprendre que Conan est Shinichi.


La file 969 nous montre la façon étrange que Ran a de se comporter avec Conan. Alors qu'elle est dans un magasin de vêtements avec Sera et Sonoko, elle essaie un maillot de bain et demande à Conan ce qu'il en pense, en rougissant. Une fois de plus, cela nous fait nous questionner : Ran pense-t-elle vraiment s'adresser à un enfant de six/sept ans, ou sait-elle qu'elle parle à quelqu'un de plus vieux ?





Quelles conclusions pouvons-nous tirer de ces évènements ?

  1. Ran sait inconsciemment que Shinichi est Conan, voir sciemment selon les derniers éléments.
  2. Ran a les éléments nécessaires pour incriminer Conan : les gaffes d'Heiji, les déductions étonnantes de Conan, ses gaffes.
  3. Ran a rassemblé ces éléments « petit à petit » comme l'a dit Aoyama, et il suffit d'un élément déclencheur comme une affaire importante pour qu'elle atteigne la vérité.


Il se trouve que la prochaine affaire de Détective Conan a été annoncée comme d'une grande importance ; qui plus est, elle marquera le 1000ème chapitre de la série. Pensez-vous que c'est à cette occasion que Ran fera sa déduction finale sur l'identité de Conan, ou va-t-elle attendre ? A vos claviers !